J’ai été sélectionné pour investir dans CRCD

investissement

J’ai parlé de Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) à quelques reprises sur ce blogue. Même si j’ai transféré mon compte chèque de Desjardins à Tangerine (source), il reste que CRCD est un investissement intéressant lorsque vos comptes enregistrés (REEE, CELI, REER) sont maximisés… notamment à cause du crédit d’impôt de 1050 $ 🙂 Cette année, tout comme les années précédentes, j’ai réussi à maximiser mes comptes enregistrés. Ainsi, j’ai décidé d’acheter des parts de CRCD pour l’émission d’actions de 2020.

Dans cet article, je vous explique ce qu’est CRCD et comment cet investissement peut m’aider dans mon parcours vers l’indépendance financière et retraite précoce (FIRE).

CRCD, c’est quoi ?!?

CRCD est l’acronyme de Capital régional et coopératif Desjardins. C’est un fonds d’investissement en capital de développement qui participe au développement économique du Québec.

CRCD est un outil pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) régionales à atteindre leur plein potentiel. Le fonds a été créé en juillet 2001 et il a un actif net de 1,9 milliard de dollars.

L’achat d’une action de Capital régional et coopératif Desjardins donne droit à un crédit d’impôt provincial de 35 % non remboursable, en échange d’un engagement de sept ans dans le fonds. La souscription minimale est de 500 $ par année, tandis que la souscription maximale est de 3000 $, ce qui donne droit au crédit d’impôt provincial maximum de 1050 $ (3000 $ x 35 % = 1050 $).

Avant les changements apportés en 2018, le crédit d’impôt était de 40 %. Cependant, il y a maintenant un crédit d’impôt supplémentaire de 10 % pour ceux qui désirent garder leurs parts à plus long terme. C’est-à-dire pour ceux qui décident de réinvestir leurs parts pour une autre période de 7 ans au lieu de les racheter (en fait, c’est un processus d’échange, qui n’est pas considéré comme un rachat).

Le rendement n’est pas garanti, car il s’agit d’un fonds d’investissement en capital de développement. De plus, il n’y a pas de paiements d’intérêts ou de dividendes.

Le gouvernement autorise l’émission d’actions à 140M$ par année. Donc, lorsqu’il y a une demande pour les actions CRCD supérieure à 140M$, il y a une sélection aléatoire parmi les investisseurs qui avaient rempli une demande de présouscription.

Je fais donc partie des investisseurs qui ont été sélectionnés pour la souscription aux actions de l’émission 2020 de Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) 🙂

Comment CRCD peut m’aider dans mon parcours FIRE?

Le fonds CRCD ne me permet pas à lui seul à atteindre l’indépendance financière et retraite précoce (FIRE) à 40 ans. Ce n’est pas à cause de ce fonds d’investissement que je serai riche et célèbre 😛

Cependant, CRCD est un investissement parmi plusieurs autres qui me permet d’investir mon argent disponible, de diversifier mes placements, d’obtenir un remboursement d’impôts (crédit d’impôt de 35 %) et de faire un rendement potentiel intéressant à long terme. Le prix de l’action est passé de 10,00$ à 16,02$ entre 2001 et 2019, avant de chuter à 15,07 $ en 2020 (-5,9 %).

Mais soyons honnête! C’est surtout le crédit d’impôt de 1050 $ qui m’intéresse 🙂

Étant donné que je maximise mes comptes enregistrés chaque année (REEE, CELI et REER), je tente de diversifier mes investissements à l’extérieur de mon compte non enregistré pour ainsi optimiser ma fiscalité. Le fonds CRCD est donc un choix intéressant pour moi, surtout avec mon niveau d’imposition actuel.

Cela dit, ce fonds d’investissement n’est pas nécessairement le meilleur choix pour votre situation personnelle. Alors je vous recommande de faire vos propres recherches.

Et vous, investissez-vous dans CRCD? Souscrivez-vous au montant maximal? Sinon, dans quoi investissez-vous à l’extérieur des comptes enregistrés?

*****

Merci de vous abonner à @retraite101 sur Facebook et Instagram et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blog pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Offre Wealthsimple – Ouvrez un compte d’investissement avec Wealthsimple Trade et obtenez une prime en argent de 10 $ (lorsque vous déposez et échangez au moins 100 $); Obtenez la gestion gratuite de 10 000 $ pendant un an avec Placements Wealthsimple.

Offre Questrade – Ouvrez un compte d’investissement avec Questrade et obtenez 50 $ en transactions gratuites; Obtenez la gestion gratuite de 10 000 $ pendant un an avec Questwealth Portfolios.

Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5!

13 commentaires

  1. Super intéressant! Je ne m’étais jamais attardé au CRDC, mais le crédit d’impôt est en effet très intéressant. Et si je comprend bien, comparativement à FTQ et Fondaction qui doivent absolument être détenus dans un REER, le CRDC peut être détenu dans un compte non-enregistré. C’est bien ça? Ce sera à considérer quand j’aurai maxé tout mes comptes enregistrés! 🙂

    Toujours un plaisir de te lire!

    1. Bonjour Fire Trekker,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Les fonds de travailleurs (Fonds FTQ et Fondaction CSN) peuvent être détenus en REER ou hors REER (compte non enregistré). Pour ce qui est de CRCD, il n’est PAS admissible au compte enregistré (REER/CELI). Il peut seulement être détenu dans un compte non enregistré. Le crédit d’impôt (30% ou 35% selon le cas) est disponible que ce soit en REER ou hors REER.

