Le Fonds de solidarité FTQ, on achète ou pas?

Le Fonds de solidarité FTQ, on achète ou pas?

ARTICLE INVITÉ – Voici un article écrit par JP, un lecteur de mon blogue qui participe aux discussions et répond aux questions, étant donné ses compétences dans plusieurs domaines de la finance. Dans cet article, il démystifie certains faits quant aux fonds de travailleurs.

*****

Les fonds fiscalisés, particulièrement le Fonds des travailleurs du Québec (FTQ) ou Fondaction (CSN) font toujours couler beaucoup d’encre. D’un côté, il y a ceux qui ne jurent que par ces fonds. De l’autre côté, il y a ceux pour qui il est absolument hors de question d’y mettre leurs sous. L’objectif de l’article est d’exposer certains éléments, soit des faits, plutôt qu’uniquement des commentaires généraux du genre : « On devrait uniquement acheter ces fonds à 4 ou 5 ans de la retraite ».

Il existe 2 principaux arguments qui sont utilisés par les défenseurs ou les « haters », à savoir :

  1. Il s’agit de capital de risque;
  2. Les règles sont très restrictives pour le rachat des actions.

En toute honnêteté, il y a quelques années, je tenais pour acquis ces deux éléments sans vraiment avoir fait mes propres validations. En fait, ce qui m’a mis le plus la puce à l’oreille, c’est lorsque le gouvernement de M. Harper (conservateur) avait annoncé qu’il éliminait le crédit de 15 % pour les fonds fiscalisés (source). J’avais donc décidé à l’époque d’explorer plus en détail, et plus particulièrement le Fonds FTQ. Cette mesure a été annulée lorsque le gouvernement libéral a pris le pouvoir par la suite.

Composition du Fonds FTQ

Ainsi, au 30 novembre 2020 (soit la date d’évaluation), l’actif total du Fonds de solidarité FTQ se compose de 15,577 milliards de dollars. Sur cette page (Données financières), il est possible de consulter les données financières du fonds. Les 2 documents importants sont :

  1. Relevé des investissements en capital de développement;
  2. Relevé des autres investissements.

Ces 2 documents nous permettent donc de comprendre de quelle façon est investi l’argent. La juste valeur marchande au 30 novembre du fond des autres investissements (actions, obligations, contrat à terme, etc.) est de 6,874 milliards, soit environ 44 % de l’actif du fonds. Parmi les titres boursiers, vous remarquerez plusieurs géants : Agnico Eagle, VISA, Disney, etc.

Pour ce qui est des investissements en capital de développement, vous remarquerez dans le document qu’il y a plusieurs sociétés connues : Transat, Osisko, etc. Dans toutes les publicités, il est mentionné de consulter le prospectus, mais cette étape est rarement effectuée par les épargnants.

Performance du Fonds FTQ

Afin de juger la performance du fond, j’ai décidé de le comparer avec des portefeuilles de fonds communs (gestion active). Vous pouvez effectuer la comparaison avec vos propres placements. J’ai décidé de ne pas inclure le crédit d’impôt dans la performance du fond et de seulement comparer le rendement des investissements.

Voici les rendements du Fonds FTQ au 30 novembre 2020 :

1 an6,3 %
3 ans7,7 %
5 ans7,9 %
10 ans7 %
Rendements du Fonds FTQ au 30 novembre 2020 

Note : Ces rendements ne tiennent pas compte du crédit d’impôt de 30 %.

Et voici les rendements offerts par plusieurs fonds d’institutions financières connues avec leur date de référence qui étaient disponibles. Vous noterez que certains rendements ne sont pas disponibles, notamment en raison de changements de nom ou de produits.

1) Desjardins Portefeuille Diapason croissance maximum (80 % actions – 20 % obligations) au 31 décembre 2020

1 an11,49 %
3 ans7,13 %
5 ans7,73 %
10 ansN. D.
Rendements du Portefeuille Diapason croissance maximum de Desjardins au 31 décembre 2020

2) Banque Nationale Portefeuille Croissance BNI (environ 83 % actions – 17 % obligations et encaisse) au 31 décembre 2020

1 an10,86 %
3 ans6,87 %
5 ansN. D.
10 ansN. D.
Rendements du Portefeuille Croissance BNI de Banque Nationale au 31 décembre 2020

3) RBC Portefeuille de croissance Sélect RBC (environ 80 % actions – 20 % obligations et encaisse) au 30 novembre 2020

1 an8,9 %
3 ans6 %
5 ans6,8 %
10 ans7,4 %
Rendements du Portefeuille de croissance Sélect RBC au 30 novembre 2020

4) TD Portefeuille géré croissance audacieuse (environ 82 % actions – 18 % obligations et encaisse) au 31 décembre 2020

1 an6,42 %
3 ans5,31 %
5 ans5,49 %
10 ans6,59 %
Rendements du Portefeuille géré croissance audacieuse de TD au 31 décembre 2020

Il demeure extrêmement difficile de faire des comparaisons entre les fonds et de trouver des produits identiques ou similaires. Libre à vous de faire la comparaison avec le produit que vous souhaitez.

Les règles restrictives au rachat

On mentionne souvent qu’il est difficile de racheter les actions de la FTQ. Mon expérience personnelle est basée sur de nombreux cas et lorsque l’on respecte les conditions, il semble plutôt facile de retirer ses actions. Vous trouverez ici les nombreuses possibilités, soit plus de 18 au total : https://www.fondsftq.com/fr-ca/particuliers/faq/retraits-et-rachats/questions-retraits-et-rachats/possible-retirer-sommes-detenues-dans-mon-reer.

Dans le même ordre d’idée, je ne crois pas que détenir une partie trop importante de son portefeuille uniquement dans le fond est une bonne idée. Toutefois, quand on a une capacité financière importante, il suffit de cotiser 5 000 $ pour aller chercher le maximum des avantages.

Il vous appartient donc de déterminer, en fonction de votre propre situation, quelle serait la meilleure approche afin de rapatrier vos Fonds FTQ dans un autre produit. Je suis convaincu qu’avec un minimum d’imagination, vous trouverez une solution.

Ma stratégie

Personnellement, j’utilise une stratégie pour mon investissement au Fonds FTQ depuis quelques années et j’y mets le maximum pour profiter du crédit d’impôt. Toutefois, les montants au Fonds FTQ représentent une portion minime de ma valeur nette (moins de 1 %), donc à vous de juger si cela vous convient.

Contrairement aux fonds mutuels (fonds commun de placement) dont la valeur marchande de la part est évaluée à 16 h (heure de la fermeture des marchés) sur une base quotidienne, la valeur du Fonds FTQ est évaluée 2 fois par année, soit le 31 mai et le 30 novembre.

Cela est extrêmement important, car le fond nous permet de faire un arbitrage sur l’achat du titre. Il faut aussi comprendre que la stratégie comporte un petit risque si on attend trop, car les gouvernements autorisent un maximum d’émission d’actions pour le crédit d’impôt, et ce, annuellement.

Pour l’année 2020, les nouvelles cotisations par montant forfaitaire ont terminé le 21 novembre 2019 (source). Ainsi, il n’était plus possible de prendre une cotisation forfaitaire jusqu’au 31 mai 2020. Habituellement, la nouvelle évaluation du 31 mai 2020 sera disponible autour du 30 juin 2020. Pourquoi est-ce important? Si vous effectuez une cotisation par exemple le 15 juin 2020, vous allez capter la hausse (ou la perte) de valeur du 31 décembre 2019 au 31 mai 2020.

Ainsi, pour l’année 2020, je n’ai pas pris ma cotisation de 5 000 $ avant la réévaluation du fond du 31 mai 2020, car je savais que le rendement serait fort probablement négatif (vous vous souvenez du mois de mars?).

