Je n’ai pas reçu le cadeau que je voulais pour Noël. Quoi faire?

Je fais aujourd’hui un retour sur les fêtes qui viennent de se terminer. Dans ma famille, nous avons décidé il y a 5 ans de faire un échange de cadeaux au lieu d’être « obligés » à acheter un cadeau à chaque membre de la famille (car c’est presque une obligation si l’on ne veut pas avoir l’air « cheap »). J’ai une grande famille et ça commençait à prendre du temps (magasinage, emballage, etc.) et à coûter beaucoup trop cher. Pour ceux qui donnent encore des cadeaux à tous les membres de votre famille, je vous recommande de proposer à votre famille d’organiser un échange de cadeaux à partir de l’année prochaine. Vous dépenserez un peu moins pendant ce temps de l’année qui coûte tellement cher. Vous pourrez placer ces économies dans votre REER ou votre CELI.

Ça dépend bien entendu de la limite imposée pour l’achat du cadeau. Dans ma famille, la limite est 40 $. Mais dans la famille d’un ami, la limite est 200 $. Il m’a dit l’autre jour que nous étions « cheaps » dans notre famille. Il m’a dit que dans un échange de cadeaux, nous avons seulement à acheter un cadeau, alors aussi bien que celui-ci coûte cher. Vraiment? C’est ça le but de l’échange de cadeaux? Dans notre famille, le but est d’avoir du plaisir, d’économiser un peu d’argent et de s’assurer de recevoir un cadeau dont on a vraiment besoin.

Les enfants et les cadeaux

Cela dit, un problème avec notre échange de cadeaux est que les enfants sont exclus. C’est vrai, pourquoi seraient-ils « condamnés » à recevoir seulement un cadeau? Ce n’est pas assez de recevoir un seul cadeau, non? C’était du sarcasme pour ceux qui se posaient la question. Comme je l’avais mentionné dans un autre article, nous (ma femme et moi) donnons des cadeaux à nos filleuls et filleules seulement, pas aux autres enfants. Mais, nous sommes les moutons noirs de notre famille. Nous sommes jugés négativement pour cela. Tous les autres achètent un cadeau ou plus à chaque enfant. Le résultat cette année? C’était encore pire que l’année dernière. Chaque enfant avait environ 10 cadeaux à déballer. Ils déballaient un cadeau après l’autre, rapidement, sans remercier ceux qui l’avaient acheté, sans jouer avec le cadeau, etc. Et ce n’est pas assez. Ils se « battaient » pour déballer les cadeaux des autres. C’était affreux! C’était triste! Ils avaient l’air de petits piranhas. Ma femme et moi étions sous le choc. Et nous étions les seuls. On dirait que c’était normal pour les autres parents. Mais soyons clairs, ce n’est pas la faute des enfants. Mettez des enfants devant une montagne de 70 cadeaux et je vous garantis que la même situation va se produire. C’est la faute de leurs parents! C’est vraiment cela qu’on veut pour nos enfants? C’est de cette manière qu’on veut qu’ils grandissent? Pas nous… Ce n’est pas comme ça que nous voulons éduquer notre enfant. Nous ne voulons pas qu’il soit condamné à vivre dans ce mode de vie de consommation intensive. De plus, déballer des cadeaux pendant 2 heures, ce n’est pas ça un souper de Noël. Ce n’est pas ça de passer du temps de qualité passé en famille. Comme ma femme le dit souvent, elle a eu beaucoup de cadeaux pendant sa jeunesse. Elle a été gâtée. Mais, elle aurait de loin préféré avoir l’amour de mes parents plutôt que de recevoir ses cadeaux.



Pire encore, ma femme et moi étions vraiment choqués après le souper de Noël. Et nous le sommes encore. Les gens n’ont pas respecté ce que nous avions demandé pour notre enfant. Comme je l’avais mentionné dans mon article consacré à mes obstacles personnels de Noël pour atteindre l’indépendance financière, les gens nous ont pratiquement harcelés pour avoir des idées de cadeaux pour notre enfant. Ma femme et moi avions décidé qu’on ne voulait pas recevoir de cadeaux pour notre enfant. Il n’a que quelques mois de vie et c’est à peine s’il est capable de maintenir sa tête par lui-même. Pourquoi aurait-il à déballer 10 cadeaux? De plus, il a déjà tout ce dont il a besoin, même beaucoup plus, comme un REEE déjà bien garni. Il y a seulement son grand-père et sa marraine qui ont respecté nos choix. Ils ont fait une contribution REEE à notre enfant et acheté un pyjama douillet pour l’hiver froid que nous avons en ce moment. Ils ne sont peut-être pas d’accord avec nos choix, mais ils les respectent et je les remercie.

Nous avons dû négocier avec toutes les autres personnes et nous avons convenu de leur donner une idée chacune. C’est le monde à l’envers! Nos idées étaient des cadeaux à 5 ou 10 $. Des idées raisonnables qui seraient utiles pour notre enfant. Le résultat? Les gens n’ont pas aimé nos idées. Elles ne coûtaient pas assez cher. Sérieusement! C’est ça le monde de consommation dans lequel on vit maintenant. La plupart ont acheté le cadeau qu’on avait demandé, mais ont acheté un deuxième cadeau qui valait plus cher. La plupart sont soit des choses inutiles, soit des choses que nous avions déjà quelque chose similaire. Un vrai gaspillage! Nous allons donner ces cadeaux à des familles dans le besoin. Et nous allons avoir de sérieuses discussions avec ces personnes. L’année prochaine, c’est zéro cadeau à sa fête et à Noël. Les grands-parents, parrain et marraine seront les seuls qui pourront donner un cadeau et c’est quelque chose que nous aurons choisi à l’avance. C’est tout. Pas de « cadeaux surprises » comme ce fût cette année. Pas de deuxième cadeau. S’ils ne sont pas contents, ils pourront se défouler en achetant un douzième cadeau à leurs enfants.

Ma liste d’idées de cadeaux

Mais revenons à l’échange de cadeaux de notre famille. Nous utilisons une application gratuite pour faire l’échange de cadeaux. Il y en a plusieurs sur le marché. Le principe est fort simple. Nous avons quelques semaines pour écrire notre liste d’idées de cadeaux. Notre liste est privée bien entendu. Nous déterminons à l’avance la journée de la pige (électronique). Le jour de la pige, notre liste ne peut plus être modifiée. La pige est effectuée et nous nous sommes attribué une personne. Nous avons accès à la liste de cette personne et devons acheter un cadeau parmi ses idées. Nous ne connaissons pas la personne qui nous a pigés. C’est le fun, hein?



Ma liste est assez controversée chaque année. Je vous explique. Je n’ai jamais de « bonnes » idées. Je n’ai besoin de rien. Je considère que nous avons tout et que nous sommes gâtés dans la vie. Cela dit, je dois participer au jeu. Alors mes idées étaient : faire une contribution REEE à mon enfant, faire un don à un des organismes de charité que je soutiens chaque année (j’avais mentionné les organismes) et un livre (Petits secrets et gros mensonges de votre banquier – Fabien Major). Ne me jugez pas pour mon choix de livre, c’est le genre de lecture que j’aime. Je savais très bien que l’idée de cadeau choisie ne serait pas la contribution REEE ni le don, car la plupart des membres de ma famille ne font pas de dons et ne cotisent pas eux REEE de leurs enfants. C’est leur choix et je le respecte. Je trouvais un peu dommage que la personne qui m’a pigé ait seulement une idée cadeau : le livre. J’ai donc ajouté une quatrième idée, un peu farfelue, sachant très bien que ce ne serait pas l’idée qui serait choisie : un outil de garage inutile.

J’attribuais les probabilités suivantes à mes idées cadeaux :

  • Contribution REEE à mon enfant : 5 %
  • Don à un des organismes de charité : 0 %
  • Livre : 90 %
  • Outil de garage inutile : 5 %

Vous devinez ce qui est arrivé? J’ai reçu l’outil de garage inutile. Je devais avoir l’air surpris! Je m’attendais à recevoir le livre, bien entendu. D’autant plus que j’ai reçu un livre dans les échanges de cadeaux des 4 dernières années. Je ne pouvais pas être fâché contre la personne qui m’avait acheté un cadeau, mais je me disais que c’était de l’argent dépensé pour rien, car ce n’est pas ce que je voulais. Ça m’apprendra pour les prochaines années. Je donnerai seulement 3 idées : REEE, don et livre (ou autre idée que je veux vraiment).

Quoi faire si vous n’avez pas reçu le cadeau que vous vouliez?

Après avoir discuté avec quelques personnes, que je n’étais pas déçu, mais que je m’attendais à recevoir le livre, on m’a tout recommandé d’aller acheter le livre. Mais en fait, pourquoi irais-je acheter le livre? Pourquoi toujours devoir acheter? Pourquoi dépenser 30 $ pour acheter le livre, le lire une fois, puis l’entreposer pour les 25 prochaines années dans ma bibliothèque payée 200 $ chez IKEA, et avoir à l’épousseter chaque fois qu’on fait le ménage? Mais je voulais vraiment lire ce livre. Alors, que pensez-vous que j’ai fait? Dans un des premiers articles de ce blogue, je proposais des trucs pour économiser de l’argent… dont emprunter au lieu d’acheter! J’ai vérifié à la bibliothèque de ma ville et le livre était disponible. Je suis allé le louer. Ça m’a coûté 0 $. J’ai eu ce que je voulais, soit de lire le livre « Petits secrets et gros mensonges de votre banquier », sans avoir eu à acheter quoi que ce soit. On n’a pas toujours besoin d’avoir à dépenser.

Si vous êtes dans la même situation, renseignez-vous si vous pouvez emprunter ou louer ce que vous voulez. Puis, placez l’argent économisé dans votre REER, dans votre CELI, ou tout simplement dans votre compte d’épargne. Si vous aviez l’argent pour acheter l’article, vous avez l’argent pour épargner. Ce sera un pas de plus vers l’atteinte de l’indépendance financière ou de la retraite complète.

Et vous, comment s’est passé votre temps des Fêtes? Avez-vous reçu des cadeaux inutiles?

Auteur : retraite101

Je suis un Québécois de 31 ans, et comme la plupart d'entre vous, je travaille de 8 h à 17 h, enfermé dans un cubicule comme rat de laboratoire. Mais, ma femme et moi avons comme objectif de prendre notre retraite à 45 ans ou avant.

12 réflexions sur « Je n’ai pas reçu le cadeau que je voulais pour Noël. Quoi faire? »

  1. Je comprends vos commentaires et j’ai le même avis. Pour ne pas choquer les gens, mon truc c’est de demander de la nourriture! Des bières de micro-brasserie, une bouteille de gin québécois, un panier de fromages fins ou quelque chose du genre. Ainsi les gens sont heureux d’avoir du choix à me donner et moi ça me satisfait car après l’avoir mangé j’ai rien qui traîne 🙂 Ou bien une activité comme des billets pour le cinéma. On vit malheureusement dans une société où les gens pensent que la valeur d’un cadeau représente le niveau de sérieux de notre relation émotive. Je pense par contre que nous sommes de plus en plus nombreux à donner l’exemple.

    1. Je pourrais demander de la nourriture, mais je ne serais pas vraiment quoi demander. Mais, le panier de fromages fins est une bonne idée. Je ne bois pas vraiment d’alcool, sauf peut-être un verre de vin de temps en temps, alors je ne demanderais pas bière ni d’alcool (vin, apéritif, crème/liqueur, etc.).

  2. Drôle, Le Haut Côté, car j’ai justement suggéré du gin québécois dans ma liste et j’en ai reçu deux bouteilles cette année! 🙂

    Retraite 101, pour la pige, nous on est dans la catégorie: budget élevé. Notre budget est de 150$. Ceci dit, le montant pourrait être 500$ ou 50$, pour moi ça reviendrait au même car mes suggestions sont des choses que j’aurais la plupart du temps achetées de toute façon.

    Pour les enfants, nous on divise l’ouverture des cadeaux en deux parties: Noël et Jour de l’An. Ils reçoivent les cadeaux de la belle-famille à Noël et ceux de notre famille au Jour de l’An. C’est un peu moins pire ainsi au niveau du déroulement, même s’ils ont autant de cadeaux.

    1. Mr Jack,
      C’est une bonne idée de diviser le déballage des cadeaux en deux événements. Mais, comme tu le mentionnes, le nombre de cadeaux ne diminuera pas, alors le problème réel sera toujours là. Mais effectivement, le déroulement de la soirée sera moins pire.

  3. Salut!

    Pour la plupart des gens, la valeur du cadeau est une mesure de l’appréciation pour la personne. Un cadeau à 10$ est donc hors de question. En réalité, les enfants n’ont rien a cirer du coût de leurs cadeaux.

    Par ailleurs, je ne comprends pas qu’on se fasse des cadeaux entre adultes. On définit le montant à dépenser et on dicte précisément le cadeau qu’on veut recevoir. C’est risible! Pourquoi pas aller l’acheter soi-même.

    Prochaine étape la St-Valentin! 🙂 🙂

    1. Bonjour Le jeune retraité,

      Je suis bien d’accord avec toi!

      Pour la St-Valentin, ce n’est pas un problème pour nous… Ma conjointe et moi avons décidé il y a quelques années de ne plus s’acheter de cadeaux aux fêtes commerciales. On s’achète un petit présent de temps à autre. Puis on décide et achète ensemble des billets de spectacles d’humour. Mais pas roses ou de souper au restaurant à la St-Valentin, pas de cadeaux de Noël, etc.

      Merci d’avoir commenté. Au plaisir.
      Retraite101

  4. Juste en lisant le titre de ton blogue, je me suis dit: Ben j’irais juste me l’acheter, car je ne me fais pas d’attentes sur les personnes qui doivent deviner ce que je veux ou aimerais alors qu’on se voit jamais. Finalement, j’ai demandé de l’argent à la seule personne qui voulait vraiment me donner quelque chose et elle l’a respecté. Je l’ai remercié et lui ai dit que j’investirais le tout en Bourse (elle est là-dedans aussi)!

  5. Bonjour sorcière frugale,

    C’est une bonne nouvelle que cette personne ait respecté votre choix. Ce n’est pas toujours le cas, comme j’ai mentionné dans mon article 🙁

    Merci d’avoir commenté. Au plaisir.
    Retraite101

  6. Dans ma belle-famille, les enfants reçoivent un cadeau de leur parrain/marraine (il y a maintenant 10 enfants) et on fait un échange de 50$ entre adultes. Ça me convient très bien. Par contre, ma belle-mère veut ABSOLUMENT donné un cadeau à tout le monde. Ce qui lui fait 20 cadeaux à acheter. C’est ridicule mais nous sommes incapable de la raisonner. À chaque année, je lui dis que j’ai besoin de rien mais elle m’achète un cadeau. Je crois que ça lui fait plus plaisir à elle qu’a nous.

    1. Bonjour Suzy,

      Malgré votre belle-mère qui insiste pour acheter 20 cadeaux, ça me semble raisonnable dans votre belle-famille. Chaque personne développe deux cadeaux : un de l’échange et un de la belle-mère. Puis chaque enfant en déballe deux : un de leur parrain/marraine et un de leur grand-mère. Je suis bien heureux que cela vous convienne. Ça évite des frustrations inutiles.

      Merci de participer à la discussion. Je vous invite à lire mes autres articles.

      Au plaisir.
      Retraite101

  7. Bonjour,
    petite famille, et pas très diplomate.
    Donc liste de cadeaux obligatoire, et on sort pas de la liste.
    Ceci dit, l’idée de Haut côté est pas mal, j’ai quelques idées en tête!

    Sinon, ici le budget est plutôt de 20/30 d’€ par personne, ce qui fait déjà un petit budget.

    Pour le petit, on a fait simple : recyclage de la liste de naissance! (dit autrement, vous en voulez pas, vous le’aurez quand même).
    Les quelques cadeaux reçus par ailleurs (organismes par exemple) et nous plaisant pas, passe un don, revente, …

    1. Bonjour David,

      Combien de personnes êtes-vous dans votre famille (et/ou belle-famille)? Si vous être 4, par exemple, ça représente une facture de 80 à 120 EUR (20 à 30 EUR par personne). Mais, si vous être 18, comme dans notre famille, la facture sera salée si le budget est de 20 à 30 EUR par personne… Et cela est sans compter le repas et les autres dépenses liées à cette soirée.

      Au plaisir.
      Retraite101

Laissez un commentaire...