Savez-vous combien gagne votre conseiller? (Première partie)

Savez-vous combien gagne votre conseiller?

ARTICLE INVITÉ – Voici un autre article écrit par JP, un lecteur assidu de mon blogue qui participe aux discussions et répond aux questions, étant donné ses compétences dans plusieurs domaines de la finance. Dans cet article, il explique la rémunération des conseillers financiers, plus précisément la rémunération des produits de placement. Cet article est la suite de son article sur l’indépendance du conseil (source).

*****

Un des sujets les plus tabou dans l’univers des services financiers est celui de la rémunération que les représentants obtiennent suite à leurs services. Mon article précédent sur l’indépendance du conseil a causé, avec raison, quelques remous. L’objectif de ces articles est tout simplement d’informer, susciter un débat, et au final, apporter un peu plus de transparence à ce domaine. Je me permets de préciser qu’il existe, réellement, de bons conseillers qui ont à cœur les intérêts de leurs clients, que ce soit dans les Banques, ou encore en tant que conseiller indépendant.

J’ai décidé de faire deux articles pour la rémunération des conseillers. La première partie portera sur la rémunération des produits de placements. La seconde partie portera sur la rémunération des produits d’assurances.

Il m’est impossible d’aborder toutes les formes de rémunération possibles, avec toutes les particularités et différences entre chaque firme. Je vous prie donc de m’excuser de ne pas toucher à toutes les exceptions possibles et inimaginables.

Le conseiller bancaire

Afin de commencer, nous allons analyser un produit offert par une institution financière bien connue : Desjardins. Le Portefeuille Diapason Croissance équilibrée a un ratio de frais de gestion de 2,31 % (source). Ainsi, ce frais est prélevé à même votre actif. Sur un montant de 50 000 $ investi, on peut considérer qu’il y a un frais d’environ 1 155 $ qui est payé par l’épargnant. Les banques et la majorité des fournisseurs de fonds offrent des rabais de volume, et des produits plus sophistiqués lorsque votre montant sous gestion augmente. Ainsi, le portefeuille Chorus II croissance a un RFG de 2,01 %, mais requiert un montant minimal de 100 000 $ investi.

Vous trouvez ce frais élevé? Il faut savoir que ce frais couvre les honoraires de conseil, les gestionnaires de fonds, les différents frais (les prospectus que vous recevez, par exemple), et évidemment les taxes! (source)

Ainsi, le conseiller bancaire sera la plupart du temps rémunéré avec un salaire fixe, avec ou sans bonus, et certains sont mêmes  payés à commission! Son salaire est versé à partir des frais que vous payez. La portion « conseil » représente habituellement environ 1 % de votre actif sous gestion, qui est versé à la Banque, et qui ensuite paie le salaire de son employé.

Le conseiller indépendant

Il existe deux principales façons pour un conseiller indépendant d’être rémunéré sur la vente de produits de placements. Selon les firmes, une commission de première année et une commission de suivi. Certaines firmes vont offrir une rémunération incitative supérieure lors de la première année afin de stimuler l’entrée de nouveaux clients. La commission de première année peut atteindre dans certains cas 4 % du montant placé. Vous transférez par exemple 200 000 $, celui-ci sera rémunéré d’un montant de 8 000 $ en échange de ses services.

La commission de suivi est versée lors des années subséquentes afin de rémunérer le service que vous recevez de la part de votre conseiller. Habituellement, plusieurs choix peuvent s’offrir aux conseillers. Certains préfèrent avoir un taux de commission plus élevé la première année et des commissions de suivi plus faible les années suivantes.

Séries des fonds communs

Les milliers de fonds communs disponibles peuvent être vendus sous la forme de diverses séries. Je ne peux pas dans un seul article énumérer toutes les séries disponibles, mais voici les principales :

Série AInvestisseur individuel (Commissions)
Série DFrais réduit (disponible chez DISNAT par exemple)
Série FHonoraires
Série IInvestisseurs institutionnels
Série TSérie avec remboursement de capital
Séries des fonds communs

Les séries que vous êtes le plus susceptible de retrouver dans votre portefeuille, auprès de votre conseiller indépendant, sont les séries A et F. Si certains d’entre vous gérer vos placements vous-mêmes, la série D est intéressante, car on considère que vous n’obtenez pas le conseil, donc moins de frais.

Prenons un exemple concret avec le fonds RBC : Mondial croissance de dividendes. Ce fond est offert en série A, D, et F (source).

 Code de fondFrais du fond
Série ARBF5652,10
Série DRB10351,26
Série FRBF6270,98
Le fonds « RBC : Mondial croissance de dividendes » offert en série A, D, et F

Il s’agit donc exactement du même fond, avec le même gestionnaire et les mêmes titres. Les séries D sont plutôt récentes et sont disponibles (mais pas toujours) lorsque vous désirez acheter un fond chez DISNAT ou un autre courtier en ligne.

SÉRIE A

Un fond de série A est assez facile à comprendre et fonctionne sur le même principe que notre portefeuille diapason chez Desjardins. Vous payez un frais de 2,10 %, prélevé à même l’actif du fonds. Le conseiller reçoit une commission basée sur le montant placé, oscillant entre 0,8 à 1 % du montant, et potentiellement plus la première année selon les options des firmes.

SÉRIE F

Afin de bien illustrer comment fonctionne un fond en série F, j’ai demandé à une lectrice du blogue, Brandy, de nous fournir ses relevés de comptes. Brandy est une cliente de RBC Dominions valeurs mobilières inc. avec une courtière indépendante.

Le portefeuille corporatif (sa société de gestion) de Brandy se compose des deux fonds suivants :

Nom du fondCodeMontant investiRFG
Fidelity innovations mondiales SR P1FID 598534 182 $1,08 %
Mandat privé Fidelity équilibré série FFID 9618332 572 $0,91 %
Total 366 754 $Moyenne de : 0,926 %
Le portefeuille corporatif de Brandy

Suite à des discussions avec Brandy, l’honoraire négocié avec sa courtière est de 0,95 %. Évidemment, comme nous sommes au Québec, l’honoraire est taxable, ce qui revient donc à 1,09 %. Habituellement, l’honoraire est dégressif, c’est-à-dire que plus votre montant est important, plus le pourcentage chargé diminuera. Toutefois, je tiens à souligner que le 0,95 % n’est pas la paie de la courtière. Une partie de ce frais sert à payer différents frais, comme les bureaux, les adjointes, mais aussi une partie du profit de la RBC!

Quel est le coût?

Donc, au final, quel est le coût pour Brandy?

FraisPourcentageTotal en $
Frais des fonds0,9263 396 $
Honoraire de conseils0,953 484 $
Taxes0,14513 $
Total2,0167 394 $
Coût du portefeuille corporatif de Brandy

Le coût peut sembler élevé. Toutefois, quels services recevez-vous de la part de votre conseiller? Combien d’heures a-t-il pris pour optimiser votre fiscalité? Est-ce qu’il vous a offert une révision de votre testament? La planification financière est beaucoup plus large qu’uniquement l’aspect « placement ». Autrement dit, en avez-vous pour votre argent?

NB : Dans un article à paraître plus tard cet été, j’utiliserai le portefeuille de Brandy afin de voir si l’optimisation fiscale de son portefeuille a été faite. Ces fonds sont détenus dans une compagnie de gestion.

Existe-t-il une alternative?

Lors de mon article précédent, certains lecteurs et lectrices, en contribuant au débat, ont mentionné qu’ils étaient surpris de ne pas voir de professionnels avec une rémunération à taux horaire, comme cela se fait pour des avocats, ingénieurs, notaires, comptables, etc.

Il est possible de trouver des professionnels indépendants qui font de la planification financière avec un tarif horaire. Je vous mets dans l’article un extrait de leur site Internet (source) :

« Honoraires : certaines personnes nous consultent de façon ponctuelle, sans devenir des clients réguliers. D’autres sont des clients réguliers, mais préfèrent acheter leurs produits auprès d’une autre personne avec qui ils font affaire. Dans ces cas, nous leur demandons des honoraires basés sur un tarif horaire : 350 $ l’heure (taxes en sus) pour les associés et 250 $ l’heure (taxes en sus) pour les autres professionnels du cabinet. »

Toutefois, ce mode de rémunération est très peu utilisé, pour deux raisons principales :

  1. Beaucoup de clients trouvent que le taux horaire affiché est très élevé et rechignent à payer des honoraires.
  2. Il est beaucoup plus intéressant et rentable pour les conseillers d’avoir un mode de rémunération à commissions / honoraires sur les produits vendus. De toute façon, si le client a des besoins, il devrait souscrire des produits, non?

Conclusion

En conclusion, est-il évident de trouver un professionnel, réellement indépendant dont l’objectif est de vous aider à atteindre vos objectifs fixés? Pas nécessairement. Mais si vous en avez un, conservez-le!

La partie 2 du prochain article traitera de la rémunération des conseillers sur la vente de produit d’assurance.

*****

Maintenant, vous savez combien gagne votre conseiller financier! 😉

Que pensez-vous des modes de rémunération des conseillers bancaires et conseillers financiers indépendants? En tant que client, quel mode de rémunération préférez-vous et pourquoi?

*****

Merci de vous abonner à @retraite101 sur Facebook et Instagram et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blogue pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Achat de cryptomonnaie – Ouvrez un compte avec Shakepay et obtenez une prime en argent de 10 $ (lorsque vous déposez et achetez 100 $ de crypto).

Achat de cryptomonnaie – Ouvrez un compte avec Newton et obtenez une prime en argent de 25 $ lorsque vous achetez 100 $ ou plus de crypto.

Offre Wealthsimple – Ouvrez un compte d’investissement avec Wealthsimple Trade / Crypto et obtenez une prime en argent de 10 $ (lorsque vous déposez et échangez au moins 100 $); Obtenez la gestion gratuite de 10 000 $ pendant un an avec Placements Wealthsimple. Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5!

17 commentaires

  1. 100% conflit d’intérêt, c’est complètement honteux. Ce ne serait pas toléré ailleurs pour des raisons éthiques DE BASE! D’ailleurs, le code civil du Québec considère que ces conseillers sont des vendeurs et non des professionnels en finance, ce qui leur permet de maintenir ce mode de rémunération qui ne fait aucun sens. Ils sont dans la même catégorie que les vendeurs d’autos usagées, oups, les conseillers en véhicules d’occasion! N’importe quel code d’éthique sensé interdirait cette pratique.

    1. Bonjour Ardebeg,

      Je pense sincèrement qu’il y a d’excellents conseillers et planificateurs financiers. Mais, comme dans plusieurs domaines (dont ceux que vous mentionnez), il y a malheureusement des professionnels de la finance qui sont là pour faire des ventes et des commissions. Les institutions financières ont aussi une part de responsabilité avec les objectifs et les quotas qu’ils imposent à leurs conseillers. C’est malheureux d’autant plus qu’il y a un manque de connaissances en finances personnelles dans la population générale. Donc, une majorité des personnes qui ont besoins de services financiers ne pourra pas différencier les bons des mauvais conseillers… 🙁

      Merci de participer à la discussion.
      Au plaisir,
      R101

  2. Merci pour cet article, je viens de comprendre que je paie beaucoup de frais pour aucun service. En analysant mon relevé de placement RBC, tous mes fonds communs sont de série A. Donc, je paie des frais pour un service que je ne reçois même pas, c’est moi qui décide et fait les transactions via mon compte RBC. 0 conseillé dans mon affaire. Est-ce possible de déplacer tous mes FC série A vers des séries F? Notez que c’est un portefeuille REER de plus de 120K$, donc c’est beaucoup de frais payé pour rien à mon avis. Si possible commentaire faire le transfert sans trop de pénalité? En d’autres mots, si je possède dans mon REER du
    Série A RBF565 2,10
    Comment je peux le convertir en
    Série F RBF627 0,98
    Tout en laissant dans un portefeuille REER et ce à moindre coût?

    1. Bonjour!
      Êtes vous avec RBC placements en direct, soit le courtier a escompte de la banque ? Si oui, vous devriez être en Série D (rbf 1035). Je ne connais pas de courtier qui accepte des séries F dans un compte autogéré. En tout cas, chez CDBN, ils refusent de faire la transaction.

      Je comprends votre colère. C’est suite à des recours collectifs que les séries D ont été introduite.

      Si vous êtes en succursale attitré à un conseiller (même si vous ne le rencontrer pas), vous pourriez transférer votre REER de la banque vers le compte autogéré (placement en direct) sans frais car c’est inter filiale.

      Est ce clair ?

      La suggestion d’un fnb est aussi valable, mais personnellement j’aime beaucoup le fond que vous détenez !

  3. Merci JP pour l’article.

    L’extrait de la page web citant un mode de rémunération à taux horaire laisse croire que c’est une option alternative que l’on a juste à demander. Cependant, ces conseillers, comme la plupart des autres, préfèrent nettement les frais basés sur un pourcentage du portefeuille sous gestion, et les taux horaires ne sont offerts que dans des cas très particuliers qui ne sont pas nécessairement applicables à tous.

    J’ai contacté quelques conseillers à Montréal pour leur demander s’ils pouvait travailler à taux horaire. Certains refusent carrément. Un a semblé ouvert à la condition que le dossier soit simple à gérer (quelques heures par années). Mais je n’ai pas fait le tour du marché.

    Ce serait tellement bien d’avoir une liste à jour de tous les conseillers et de leur mode et niveaux de rémunération, comme Moneysense l’avait fait en 2012 pour les conseillers fee-only au Canada. Il y a cependant un spreadsheet informel à https://www.valueofsimple.ca/links/directory-of-fee-only-planners/ qui est un bon point de départ pour voir l’état du marché.

    Notez qu’un plan financier initial complet semble coûter typiquement 2500-5000$, et que le suivi annuel subséquent est une fraction de ce montant. Je crois que c’est un investissement qui en vaut la peine quand on commence à avoir des actifs considérables pour être sûr qu’on ne manque pas de détails importants. En comparaison, 1% d’un portefeuille de 1M$ est 10,000$. Il faut un très bon service pour justifier cela.

    Pour les geeks, l’article suivant du groupe de Kitces montrent que les conseillers américains qui chargent à l’heure ou au mandat font beaucoup moins de revenus que ceux qui chargent au % du portefeuille, pour les mêmes services. L’article donne beaucoup (trop?) de statistiques sur le marché.

    https://www.kitces.com/blog/financial-advisor-average-fee-2020-aum-hourly-comprehensive-financial-plan-cost

  4. Je vais faire un peu de millage sur le coût du portefeuille de Brandy. Comparons ses frais annuels avec ceux d’un investissement dans un fonds d’allocation d’actif de Vanguard.

    Le fonds Mandat privé Fidelity Équillibré vise une composition d’actif de 60% en action et 40% en titres à revenu fixe. Le Fond Vanguard qui lui correspond le plus est VBAL, qui vise la même composition.

    Le ratio des frais de gestion de VBAL est 0,24%. Pour un portefeuille de 366 754$, les frais annuels seraient de 880,21$. Ajoutons pour être objectif 100$ en frais de transaction, ce qui équivaut à environ une transaction par mois chez la plupart des courtiers à escompte, nombre qui devrait suffire à 99% des mortels. Total annuel, 980,21$. On est loin des 7 394$ mentionnés plus haut.

    Évidemment si le rendement du Fidelity Équilibré est significativement plus élevé que celui de VBAL, l’investisseur va rentrer dans son argent. Mais dans ce cas précis, le rendement sur 3 ans du Fidelity Équilibré série F est de 7,6% versus 8,64% pour VBAL. Malheureusement les fonds d’allocation d’actif de Vanguard sont relativement récents, ce qui empêche les comparaisons sur une période plus longue. D’un autre côté, une fois le rendement de 7,6% du Fidelity Équilibré reçu par l’investisseur, il lui reste les honoraires du conseiller à payer. 3454$ + taxes dans le cas présent, soit environ 1% de l’actif.

    Personnellement, j’ai gagné des revenus décents dans ma vie, Je peux me payer les services d’un dentiste, d’un mécanicien, d’un déneigeur ou d’un cuisinier quand j’en ai besoin, ou même quand j’en ai envie. Par contre, je ne serai sans doute jamais assez riche pour me payer les services d’un conseiller en placement. Je suis condamné à gérer mes placements tout seul pour le reste de mon existence.

    Heureusement, ça ne me prend que quelques heures par année, assis au chaud dans mon salon. Ça aurait été pire si c’était les déneigeurs qui chargeaient aussi cher.

    1. Bonjour François,

      Je tiens à préciser que le rendement de 7.6 % en série F ne tient pas compte de l’honoraire payé au courtier.