      Sinon, je dirais qu’il y a beaucoup de règles fondamentales qui sont différentes. Par exemple, le placement dans CRCD est fixé pour un minimum de 7 ans. Il ne peut pas être utilisé pendant ce temps. Pour le fonds FTQ, s’il est détenu en REER, il peut être utilisé pour le RAP ou le REEP. Bref, il y a plusieurs différences importantes.

      Au plaisir d’échanger avec vous 🙂
      R101

  2. Vous n’avez à obligatoirement détenir du FTQ en REER. Il peut être non enregistré et vous donne le même credit de 30%.

  3. Merci pour votre site très informatif. J’ai appliqué au CRCD dès qu’ils ont lancé la période d’inscription. Plus tard j’ai reçu un mail que je n’avais pas été sélectionné au tirage au sort. Et un peu plus tard, j’ai reçu un mail disant que suite à des dédistements, mon application avait été sélectionnée :-). Juste pour dire qu’il y a en fait toujours possibilité d’un 2ème tirage au sort, car il est assez probable qu’il y ait des désistements, particulièrement dans les périodes mouvementées pour les marchés financiers.

    1. Bonjour Visiteur de passage,

      Vous marquez un bon point. Il y a des désistements, alors même si vous n’êtes pas choisi initialement dans le tirage au sort, il y a quand même des possibilités que vous soyez choisi par la suite…

      Au plaisir,
      R101

  4. Salut R101 ! J’espère tu vas bien ! Petite question , le crcd est ce qu’on reçoit le formulaire pour le credit impot et le credit pour l’annee de la cotisation ou bien ce n’est qu’au bout des 7 ans immobilisations qu’on le reçoit ? Je n’es pas trouvé l’info dans le prospectus et vue tu as déjà cotisé au crcd
    Merci
    Jo

    1. Bonjour Jonathan,

      Vous allez recevoir un formulaire de CRCD pour le crédit d’impôt provincial de 35 % pour l’année de souscription/cotisation.

      Par exemple, si vous avez cotisé le montant maximum de 3k$ à l’automne 2020, vous allez recevoir un formulaire de CRCD au printemps 2021 qui pourra être inclus dans la déclaration de revenus de 2020… et ainsi recevoir le crédit d’impôt de 1050 $ 😉

      Au plaisir,
      R101

  5. Bonjour,

    Est-il possible de cotiser au CRCD et au FTQ en meme temps et bénéficier de la réduction d’impots pour chacun des actifs ?

    1. Bonjour David,

      Bien sûr! 🙂 Il est possible de faire les deux en même temps et de recevoir leur crédit d’impôt respectif 🙂

      Bon week-end et au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  6. Allô! J’ai cotisé 3000$ à un CRCD en 2012. Qu’est-ce qu’il est préférable de faire avec cet argent? Je le laisse là où il est mieux de le racheter?! Il n’a pas monter bcp depuis le temps…

    1. Bonjour Sophie,

      Bienvenue sur mon blogue et merci de briser la glace avec ce premier commentaire 🙂

      Premièrement, je ne suis pas accrédité par la loi pour émettre des conseils/recommandations financières. Donc, je ne peux qu’émettre mon opinion personnelle…

      Deuxièmement, je dirais que ça dépend de vos objectifs financiers et non financiers, de votre profil d’investisseur, de votre horizon de placement, de votre tolérance aux risques, de votre niveau de connaissances en finances, etc. Bref, c’est du cas par cas, comme (presque) toujours en finances personnelles. Il n’y a pas de réponse universelle…

      Comme je mentionnais dans un autre commentaire, les investisseurs ont deux choix après la détention des actions de CRCD pendant une période minimale de 7 ans (ce qui est votre cas) :

      1. Échanger leurs actions (réinvestir leurs actions pour une autre période de 7 ans et bénéficier d’un crédit d’impôt provincial de 10 %). Plus d’informations ici : https://www.capitalregional.com/services-aux-actionnaires/echanger-ses-actions
      2. Racheter leurs actions (dans ce cas, le gain ou la perte en capital doit être déclaré). Plus d’informations ici : https://www.capitalregional.com/services-aux-actionnaires/racheter-ses-actions

      Dans le cas d’une perte en capital, il y a une particularité à cause du crédit d’impôt initial (voir le texte ci-dessous ou le site Internet de CRCD : https://www.capitalregional.com/services-aux-actionnaires/racheter-ses-actions/incidences-fiscales-d-un-rachat).

      Incidences fiscales d’un rachat
      Le rachat d’actions entraîne une disposition des actions aux fins fiscales. Ainsi, un gain ou une perte en capital peut se produire et tous deux sont assujettis aux fins de l’impôt sur le revenu fédéral et l’impôt sur le revenu du Québec.
      Déclarer un gain ou perte aux fins fiscales
      De manière sommaire
      Le rachat d’une action entraîne une disposition des actions aux fins fiscales. Ainsi, un gain ou une perte en capital peut se produire. De manière sommaire, le gain en capital est imposable selon les règles fiscales habituelles, alors que la perte aux fins fiscales doit être réduite du crédit d’impôt déjà obtenu. Le crédit d’impôt obtenu lors de l’achat ne doit pas être remboursé.

      J’espère que mon commentaire vous aidera dans votre réflexion et votre prise de décision. Sinon, je vous recommande de prendre rendez-vous avec votre conseiller/planificateur financier.

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *