Catégories
Finances personnelles

Comment payer mes factures si je perds mon emploi?

Pour ceux qui ont manqué ma publication sur Facebook il y a quelques jours, ma femme m’a demandé si l’on avait un fonds d’urgence (fonds de prévoyance). Je lui ai répondu « Non », car on avait décidé l’année dernière de le diviser en part égale et d’en faire ce qu’on voulait (source). Mais, on n’a pas dépensé notre part du fonds d’urgence… ni l’un ni l’autre. On l’a plutôt investi sur les marchés financiers (actuellement cet argent à fondu de 30 %)! Ma femme avait oublié cette décision, car elle n’a pas autant d’intérêts pour les finances et les investissements autant que moi. Donc, elle oublie parfois… 🙂

Ceci étant dit, c’est dans des moments comme celui que nous vivons actuellement qu’on remet en question toutes nos décisions… surtout nos décisions financières.

Je n’ai pas perdu mon emploi (je travaille dans le secteur privé… pour une banque). Du moins, je n’ai pas perdu mon emploi pour l’instant. Ma femme travaille dans le réseau de santé en première ligne. Mais, étant donné qu’elle est enceinte de quelques mois, elle a demandé d’être retirée. Elle est actuellement en attente d’être réaffecté dans un autre département… où il n’y aura pas de risques de contagion pour elle ainsi que pour le bébé qu’elle porte. En attendant, elle ne reçoit pas de chèques de paie. Mais, le plus important dans toute cette situation est la santé. Qui sait quel sera l’impact sur les fœtus et bébés…

Si jamais je venais à perdre mon emploi, il faudra quand même de payer les factures, l’hypothèque, les assurances, le compte d’électricité, etc. Je sais qu’il y a une panoplie de programmes gouvernements. Ces derniers changent de jour en jour et il pourrait y avoir des délais pour recevoir les aides gouvernementales. Mais, comme on n’a pas de fonds d’urgence (fonds de prévoyance), comment payer les factures?

C’est ainsi que j’ai fait l’exercice avec ma femme de faire une liste de nos options de financements, à l’exception des aides gouvernementales et du fonds d’urgence qu’on n’a pas. Voici notre liste d’options pour payer nos factures et nos dépenses courantes, en ordre de préférence d’utilisation :

  1. Prendre l’argent disponible dans nos comptes de banque (compte individuel, compte conjoint, etc.);
  2. Diminuer et/ou repousser des dépenses dans le futur;
  3. Utiliser notre marge de crédit hypothécaire (on a une marge de manœuvre d’environ 75 000 $ à un taux d’intérêt de 3,30 %);
  4. Utiliser nos marges de crédit personnelles (j’ai une marge de crédit personnelle de 50 000 $ et ma femme a une marge de crédit personnelle de 20 000 $, toutes les deux à un taux d’intérêt de 4,70 % – ce taux sera à la baisse le 1er avril);
  5. Transférer l’argent disponible en encaisse dans mon compte non enregistré;
  6. Utiliser nos cartes de crédit pour financer des choses sur un mois (attention!);
  7. Décaisser les quelques milliers de dollars de mon REER qui sont investis dans le marché monétaire (impact fiscal);
  8. Vendre mes fonds d’obligation et transférer dans mon compte de banque;
  9. Appeler mes parents ?!? 🙂 ;
  10. Vendre des actions ou fonds d’action à perte.

Avant d’arrivant en bas de liste, j’appellerais ma banque pour négocier une entente pour repousser mes paiements hypothécaires. Je comprends qu’il n’y aurait pas d’impact sur mon dossier de crédit, mais je voudrais quand même négocier pour les intérêts qui vont s’accumuler sans paiements… Puis, j’appellerais Hydro-Québec pour repousser mes paiements pour mes factures mensuelles d’électricité (sans impact et sans intérêt selon H-Q).

Voilà! J’espère que ça pourra aider ceux qui sont dans la même situation que moi!

Et vous, avez-vous perdu votre emploi? Avez-vous un fonds d’urgence? Sinon, comment financez-vous vos dépenses courantes sans chèques de paie?

*****

Merci de vous abonner à @retraite101 sur Facebook et Instagram et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blog pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Êtes-vous à la recherche d’un conseiller financier compétent? Voici un guide qui vous explique comment choisir un bon conseiller financier.

Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Je suis un Québécois de 34 ans qui travaille de 9 à 5 dans un cubicule. Je fais partie de la « rat race ». Mais, j’ai comme objectif d'atteindre l'indépendance financière et retraite précoce (FIRE) à 40 ans!