      Le rendement réel de Brandy correspond donc à environ à 6.51 %.

      Merci de votre ajout et je suis bien d’accord avec vous. La question qui tue : en avez vous pour votre argent ?

    2. Canadian Portfolio Manager a rétro calculé le rendement qu’auraient eu certains FNB d’allocation d’actifs. (voir step 2, light)

      https://www.canadianportfoliomanagerblog.com/model-etf-portfolios/

      Mais c’est prendre le problème à l’envers car il faut voir quelle est la meilleure façon d’avoir un rendement futur adéquat. Et c’est d’avoir une bonne allocation d’actifs, bien diversifiée. La différence entre XEQT et VEQT est marginale, les actifs qu’ils incluent sont bien connus, etc. Pourtant, on ne sait pas lequel aura le meilleur rendement l’an prochain et sur 10 ans. Par contre, dans les deux cas, il est difficile d’avoir une meilleure allocation d’actifs 100% actions et c’est ça l’important.

      Statistiquement, les rendements des fonds à gestion active a une distribution aléatoire. Se fier au rendement passé, c’est comme prendre les chiffres du dernier tirage et penser gagner le prochain avec cette stratégie. Et comme pour la loterie, avec la gestion active, on a beaucoup plus de chances de perdre que de gagner!

      Pour les fonds indiciels, c’est pas mal plus prévisible et ça se résume aux différences entre les indices, dans les répartitions entre les indices et la tracking error. Ça finit par être minime. Par contre, on sait qu’on a beaucoup plus de chance de faire mieux qu’avec la gestion active et, encore là, c’est ça qui compte!

      En ce qui concerne la tarification, moi aussi j’aimerais payer à l’heure, i.e. en fonction du service rendu et non en fonction de l’argent que j’ai économisé! Je ne pense pas avoir besoin de beaucoup de services, surtout proportionnellement à mes actifs, et je pense encore moins en avoir besoin à toutes les années, toute ma vie.

      Présentement, considérant les frais que ça implique vs les gains potentiels, je m’en passe tout simplement.

  5. Incroyable et vraiment stupéfaite de lire vos commentaires….
    Premièrement le commun des mortels n’a aucune idée de la différence entre un CPG, un fonds distinct et un fonds commun de placement. Alors imaginez le mot FNB dans ses oreilles… Les frais, les frais et les frais…. êtes-vous seulement au FAIT que 70% des clients que je rencontre n’ont même pas de testament ou encore pire n’ont aucune idée de l’impact fiscale dans leur choix d’investissement? Mon 1 er rendez-vous moyen dure 1:45 minutes a expliquer le pourquoi du comment de l’importance de la planification de retraite ou successorale, de l’importance de l’optimisation fiscal d’un portefeuille. Ensuite 1:00 de mon temps est consacré a la rédaction d’un plan et a remplir les innombrables formulaire de conformité et parce que je suis ‘indépendante’ a prouver que j’ai agis dans l’intéret de mon client au lieu de ma commission, ce qui veut dire que je dois rédiger un rapport sur les raisons de mes choix et prouver que je connais la différence entre TOUS les produits que j’aurai pu offrir a mon client. (ce que les banques n’ont pas a faire ni les agent captif (Industrielle Alliance, SunLife, London Life et Valeur Mobilière de ce monde)
    Hé bien oui; choisir le meilleur fonds au plus bas taux de frais de gestion avec les meilleurs rendements sur 10 ANS est le 1er mandat pour lequel je suis payée….
    M. MME tout le monde n’ont pas tous Le temps , les connaissances et l’intérêts de suivre et de gérer leur portefeuille.
    Alors c’est quoi ce discours de MOI je gère mes finances seul et voilà ce que j’économise. De quoi faire réagir l’investisseur moyen a se poser la question HO non Paulette ont paie trop cher pour les services que l’on recoit.. La question est quel est le niveau de connaissance de LA MOYENNE DES GENS….
    Voilà pourquoi nous sommes là. Voilà ce pourquoi nous sommes rémunérer.
    Alors qu’est-ce que c’est que ce DISCOURS Ho mon Dieu ont nous charge trop cher pour les services rendu…
    Être indépendant c’est;
    payé 45 000$ de loyer par année
    $150 000$ de salaire
    $5000 en licence et assurance responsabilité
    et etc. $+ de 300 000 de frais fixe pour ne pas avoir un LOGO de banque ou de compagnie d’assurance sur nos cartes d’affaire qui nous oblige a privilégier un produit plutôt qu’un autre sans se poser la question est-ce que le fonds Chorus ou Diapason que je propose est vraiment le meilleur des fonds pour mon client ? et ce au détriment des clients.
    être indépendant c’est des heures et des heures d’analyse pour trouver le meilleur produit a moindre cout pour nos clients sans la pression d’une Institution financière sur les épaules.
    Être indépendant ca veut dire s’assurer d’obtenir de bon rendement et de conserver sa clientèle à long terme car JE VOUS L’APPREND les commissions de suivis sont notre principale revenu et grosse nouvelle; la commission de suivi est calculer sur la VALEUR MARCHANDE du placement des clients. Comprenez-vous que nous avons tout avantage a réduire les frais et a optimiser le rendements des client lorsque nous sommes ‘A COMMISSIONS’ et non a salaire!
    Arrêter votre chasse au sorcière car oui un client qui a 1M d’investissement chez nous paie $7500 de frais par années ho lala..
    La vrai question est combien te rapporte tes investissements par année. Car oui je vous l’annonce une Ferrari coute plus cher qu’une Honda est-ce que quelqu’un Ose ce poser la question pourquoi…
    Je suis sincèrement sans voix a la lecture des commentaires. Et si votre mère avait a investir l’héritage de votre père la recommandation serait Maman gère ton argent seule tu vas profiter de rabais de frais de gestion….
    Dentiste 35 minutes nettoyage = 250$
    Impôts personnel (simple) = 200$
    Avocat conflit entre voisin = 350$
    Notaire testament = 1000$
    Entretien voiture = 150$
    Netflix= 1100 par année
    Tv et Iternet = 1500 par année
    Vente de maison $400 000 = 2.5% de commission = 10 000$
    Moyenne d’investissement = $250 000 + frais honoraire = $2 500
    Moyenne de rendement = 7% = 17 500$ PAR ANNÉE – $2 500 =15 000$
    En clair ni ton dentiste, ni ton avocat, ni ton comptable, ni Netflex te fait faire $17 500 de profit par année et cela est o.k. mais quand moi je te charge $2500 par année pour te faire faire du profit au la il y a un problème….
    Sur quel planète vous vivez dites-le moi car dans votre monde de Licorne il y a dissonance !!!!

    1. Le problème :
      -peu offrent les services à un taux horaire ou forfaitaire, contrairement à plusieurs autres que vous mentionnez. C’est une taxe, pas une facturation selon le service offert.
      -l’industrie refuse un devoir de fiduciaire qui les obligerait à travailler dans le meilleur intérêt du client, ça en dit long!
      -quand je lis des conseillers qui cherchent des fonds avec le meilleur rendement sur 10 ans, ça m’inquiète et ça me fait douter sur le reste sachant que le rendement passé n’est pas une garantie du rendement futur, ça a plus tendance à être le contraire. Plusieurs sont encore dans la gestion active, même si son inefficacité est bien démontrée.
      -quand l’argument est de savoir combien ça rapporte par année pour facturer les frais en conséquence, je me dis qu’il y a quelque chose que les conseillers ne comprennent pas encore. Chacun a une influence sur bien des choses. Votre mécanicien devrait-il vous facturer en fonction du fait qu’il vous sauve la vie en changeant vos freins? Votre notaire, au % de vos avoirs? Netflix selon la taille de votre téléviseur?

      J’ajouterais que tant que le discours des conseillers ressemblera à ça, à des blâmes et à un refus de se remettre en question, ils ne pourront pas se surprendre que les gens se passent de leurs services. Quand je vous lis, ça ne fait que me convaincre encore plus que vous n’avez pas le service ni l’attitude dont j’ai besoin pour mes affaires. Je ne suis absolument pas prêt à vous donner des milliers de dollars, à chaque année, à vie, pour le service que vous offrez, c’est tout. C’est une question de rapport qualité/prix.

      Si je reprends votre argument «combien te rapporte tes investissements par année», à vous lire, je répondrais qu’ils rapportent autant sinon plus que si je faisais affaires avec un conseiller. Le gain marginal est nul sinon négatif.

      J’ai aussi de la misère avec le discours que si c’est un petit montant vs un gros, c’est pas grave. Le même discours qui est utilisé pour vendre des garanties supplémentaires inutiles ou des accessoires d’auto avant de finaliser la vente.

      Bref, je crois :
      1-Que la rémunération au % des actifs cause un sérieux problème de distorsion dans les frais vs le service rendu
      2-Le refus de l’industrie d’adopter un devoir de fiduciaire cause problème
      3-Les connaissances en gestion de portefeuille des conseillers causent problème

      Solution :
      -facturation à taux horaire
      -garder la gestion de portefeuille simple (c’est ça qui marche!) et miser sur les endroits où il y a de la valeur ajoutée à aller chercher
      -devoir de fiduciaire, comme les professionnels d’autres domaines.

      À vous lire, ça ne semble pas pour demain. Avec les conséquences qui en découlent. Manifestement, on vit sur une planète où les gens en veulent pour leur argent et ne sont pas prêts à signer un chèque en blanc qui les engage à payer des milliers de dollars à chaque année pour le restant de leurs jours. Je ne crois pas que ce soit des licornes, au contraire, c’est très rationnel. Comme partout ailleurs, quand les gens en ont pour leur argent, ils n’hésitent pas à payer.

  6. Au-delà de la commission, il y a le rendement du portefeuille. Si vous ne bâter jamais le fond indiciel par exemple, le coût réel est bien au-delà du coût de la commission. Donc, pour votre client, seriez-vous prêt à lui offrir pour ce meilleur rendement? Non car ça ne vous rapporte rien.

    Le rendement moins la commission est directement corrélée à l’âge de la retraite. Si peu s’intéresse à leur finance personnelle, tous aimeraient prendre une retraite aisée et rapide.

    Pour ceux qui ne s’y intéresse pas, pas de soucie ils ne liront probablement jamais cet article. Pour les intéressés et les curieux c’est bien de savoir que l’information existe sur un forum. Au même titre qu’il y a des abonnés à Protégez-vous. Savoir qu’il y a des gens qui scrutes l’information c’est rassurant. Quand ça nous intéresse on lit, sinon on passe. Je ne crois pas que l’article incite à tous de faire tout eux-mêmes mais plutôt à comprendre. L’ignorance ça se paie à un juste prix et si mon garagiste me charge trop chère parce que je ne sais pas ce qu’est un caliper, je veux finir par le savoir si ça m’intéresse.

    En sommes, si votre client vous demande combien vous rapporte son portefeuille en commission, seriez-vous à l’aise de lui dire le montant exact? S’il vous demande combien d’heure avez-vous travaillé pour lui, seriez-vous capable d’être honnête? Sans inclure la même heure de 2 clients différents? Les premières années, je suis d’accord, le taux horaires semble si peu, mais sur le long terme, ce taux horaire devient injustifiable.

    Chez tous les professionnels, il y a des bons et des moins bons. Tout est une question de confiance et de transparence. Si vous donnez le service que le client s’attend, pas de soucis, vous aurez du travaille pour le reste de votre vie, du moins jusqu’à votre propre retraite.

    Bonne continuité aux conseillés et à ce site.

  7. Personellement, Je pense que ces frais sont mérités la première année disons. Mais dans mon cas, ca doit faire 6 ans que mon conseiller est invisible complètement, une carte de Noel chaque année. Une fois je lui est demandé s’il pouvait regardé avec moi globalement mon plan de retraite. Au finale, il me disait les discours très généralise qu’on retrouve sur tous les sites internet. Rien de privée. Ca me fait tellement pensé au couritier immobilié. Une fois de temps en temps il travaille fort pour vendre une maison, la paye est mérité. La plupart des cas, quelques jours de travail pour des dizaines de milliers de dollars.

    1. Bonjour Patrick,

      Je vous comprends tellement! Faites-vous encore affaire avec ce conseiller? Où avez-vous plutôt opté pour l’autogestion de vos placements?

      Au plaisir,
      R101

      1. Toujours avec. J’y travaille tranquillement mais surement. Le problème comme bien du monde, je veut faire les bon choix. Mais même si j’adore les finances, je n’ai pas beaucoup de temps à y consacrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *