J’ai ENFIN transféré mes REEE dans mon compte de courtage


Lorsque mon enfant est né, je m’étais empressé de prendre un rendez-vous à la Caisse Desjardins pour lui ouvrir un compte REEE (Régime enregistré d’épargne-études). À ce moment-là, mes comptes REER et CELI étaient principalement investis dans des fonds communs de placement (FCP) dans diverses institutions financières. Donc, je n’avais pas hésité à investir le REEE dans un fonds commun de placement. De plus, ce type de placement permet d’acheter une nouvelle part du fonds automatiquement à chaque cotisation. Ce qui est parfait pour un compte REEE avec des cotisations mensuelles.

Étant donné que le REEE est un investissement avec un horizon à long terme (lorsque l’enfant commencera ses études postsecondaires), j’avais décidé d’investir le REEE de mon enfant dans le fonds « Portefeuille Diapason Croissance 100% actions A ». C’est un fonds d’actions mondiales  qui a été créé en novembre 2016 et qui a un rendement de 8,93 % depuis sa création. Par contre, sa cote Morningstar est de 3 étoiles (source). Je ne le savais pas au moment de l’ouverture du compte. Ce fonds d’action m’a procuré un rendement intéressant depuis l’ouverture, il y a presque deux ans. Lorsque mon enfant a célébré son premier anniversaire, son baccalauréat était déjà payé (source)!

Mais soyons honnêtes, les frais de gestion (RFG) de 2,67 % de ce fonds d’action réduisent mon rendement annuel. J’en étais conscient depuis le début, mais c’était le meilleur choix d’investissement pour mes besoins à ce moment.

Au fil du temps, j’ai ouvert un compte REEE pour chacun de mes deux filleuls. J’ai choisi le même fonds commun de placement. J’avais donc trois comptes REEE investis dans le fonds d’action « croissance ».

À la fin de l’année dernière, j’avais décidé d’ouvrir un compte de courtage (courtier à escompte) chez Desjardins Courtage en ligne (anciennement Disnat). J’ai choisi Desjardins Courtage en ligne pour deux principales raisons. Premièrement, la plupart de mes comptes sont à la Caisse Desjardins (compte chèque, compte conjoint, hypothèque, carte de crédit, marge de crédit, REEE, etc.). Deuxièmement, je fais partie des investisseurs privés de l’application mobile Hardbacon et ce dernier a un partenariat avec Desjardins Courtage en ligne.

Bref, une fois mon compte de courtage ouvert, j’avais transféré mes comptes CELI, qui étaient dans une autre institution financière. Ensuite, j’ai transféré mes placements non enregistrés. Il y a deux mois, il ne restait plus que mes trois comptes REEE qui n’étaient pas encore transférés dans mon compte de courtage. J’ai donc appelé ma conseillère à la Caisse pour prendre un rendez-vous. J’ai rempli les nombreux formulaires de transferts de comptes et… j’ai attendu plusieurs semaines!

Il y a quelques semaines, mes comptes REEE ont finalement été transférés dans mon compte de courtage. Enfin! J’ai décidé d’adopter une stratégie légèrement différente pour mes comptes REEE. Vous savez que j’investis principalement dans des fonds négociés en bourse (FNB) qui ont de faibles frais de gestion (+/- 0,10 %), selon les portfolios proposés par Canadian Couch Potato. C’est une stratégie simple qui propose d’acheter seulement trois FNB (obligations, actions canadiennes, actions mondiales), selon les proportions qui correspondent à son propre profil d’investisseur.

Pour mes comptes REEE, je vois les choses différemment par rapport à mes comptes CELI, REER et compte non enregistrés. Je n’investis pas des dizaines de milliers de dollars dans les REEE. Pour mon enfant, je cotise un montant de 2500 $ par année, dans le but de maximiser les subventions gouvernementales. Par contre, pour mes deux filleuls, je cotise beaucoup moins que cela.

Donc, pour mes comptes REEE, on est donc loin des 6000 $ en CELI et 20 000 $ en REER chaque année. De plus, je fais des cotisations mensuelles dans les comptes REEE, donc je me retrouve avec des petits montants à investir chaque mois. Même si j’attends pour acheter des titres chaque trimestre, ou tous les 6 mois, les frais de transactions seront trop « importants » lorsque comparés au montant investi. De plus, pour acheter les trois FNB du portfolio de Canadian Couch Potato, je dois faire trois transactions et ainsi payer environ 30 $ en frais de transaction (9,95 $ par transaction). Je pourrais avoir ouvert un compte de courtage chez Questrade, qui propose des achats sans frais de FNB. Mais, ce n’est pas le cas, pour les raisons évoquées précédemment.

J’ai donc décidé d’investir dans un « FNB de répartition d’actifs » (en anglais « Asset Allocation ETF »), qui est un produit d’investissement relativement nouveau sur le marché. C’est un « FNB de FNB ». Il y a actuellement Vanguard et iShares qui proposent ce type de FNB au Canada. Les FNB de répartition d’actifs contiennent des FNB d’actions et des FNB d’obligations et ils se rebalancent « automatiquement ». Il y a des FNB de répartition d’actifs pour plusieurs profils d’investisseur différents.

Les FNB de répartition d’actifs ont des frais de gestion légèrement supérieur aux FNB individuels (0,22 % pour Vanguard et 0,18 % pour iShares). Mais ces frais sont DE LOIN inférieurs à ceux des fonds communs de placement (2,67 % pour le fonds d’action que j’avais avant). De plus, les FNB de répartition d’actifs sont beaucoup plus simples à gérer… et il faut faire seulement un achat pour avoir un portefeuille hautement diversifié.

Voici les FNB de répartition d’actifs offerts chez Vanguard et iShares :

Répartition de l’actifiSharesVanguard
Obligations : 60 %
Actions : 40 %
Vanguard Conservative ETF Portfolio (VCNS)
Obligations : 40 %
Actions : 60 %
Vanguard Balanced ETF Portfolio (VBAL)iShares Core Balanced ETF Portfolio (XBAL)
Obligations : 20 %
Actions : 80 %
Vanguard Growth ETF Portfolio (VGRO)iShares Core Growth ETF Portfolio (XGRO)

Ce qui suit n’est PAS une recommandation d’achat. Mais personnellement, j’ai choisi le fonds XGRO d’iShares, car je vise une croissance à long terme. Ce FNB contient 20 % d’obligations et 80 % d’actions. À court ou moyen terme, il pourrait y avoir une crise économique et mes REEE pourraient fondre de moitié. Mais, à long terme,  la croissance sera au rendez-vous, et ce, en toute simplicité!

Et vous, dans quoi investissez-vous votre régime enregistré d’épargne-étude?

*****


Merci de vous abonner à ma page Facebook et de partager cet article avec vos amis.

Êtes-vous à la recherche d’un conseiller financier compétent? Voici un guide qui vous explique comment choisir un bon conseiller financier. De plus, vous pouvez remplir le formulaire à la fin de ce guide et je vous mettrai en contact avec un conseiller financier de mon réseau.

Abonnez-vous à mon blog pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Au plaisir d’échanger avec vous.

Auteur : retraite101

Je suis un Québécois de 33 ans, et comme la plupart d'entre vous, je travaille de 8 h à 17 h, enfermé dans un « cubicule » comme un rat de laboratoire. Moi aussi, je fais partie de la « rat race »! Mais, j’ai comme objectif de prendre ma retraite à 42 ans (anciennement 45 ans). Je partage sur mon blogue mon plan pour atteindre l’indépendance financière. Je publie aussi des articles sur les saines habitudes en matière de finances personnelles, les informations cruciales concernant la retraite, la surconsommation et plus encore. Bref, ce blogue se veut un cours de « retraite 101 ».


6 réflexions sur « J’ai ENFIN transféré mes REEE dans mon compte de courtage »

  1. Pour ma part je ne m’embête pas à faire des virements mensuels automatiques pour un petit montant comme cela. On a commencé l’an dernier avec 2500$ d’un coup et on poursuivra ainsi à chaque année au moment des retours d’impôts.
    En fait ce serait mieux en début d’année pour maximiser le temps de croissance.

    Je suis chez Desjardins pour mes comptes chèques, mais j’utilise Questrade pour mes investissement, je ne vois pas d’avantage pour moi de tout garder chez Desjardins, c’est pas plus compliqué et c’est moins cher.

    J’investis sur VBAL, pour les mêmes raisons que décrites. Je garde une préférence pour Vanguard car ce sont les premiers à avoir fait des fonds indiciels à bas coût. C’est aussi une entreprise qui a les mêmes intérêts que ses clients puisque les clients en sont propriétaires.
    Les autres, leur coeur n’y est pas, ils ne font que répondre à la compétition. Ça reste de nouveaux produits, voyons comment vont se placer les frais de gestion avec le temps.

    En combinant Vanguard et Questrade avec une stratégie passive, c’est pratiquement gratuit d’investir.

    En d’autres contexte j’aurais choisi VGRO aussi mais selon plusieurs indicateurs (dont shiller PE10) je préfère moins de risque.

    1. Bonjour CKrunch,

      Bienvenue sur mon blog et merci pour ce premier commentaire.

      Si vous avez l’argent disponible pour cotiser le maximum de 2500 $ d’un coup dans le REEE, alors c’est beaucoup mieux comme cela. Premièrement, vous entrez dans le marché plus tôt. Le temps dans le marché est plus important que le moment où on entre. Deuxièmement, vous allez chercher les subventions gouvernementales (SCEE et IQEE) plus rapidement. Troisièmement, ça simplifie beaucoup la gestion et le suivi du REEE.

      J’ai déjà eu un compte de courtage chez Questrade. C’est vrai que ce n’est pas plus compliqué que les autres plateformes. De plus, les achats de FNB se font sans frais. Par contre, je dois avouer que j’aime bien voir tous mes comptes au même endroit 🙂 Si c’est OK pour vous, alors c’est tant mieux! Ça vous coûte moins cher en frais de transactions!

      Concernant VBAL vs VGRO, c’est vrai que le marché est très élevé en ce moment. Mais, à long terme, les actions devraient surpasser les obligations, comme par le passé. Ça dépend bien entendu de votre tolérance au risque et à l’horizon de placement (l’âge de votre enfant).

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  2. Bonjour,

    Je ne m’y connais pas avec les investissements boursiers, mais je m’y intéresse beaucoup. De plus, l’indépendance financière, j’y aspire aussi. Est-ce que vous connaissez un bon conseiller financier qui peut travailler avec toutes sortes de placements (marché dispensé, FNB, etc.) et pas juste des fonds communs de placement? Bref quelqu’un qui pourrait m’aider à me dresser un plan clair avec des stratégies gagnantes.

    Merci

    PS: J’adore votre blog, les informations y sont ultra pertinentes!!

  3. Bonjour R101,

    C’est un sujet très intéressant que tu abordes.

    Transférer nos Reee de la caisse vers Disnat fait partie aussi des actions que je veux entreprendre pour améliorer nos finances personnelles. Après avoir lu cet article, j’ai contacté ma conseillère. Il semble que ce soit bien compliqué. De plus le fait que nous soyons deux souscripteurs compliquerait la situation.

    As-tu eu une bonne collaboration dans ta démarche?

    1. Bonjour Frank,

      En fait, ce n’est pas vraiment compliqué. C’est plutôt que les délais sont longs : ouvertures de comptes REEE chez Disnat (Desjardins courtage en ligne), transferts de comptes, attente des subventions du gouvernement avant de procéder aux transferts des REEE, etc. Il y a des chances que votre conseillère de la Caisse vous dise que c’est « compliqué », car lorsque les REEE seront transférés chez Disnat, elle ne touchera plus ses commissions. Vous voyez où je veux en venir? 🙂 Mais, si votre conseillère travaille dans votre intérêt, elle vous aidera à procéder aux transferts. Dans notre cas, nous avons transféré 3 comptes REEE : un dont j’étais le seul souscripteur et deux dont nous étions deux souscripteurs.

      Au plaisir,
      R101

Laissez un commentaire...