15 réponses sur « Comment payer mes factures si je perds mon emploi? »

Bonjour,

Est-ce que la situation actuelle va vous faire revenir en arrière sur le fait de ne pas avoir de fond d’urgence ?
C’était une décision volontaire de votre part évidemment du coup est-ce que vous allez faire marche arrière une fois que la situation sera améliorée ?

Merci 🙂

Bonjour Jeremy,

Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire.

Non, je ne pense pas revenir en arrière. Lorsqu’on regarde cela d’un autre angle, j’en ai un fonds d’urgence. Mais, au lieu d’être en argent liquide dans un compte de banque traditionnel, mon fonds d’urgence est disponible avec de la dette à bas taux d’intérêt. L’équité sur ma maison est un bon exemple.

Au plaisir d’échanger avec vous!
R101

J’ai été mise à pied hier (24 mars). J’avais un montant de 1000$ dans un celi à la Banque et il me restait de l’argent dans mon compte personnel. Avec tout cela j’ai de quoi à payer toutes mes factures pour le mois d’avril. J’ai fait ma demande d’assurance emploi (hier soir) et j’espère que les premiers montants arriveront au courant d’avril comme promis par le gouvernement fédéral. Sinon vraiment obligée, j’ai un 2500$ dans un autre compte CELI à la Caisse qui pourra me dépanner si je manque d’argent pour le mois de mai.
Je suis locataire et ma propriétaire m’a déjà avisé que je peux payer mon logement en deux versements si nécessaire. Peut être pour mai, mais pour avril j’ai les fonds comme indiqué ci haut. J’ai pas fait arrêter les versements de mon prêt auto pour l’instant, je verrai en dernier recours.
Voilà c’est en cette période que je suis contente d’avoir un fonds d’urgence. Je n’ai pas de quoi pour me dépanner pendant 6 mois comme il est recommandé, mais tout de même je ne suis pas sans sou et j’ai de quoi à faire mon épicerie et payer mes prochaines factures, en attendant les prestations de l’assurance emploi.

Bonjour Annick,

Je suis vraiment désolé pour votre emploi. J’espère que votre employeur vous rappellera lorsque cette crise sera derrière nous. C’est une bonne nouvelle que vous êtes OK pour les 2 prochains mois.

Avez-vous entendu l’annonce du gouvernement fédéral aujourd’hui (25 mars) à propos du nouveau programme d’aide? C’est 2 000 $ par mois pendant 4 mois. Le délai pour recevoir l’argent est de 10 jours après que la demande est entrée dans le système. Ce nouveau système devrait être prêt le 6 avril. Selon ce que j’ai entendu dans diverses sources médiatiques, ce sera plus rapide que l’assurance emploi… qui devrait arriver un peu plus tard.

Bonne continuité! Au plaisir d’échanger avec vous!
R101

Bonjour, j’ai moi aussi été mis à pied temporairement ce lundi (24/03). Je travaille en TI et je pouvais facilement travailler à distance. Mais comme nos clients sont pratiquement tous fermés, difficile d’avoir de nouveaux projets de développement.

En ce qui concerne les finances, comme je suis du type prévoyant (ou craintif 😉 ), j’aime me garder des fonds en liquidité pour les imprévus, donc j’ai 9K$ dans mon compte chèque plus un autre presque 10K$ en fond d’urgence chez Wealthsimple Comptant. Si j’ajoute les prestations d’assurance-emploi qui devraient arriver en avril, il n’y a vraisemblablement pas de raisons de m’inquiéter de ne pouvoir payer mon hypothèque ou de me nourrir pour le reste de l’année. Ainsi, je ne toucherai pas à mes invesstissements en espérant que le tout se remette à remonter.

Seulement, j’ai décidé d’arrêter aussi mes versements hebdomadaires à mon REER. Peut-être est-ce une décision trop hâtive et conservatrice qui me fera manquer de bonnes occasions. Enfin, je me questionne. Je pourrai peut-être au moins me permettre d’investir mon retour d’impôt d’environ 4K$ lorsqu’il sera déposé…

Bonjour ptsigane,

Je suis désolé pour vous. Les gens sont portés à croire que ceux qui travaillent en TI sont moins touchés par cette crise, car ce sont pour la plupart des emplois qui peuvent être effectués à distance. Mais, selon le secteur en TI, pas de client, pas de « business »! C’est la triste réalité 🙁 . En espérant que les mesures sur la masse salariale (subvention de 75 %), annoncée vendredi matin par le gouvernement fédéral, puissent faire reconsidérer la décision de mise à pied (temporaire?) de votre employeur…

Avec toutes les sommes que vous mentionnez, j’hésite moi aussi entre « prudent » et « craintif » 🙂 Je pense que c’est important d’être à l’aise avec sa stratégie et ces choix. J’ai vu des gens qui risquent le tout pour le tout sur les marchés financiers et qui n’ont pourtant pas ce profil de risque. Donc, si vous êtes à l’aise d’avoir tout cet argent « liquide », alors je n’ai pas de problèmes avec ça. Au contraire, je suis certain que cela vous enlève beaucoup de stress ces jours-ci…

Je comprends que sans chèques de paie, vous avez décidé d’arrêter vos versements hebdomadaires à votre REER. Nous sommes actuellement dans un creux de 30 %, alors je vous invite à reconsidérer votre décision. Le REER est pour le long terme, donc ce n’est pas grave s’il y a des pertes sur papier (une perte n’est « réalisée » que si vous vendez, ce qui n’est pas le cas). Nous avons donc une occasion d’investissement qui arrive seulement une ou deux fois dans notre vie (ou plutôt, dans la phase d’accumulation de son patrimoine). C’est « l’occasion d’une vie » comme diraient certains. Personnellement, je ne veux pas manquer la reprise. C’est probablement la même chose pour vous aussi…

Sur ce, bon week-end et restez positif 🙂
R101

J’ai encore mon emploi puisque je suis au front. Je n’ai plus vraiment de fond d’urgence puisque j’ai fait face à certaines urgences à la fin de 2019 qui l’ont vidé. Je viens de renégocier mon hypothèque et grâce aux intérêts qui ont diminués, mon paiement est un peu moins élevé. Nous cuisinons presque tout et mangeons plus de protéine végétale qu’animal. Nous avons réduit les dépenses inutiles au max et comme les enfants sont à la maison avec papa, je n’ai pas de frais de garderie à payer. N’ayant pas de place en CPE, il s’agit d’un montant assez substantiel que je mets de côté pour renflouer mon fond d’urgence. Mes parents ayant connu la faim, ils m’ont appris à toujours avoir des réserves de nourriture. J’ai donc quelques semaines de bouffe à la maison, ce qui m’empêche d’aller à l’épicerie et qui libère des flux que je peux mettre de côté. Même si mon fond d’urgence n’est plus à la hauteur de ce qu’il était, je me considère chanceuse d’avoir encore un salaire qui rentre. Mon conjoint ayant effectué un retour à l’école, il doit conjuguer entre s’occuper des enfants et terminer sa session. Je nous remercie des choix passés que nous avons faits et qui nous permettent aujourd’hui de garder la tête hors de l’eau.

Bonjour Kimber,

C’est une bonne nouvelle pour votre emploi et votre fonds d’urgence. Ce dernier n’est peut-être pas à la hauteur de ce qu’il était avant, mais c’est tout de même un coussin non négligeable. De plus, vous avez un salaire qui semble garanti (domaine de la santé peut-être? Comme ma femme…).

Si ce n’est pas indiscret, qu’avez-vous obtenu comme taux hypothécaire? Je sais qu’il y a un million de variables qui entrent en jeux, mais je suis curieux… car je dois renouveler mon hypothèque bientôt.

Bon week-end et au plaisir!
R101

Non, c’est variable pour 5 ans. Je pense que je peux geler le taux à partir de l’année prochaine. Avant le covid-19, je magasinais un taux fixe qui était presque le même que le variable. Mais là, avec tout ce qui est arrivé en 2 semaines, j’ai changé de stratégie. Je ne pense pas que les taux d’intérêts vont monter de façon astronomique dans les prochains mois. Il y a beaucoup de gens qui n’ont plus de travail. Oui, il y la PCU, mais il serait fou de croire que nous arriverons à sauver toutes les entreprises. Les banques vont faire attention à ne pas remonter les taux hypothécaires trop vite, sinon elles se ramasseront avec une quantité phénoménale de reprise. Je crois donc que je resterai assez longtemps à bas taux pour que sur le terme de 5 ans, cela soit payant pour moi. Le taux fixe que j’ai eu était de 2,49%. Donc à chaque mois qui passe à 2,15%, j’ai 0,34% dans mes poches. Et comme je viens de passer de 2,64% (ancien taux) à 2,15%, j’ai demandé à la banque de conserver le même paiement qu’à 2,64%. Ce n’est pas 50$ de plus dans mes poches par moi qui fait une différence dans ma vie. Bien entendu, il faut être capable de vivre avec un taux variable hypothécaire, ce qui n’est pas donné à tous.

Je n’ai pas de fonds d’urgence et pour l’instant, je n’en aurais pas. La beauté d’être dans les services essentiels, c’est qu’on n’a aucunement l’impression de vivre le confinement imposé par le gouvernement! Je continue à recevoir mon salaire donc mes habitudes financières restent les mêmes. Par contre, je vais modifier la trajectoire que prend mon épargne; si avant, tout allait directement dans des FNB, là je vais mettre un peu plus dans un compte d’épargne « safe », pour avoir des liquidités si je veux m’acheter une maison dans les prochaines années. Au pire, ce montant ira comme fonds d’urgence si absolument nécessaire mais pour l’instant, je ne suis pas du tout inquiète!

Bonjour Sorcière Frugale,

Comme je mentionne dans mon article, tu n’es pas obligé d’avoir un fonds d’urgence « traditionnel ». Ton fonds d’urgence peut être nul autre qu’une marge de crédit hypothécaire ou personnelle. Dans ton cas, tu as accès à la marge de crédit pour infirmière avec la Caisse Desjardins (taux promotionnel) 😉

Je comprends pour le placement sécuritaire qui sera utilisé comme mise-de-fonds pour une maison l’année prochaine. Comme je mentionnais à un autre lecteur sur ma page Facebook récemment, les taux d’intérêts des CPG chez Tangerine sont à 2,80-3,20% avant négociation. Pour l’avoir fait souvent par le passé, je confirme que les taux d’intérêt sont négociable au téléphone avec Tangerine. Par exemple, le 6 mois est à 2,80% 😉

Au plaisir,
R101

Excellent article, je suis tombé sur votre blog en faisant mes recherches et je suis agréablement surpris que je ne suis pas le seul au Québec à m’embarquer dans le mouvement FIRE. Pour ma part, je préfère garder plus de liquidité dans mon compte chèque et dans mon compte épargne.

En lisant votre article précédent sur pourquoi vous avez choisi d’investir votre fonds d’urgence, qui est bien écrit d’ailleurs, j’aimerais souligner quelques arguments en faveur de garder plus de liquidité. Dans le but d’enrichir la discussion:
– Vous soulevez bien l’opportunity-cost de garder cet argent liquide plutôt que de l’investir. Par contre, il y a aussi un coût de renonciation à investir cet argent plutôt que de la garder liquide
– Le coût de renonciation ne se mesure pas seulement en chiffres, car il y a aussi un coût en tranquilité d’esprit, en flexibilité et en vitesse de transaction.
– Garder de l’argent liquide m’accorde plus de flexibilité, que ce soit en temps de crise ou en temps de prospérité.
– Même si mon emploi n’est pas précaire, je peux toujours tomber invalide et subir une diminution de mon revenu
– Cette flexibilité me permet de capituler sur des opportunités d’affaires quand les autres sont en crise et à la recherche d’argent liquide. Par exemple, joe ne peut plus se permettre de payer sa 2e voiture parce qu’il a perdu son emploi. En temps de récession, personne ne veut acheter son auto malgré qu’elle soit en parfaite condition. L’argent liquide que j’ai me permet de négocier un prix plus bas pour une auto parce qu’avec cet argent, il peut payer ses factures pour les prochains mois. Je peux négocier plus vite, parce que je n’ai pas peur de convertir des pertes sur papier en pertes réelles.
– Si je perds mon emploi pour des raisons hors de mon contrôle, cet argent liquide me permet de rediriger mon attention vers mon side hustle sans avoir à capoter pour trouver une autre source de revenu STAT. J’aurais 3 mois, 6 mois, voire même 1 an de coussin.
– Ça me permet d’avoir l’esprit en paix de savoir que je n’ai pas besoin d’emprunter de l’argent de quiconque (credit, love money, mes propres comptes CELI et REER, etc.) en cas d’urgence.
– Si je suis forcé à emprunter sur une marge de crédit, c’est de l’intérêt que je ne veux pas nécessairement payer; et si je n’arrive pas à rembourser une marge sur ma propriété, je cours le risque de la perdre
– Si je suis forcé à retirer de l’argent de mon CELI ou de mon REER en temps de crise, c’est être forcé à transformer des pertes sur papiers en pertes réelles + je perds de l’intérêt composé sur ce montant jusqu’à ce que je me rembourse.
– Si je suis forcé à emprunter du love money, c’est cette personne qui perd de la flexibilité.
– Si je vois que mes investissements perdent leur valeur de 30%, en temps qu’investeur DIY (ou même si j’avais un planif. financier), c’est le coussin d’argent liquide qui me garde sur mon plan de match de Buy-and-Hold-Forever. Ça permet à bien des gens de ne pas vendre leurs investissements par peur ou par panique.

Bref, l’idée est de rester modéré dans tout ce qu’on fait. C’est sûr que si on garde trop de liquidité, on ne va pas atteindre nos buts (ce que vous appelez le syndrome de l’écureuil). Mais si on optimise trop le ROI (return on investment), on perd la flexibilité et la tranquilité d’esprit qu’apporte l’argent liquide. Il ne faut pas non plus tomber dans le panneau de vivre dans le spreadsheet, car il y a des choses qui ne se quantifient juste pas.

Laissez un commentaire...