J’ai donc fait ma cotisation le 28 novembre 2020, car il est impossible de savoir la date de fermeture pour les cotisations forfaitaires. Résultat ? Mon portefeuille personnel a généré un rendement moyen de 18 % pour 2020. J’ai pris une partie du rendement de ce dernier pour faire ma cotisation de 5 000 $, et la belle surprise est que lors de l’évaluation au 30 novembre 2020, le fond a généré un rendement de 11 %… pour un investissement de 2 jours ! Ainsi, en ayant investi le 28 novembre, j’ai récupéré le rendement du fond du 1er juin 2020 au 30 novembre 2020.

Conclusion

Ceci n’est pas une recommandation d’achat, mais je tenais à démystifier certains faits quant aux fonds de travailleurs. À vous de voir si un investissement à la FTQ convient à votre stratégie globale, ou pas.

*****

Merci de vous abonner à @retraite101 sur Facebook et Instagram et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blogue pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Achat de cryptomonnaie – Ouvrez un compte avec Shakepay et obtenez une prime en argent de 10 $ (lorsque vous déposez et achetez 100 $ de crypto).

Offre Wealthsimple – Ouvrez un compte d’investissement avec Wealthsimple Trade et obtenez une prime en argent de 10 $ (lorsque vous déposez et échangez au moins 100 $); Obtenez la gestion gratuite de 10 000 $ pendant un an avec Placements Wealthsimple.

Offre Questrade – Ouvrez un compte d’investissement avec Questrade et obtenez 50 $ en transactions gratuitesObtenez la gestion gratuite de 10 000 $ pendant un an avec Questwealth Portfolios.

Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5!

62 commentaires

  1. Merci pour cet article. Personnellement, j’ai investit une portion de mes REER dans le passé dans les fonds de travailleurs (FTQ et CSN) essentiellement parce que c’était ce qui était offert à un moment de ma carrière par mon employeur. Ce dernier contribuait de façon proportionnelle avec ma contribution, ce qui rendait le rendement effectif plus élevé à la fin. Ainsi à l’époque, c’était un  »no brainer » et je n’y ai pas trop réfléchit (en me disant que c’était la façon pour avoir une plus grande contribution et pour profiter des crédits d’impôt additionnel).

    Des années plus tard, maintenant que j’ai réellement pris mes placements en main (je ne contribue plus à ces fonds), j’ai toujours été un peu inquiet par rapport justement à la liquidité de ces fonds lorsque viendra le jour du décaissement (contrairement à mes placements dans mon compte de courtage…où quelques clics suffisent pour acheter/vendre/transférer de l’argent).

    Ceci étant dit, cela semble relativement simple lorsque je consulte le lien partagé… Toutefois, j’aimerais entendre des gens qui ont vraiment décaissé ces fonds avant d’atteindre 65 ans. De plus, j’assume que le fond de la CSN (Fondaction) aura les mêmes mécanismes que celui de la FTQ… mais si certains d’entre vous ont une expérience différente, je vous remercie à l’avance de la partager ici.

    Merci

    1. J’ai pris ma retraite en septembre 2020 (55 ans) et j’ai fait ma demande de décaissement en décembre dernier et aucun problème. J’ai dû fournir une preuve de ma retraite (lettre de mon employeur), bien entendu, pour prouver que je répondais à leurs critères.

      1. Bonjour Elaine,

        Merci de partager votre expérience avec le Fonds FTQ. Avez-vous d’autres REER que le Fonds FTQ et avez-vous eu à expliquer/justifier quoi que ce soit?

        Merci et au plaisir,
        R101

        1. Bonsoir R101,
          Non, je n’ai pas d’autres Reer. J’ai complété le formulaire Demande de rachat du Fonds de solidarité FTQ pour décaisser et j’ai inclus la lettre de mon employeur prouvant ma retraite. Aucun appel de leur part, je n’ai reçu qu’un courriel de confirmation.

          1. OK. Merci de confirmer. Je suis heureux pour vous qu’il n’y a pas eu de problème. Je posais la question, car j’ai entendu des histoires où c’était plus compliqué de demander le retrait/rachat des parts du Fonds FTQ. Par exemple, quand les personnes avaient des REER dans d’autres institutions financières. Mais, je pense que ces règles ne sont plus en vigueur… J’espère que JP pourra confirmer… c’est lui l’expert 🙂

    2. Bonjour Passionné Mélomane,

      Quand un employeur offre une contribution de contrepartie, on investit avec ce dernier, peu importe le choix de placement (que ce soit un REER FTQ, des FCP de Manuvie, etc.). C’est un rendement de 100 % garanti (part de l’employeur) 🙂

      Quelle est la proportion des fonds de travailleurs (FTQ et CSN) dans votre actif net?

      Au plaisir,
      R101

      1. Bonjour R101,

        Ma proportion en date d’aujourd’hui est d’environ 4.5% de mon actif net….mais cette proportion diminue à tous les mois car je n’investis plus dans ce fond et je le laisse fructifier. Disons qu’avec les années, j’ai réalisé que la chose que j’appréciais le plus (après les bons rendements :))…était la liquidité de mon portefeuille.

        Merci pour ton intérêt et bon blog.

        PM

        1. Ça a énormément de sens. La liquidité d’un investissement est tellement importante. Je pense que vous optez pour une bonne approche avec le Fonds FTQ (moins de 5 %, en diminuant).

  2. Pour FTQ/CSN il faut considérer les crédits qui sont la compensation des inconvénients; ils arrivent tôt, c’est du net, et peuvent être replacés, ça donne un sérieux coup de pouce à l’épargne pour la retraite aux budgets limités. J’ai cotisé aux 2 places; à la CSN les meilleurs crédits ont compensé les rendements plus faibles; ce qui a produit des rendements globaux nets équivalents, après considération de l’impôt.

    1. Bonjour Marimbordes,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Concernant votre commentaire « il faut considérer les crédits qui sont la compensation des inconvénients », c’est justement ce que je me dis.

      Si ce n’est pas indiscret, quelle est la proportion des fonds de travailleurs (FTQ/CSN) dans votre actif net? Avez-vous des REER ailleurs que dans les fonds de travailleurs?

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  3. Merci pour l’article, très interessant! Je n’ai plus d’espace REER; j’avais 1800$ en 2020. est-ce que je peux quand même acheter 5000$ par année de FTQ ou non? je suis un
    peu confuse avec les actions de FTQ et le REER. Merci d’avance.

  4. je ne vois pas mon premier message affiché, donc je l’écris pour la 2ième fois.
    si je n’ai plus d’espace REER, est-ce que je peux quand même acheter 5000$ d’actions de FTQ par année?
    je suis un peu confuse avec le REER et les actions FTQ. merci d’avance.

    1. Bonjour,
      vous pouvez effectivement effectué une contribution avec du non-enregistré et obtenir les mêmes crédits sur le premier 5 000$ si vous n’avez plus de droits REER.

  5. Article très intéressant sur ces fameux fonds.
    Personnellement, j’y ai contribué durant plusieurs années pour différentes raisons.
    La première était pour accélérer la mise de fond pour l’achat d’une maison car mon employeur permettait la déduction a la source. 5000$ / 26 = 192$; 192$-72% = 54$net. Je trouvais cette somme très abordable dans les circonstances.
    La 2ième raison était pour optimiser les allocations pour enfants/coût de garderies (à l’époque). Encore une fois c’était déduit à la source, donc je trouvais intéressant et surtout accessible pour optimiser les allocations.
    Entre temps, j’ai changé d’emploi et mon nouvel employeur n’offre pas les REER FTQ/CSN. Par conséquent je n’y ai pas contribuer.

    Je pourrais le faire directement, cependant rendu la je préfère la flexibilité de mon compte de courtage. Je dois toutefois rembourser mon RAP durant 8 ans encore.

    Pour le moment ces fonds représentent moins que 10% de mon portefeuille net.

    Je prévois recontribuer à ces fonds lorsque je vais me rapprocher de la retraite (3 à 5 ans avant).

    En conclusion, à mon avis ces fonds sont surtout profitable pour les 3 situations que j’ai nommé (RAP, optimiser les allocations pour enfants et près de la retraite), cependant peu importe ou tu investis, l’important c’est d’investir et surtout être confortable avec la stratégie que tu choisis.

    1. Bonjour Mr-Gustave,

      Merci de partager votre expérience avec le Fonds FTQ. Vous soulevez un point important : « peu importe ou tu investis, l’important c’est d’investir et surtout être confortable avec la stratégie que tu choisis ». Je suis d’accord avec vous.

      J’ai une question pour vous. Pourquoi prévoyez-vous contribuer à nouveau au Fonds FTQ à l’approche de votre retraite, au lieu de continuer avec votre compte de courtage? Est-ce pour le crédit d’impôt additionnel?

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

      1. Bonjour R101,

        En effet la principale raison est de bénéficier des crédits d’impôts pour une dernière fois sans se faire « manger » les rendements composés (potentiellement plus élevé dans mon compte de courtage) sur le très long terme.

        De plus, le crédit d’impôt servira ensuite de contribution annuelle pour le REEE de mon plus jeune. Donc (30% du 5,000$) chez FTQ + (30% du 1,500$ du crédit d’impôt déposé le REEE) = 1950$ donc un retour total de 39%.
        (Je prévois prendre ma retraite à 45 ans)

        Ensuite mes contributions au REEE me serviront de première couche de revenu à la retraite de l’année 1 pour optimiser le ratio Revenu net VS Programmes Gouvernementaux.

        Bref, je récupère ma juste part 🙂 en jouant les règles du jeux.

    2. Peut-être que l’auteur de l’aricle peut préciser. J’ai regardé un peu voir la différence au niveau des impots pour diminiuer le revenu net pour avoir plus d’allocation familiale. Le REER est déduit du revenu brut mais les crédit (30%) de fonds de travailleur supplémentaire sont crédité après le revenu net donc à mon sens n’impacte pas le calcul de l’allocation familiale. Est-ce bien cela ? Car si oui, ca veut dire que ce REER n’Est pas plus avantageux pour les familles outre le fait qu’il coute moins cher grace au crédit.

  6. Salut,
    Moi ça fait 3 ans j’investi le 5k/an dans FTQ , car j’ai 2 enfants puis notre revenu familiale approche le 100-110k/an , pour les allocations. Dans ma situation, je trouve que FTQ me permet de cotiser des bons montants en plus d’un retour d’impôt qui rempli presque mon CELI. Je sais, que ce n’est pas le meilleur rendement , mais j’ai un fonds de pension avec l’employeur donc tant que j’ai un rendement autour de 4-5% je suis bien heureux.

    1. Bonjour TAPWATERMAN,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Merci de partager votre expérience avec le Fonds FTQ. Avec deux enfants et un revenu familial au-dessus de 100k$, je suis d’accord avec vous qu’il est important de maximiser le REER, pour diminuer les revenus imposables… et ainsi recevoir plus d’allocations familiales non imposables 🙂 C’est d’ailleurs ce que nous faisons depuis que nous avons des enfants…

      J’ai une question pour vous. Lorsque vous quitterez votre emploi pour la retraite, combien penser vous avoir dans les Fonds FTQ (en dollars ou en pourcentage de votre actif net)?

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

      1. Bonjour, selon mes calculs je serais autour de 271K $ à 58 ans considérant un rendement de 5% annuel. Je peux seulement cotiser 5k $ pour les 10 prochaines années après ça sera 1.5K $/an environ, car mon employeur et moi on cotise 9%/9% de mon salaire, donc je n’ai pas bcp de place pour mes REER. Je vois plus FTQ comme un bonus, j’ai un fonds à prestations déterminés.

        1. Bonjour TAPWATERMAN,
          je me demande comment l’investissement dans le FTQ peut être avantageux si vous avez un régime de retraite à prestations déterminées. Merci de m’éclairer.

  7. Bonjour!
    Merci pour vos articles que je lis toujours avec beaucoup d’intérêt. J’aimerais savoir pourquoi il est suggéré de cotiser aux fonds de solidarité de 3 à 5 ans avant la retraite? Je suis dans cette situation. Je prévois prendre ma retraite du réseau de la santé (avec fond de pension) dans 5 ans et une pré-retraite dès cette année. Je contribue déjà aux fonds de solidarité et j’ai accès aux déductions à la source. Je me demande si je devrais augmenter ma contribution pour atteindre le maximum permis (5000$) ? J’ai des placements REER et CELI également dans une autre institution financière. Merci de me donner votre avis…

    1. Bonjour Lily,

      Souvent, les gens disent d’investir dans les fonds de travailleurs à quelques années de la retraite, car cela permet d’obtenir le crédit d’impôt supplémentaire de 30 %, mais ne pas « subir » le rendement inférieur du fonds à comparer à d’autres investissements/placements. Mais, l’objectif de cet article est justement de démystifier cet argument…

      Au plaisir,
      R101

  8. Je trouve important de partager mon expérience avec les fonds FTQ car en regardant les tableaux, on peut se dire “7% pendant 10 ans. C’est vraiment pas si mal!”. Ça peut être trompeur…

    Ma réalité est tout autre. Mes 5000$ investis en 2000 valent aujourd’hui 10900$. Eh oui, le fonds FTQ a fait 3.8% pendant 21 ans! Rien pour se péter les bretelles.

    1. Tout dépend de la tranche de 10 ans que l’on regarde. Ce que vous dites est sans doute vrai (je n’ai pas vérifié), mais il ne faut pas perdre de vue que les marchés boursiers ont connus une forte baisse en 2008-2009. Il ne peut être que normal que le Fonds FTQ ait connu une baisse comparable à celle des autres.

  9. Bonjour !

    Mon premier commentaire, j’adore ton blog R101. Je le conseille comme lecture à plusieurs personnes. C’est vraiment apprécié que tu partages ton expérience avec nous. Il n’y a rien de plus important que de démystifier la finance pour Mr et Mme Toutlemonde afin de pouvoir faire des choix éclairés, sans trop d’efforts !

    Je voulais commenter sur le fonds FTQ car le rendement est « correct » mais on peut assurément trouver mieux. Moi et ma conjointe avons acheté notre première maison et avons profité du RAP. J’avais un petit montant en REER à la FTQ et la plus grosse partie dans un autre REER ailleurs. On a fait le choix de retirer le plus possible, considérant que l’on allait rénover un peu la maison et la mettre à notre goût. On s’est dit qu’on utiliserait ce montant pour des « dépenses long termes », c’est moins gênant à rembourser si la dépense est justifiée !

    Ceci dit, j’ai été surpris lorsque la personne de la FTQ m’a dit que si je remboursais mon RAP provenant de l’autre institution à la FTQ, je profitais une deuxième fois du crédit d’impôt. C’est même écrit sur leur site. Je trouvais le tout quand même intéressant.

    Bonne continuation !

    1. Si vous avez RAPer à la FTQ et que vous effectuer votre remboursement dans une autre institution, vous aurez un impôt spécial de récupération sur le crédit de 30 % sur le montant non cotisé.
      À l’inverse, effectuant votre remboursement RAP à la FTQ, vous n’aurez pas la déduction REER sur ce montant, mais vous aurez le crédit de 30 %.

    2. Bonjour JF,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour les commentaires positifs 🙂 J’apprécie énormément!

      Merci de partager votre expérience avec la communauté. C’est un commentaire qui sera utile pour plusieurs abonnés/lecteurs du blogue.

      Pour ce qui est du crédit d’impôt, JP l’a bien expliqué ci-dessus. Vous n’allez pas recevoir la déduction REER, car il s’agit d’un remboursement du RAP. Mais, vous allez recevoir le crédit d’impôt de 30 % pour fonds de travailleurs.

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  10. Bonjour,

    Article très intéressant effectivement. J’ai également décidé depuis l’an dernier de cotiser le 5,000$ par an afin d’avoir accès au crédit d’impôts. Outre ça, je ne vois pas l’intérêt, puisqu’en investissant dans des FNB ou dans des actions, je peux obtenir du rendement et des dividendes.

    Merci de vos conseils !

  11. Je suis tout nouveau en terme de placement et REER (mieux vaut tard que jamais!) Je suis venu à la conclusion que La FTQ pouvait être pratique pour moi cette année.
    Nous avons projeter de prolonger le congé de maternité de mon épouse et figurer avoir besoin de 4000$ ce printemps.
    En novembre, nous avions déja 5000$ de coté, alors en cotisant, nous récupérerons environ 3300$. Il nous manquait donc 700$ pour retourner a notre 4000$ nécessaire.
    Au finale, il nous aura couter 5700$ (5000+700) pour se retrouver avec 4000$ en back up salaire et 5000$ en REER FTQ.
    En plus du 12% estimé d’allocation familiale en retour éventuellement.
    J’ai bien l’intention de varier mes portefeuille, mais je trouve parfois intéressant d’utiliser la FTQ et ses subventions pour une dépenses que nous aurions de toute façon faites. Même si le rendement est moins élevé qu’ailleurs.
    Si je dois acheter un fridaire a 1300$ aussi bien économiser un peu plus (2000$ FTQ ) et en revoir le même 1300$. Au final il m’aura  »couter » 700$
    Est-ce que mon raisonnement vous semble juste?
    Normalement, j’aurais pu utiliser le retour (3300) pour l’investir.

    Merci pour l’excellent article

    1. Bonjour Matthieu,

      Bienvenue sur mon blogue et merci de briser la glace avec ce premier commentaire 🙂

      Effectivement, je pense que votre raisonnement est bon. Je pense que d’utiliser un fonds de travailleurs à son avantage, par exemple pour un RAP ou pour le financement d’un projet à court terme (ex. : la prolongation du congé de maternité de votre femme) est une bonne stratégie. Comme mentionné précédemment, il faut connaître les règles du jeu pour s’enrichir 😉

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  12. J’ai pris partie de contribuer le max chaque année à la FTQ. Je sais que le rendement n’a pas toujours été des meilleurs mais le 30% supplémentaire de crédit d’impôt est de l’argent gratuit. Mon employeur permet la déduction à la source avec les crédits d’impôts donc ça n’affecte pas mon cash-flow (une contribution de 192$ m’en coûte 60$)et me permet de contribuer pleinement à mon CELI. Autrement, j’évite les RÉER parce que ce n’est pas avantageux dans mon cas.

    1. Bonjour Cynthia,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Si ce n’est pas indiscret, je serais curieux de savoir pourquoi le REER n’est pas un véhicule d’épargne avantageux pour votre situation. Est-ce à cause de votre niveau de revenus? Ou peut-être parce que vous pensez avoir un taux d’imposition plus élevé à la retraite qu’aujourd’hui?

      Au plaisir d’échanger avec vous!
      R101

      1. Merci pour l’accueil, je te lis depuis un moment.

        Je pense que mon niveau de revenu sera sensiblement le même ou plus élevé à cause de mon régime de retraite, mes investissements immobiliers et mes placements. La fiscalité des dividendes et de la pluvalue est moins intéressante dans un REER que dans un compte non-enregistré. Aussi, je n’ai pas d’enfant donc même si mon niveau d’imposition baisse, je n’ai pas d’avantages supplémentaires avec des prestations sociales.

  13. Bonjour,
    Je vais vous faire part de mon expérience avec le fonds de la FTQ.
    Pour ma part, je le trouve excellent. Je suis employé de la fonction publique municipale et j’ai déjà un excellent fonds de pension à prestations déterminées. Je contribue avec le fonds FTQ au maximum annuel de 5000$ (plus 200$) annuellement depuis 2010 en me faisant enlever 100$ / semaine. le même 100$ me coûte environ 30$ par semaine (moins le 30% du gouv. et le 40% de déduction). Donc, pour environ 1560$ annuellement depuis 10 ans soit 15600$, j’ai 88000$ d’accumulé. Trouvez-moi un fonds aussi sécuritaire et performant dans les 10 dernières années?…
    Le fonds contribue pour ma part à environ 25% de mes économies mais en réalité, il représente à peine 10% avec le coût réel à la source hebdomadairement…

    Pour les retraits, à partir de 55 ans, pour un retraité officiel d’un régime à prestation déterminé (mon cas dans 4 ans), aucunes restrictions ne s’appliqueront.

    Je comprends que le calcul présent ne s’applique pas nécessairement à quelqu’un étant travailleur autonome mais pour quelqu’un qui a un revenu fixe, le retrait à la source est un tout inclus sans soucis. Et les retraits réer sont possibles et peut-être plus restrictifs que d’autres mais le coût d’un retrait réer en n’étant pas retraité est un retrait très coûteux qu’importe la situation…

    1. Bonjour Patrick,

      Bienvenue sur mon blogue et merci de partager votre expérience avec le Fonds FTQ. Dans votre situation (employé de la fonction publique, retraité officiel d’un RRPD à 55 ans, etc.), je pense que c’est un bon choix.

      Par contre, c’est un problème pour les jeunes retraités comme moi. Il est possible de retirer les Fonds FTQ à partir de 45 ans seulement si l’on est un retraité officiel d’un RRPD, ce qui n’est pas mon cas…

      Merci encore pour votre partage.

      Au plaisir,
      R101

  14. Bonjour R 101,
    Ayant accès au cotisation sur le salaire j’ai choisi cette option dès le départ ce qui constitue 10% de mon avoir . J’ai 60 ans et suis a deux ans de la retraite …malgré tout ce qu’on dit a propos du fond en bien et mal je pense que c’est une bonne occasion pour beaucoup de gens !

    1. Bonjour Mike,

      Si l’entreprise offre les retenues sur le salaire pour les Fonds FTQ, ça peut effectivement être une bonne occasion. Avec « seulement » 10 % de votre actif net au Fonds FTQ, je pense que vous n’avez pas à avoir d’inquiétudes, même s’il y avait des complications aux retraits (c’est un exemple).

      Merci de partager votre expérience.

      Au plaisir,
      R101

  15. Wow vraiment intéressant de « timer » sa cotisation si on sait que le rendements sera fort probablement à la hausse comme en 2020.

  16. malheureusement les cotisations forfaitare ne seront plus disponible selon ce que j’ai appris ,l’annonce devrais etre fais prochainement.

    1. Bonjour John,

      Oh, c’est dommage! Je n’étais pas au courant de cette décision. Je vois que ce n’est pas encore annoncé publiquement, car quand je vais sur le site du Fonds FTQ, ils parlent encore de cotisations ponctuelles (forfaitaires) :

      « Épargnez à votre rythme avec le REER+
      Cotisez en ligne à votre REER+ au moment qui vous convient : c’est facile, rapide et sécurisé! Au besoin, nos agents sont au bout du fil pour vous accompagner.

      La retenue sur le salaire (RSS)
      Votre employeur offre-t-il cette solution? Épargnez à chaque paie et bénéficiez de vos économies d’impôt immédiatement.

      Les prélèvements bancaires automatiques (PBA)
      Adoptez de saines habitudes d’épargne sans devoir y penser! Vous avez juste à déterminer la fréquence et le montant de vos cotisations, et elles seront prélevées directement dans votre compte bancaire.

      Les prélèvements bancaires uniques
      En cas de nouvelles sommes disponibles dans votre budget, bonifiez votre épargne en les investissant ponctuellement dans votre REER+.
      »

      (source : https://www.fondsftq.com/fr-ca/particuliers/vehicules-produits-epargne/reer-plus)

      Au plaisir d’échanger avec vous,
      R101

  17. Ma conjointe et mois auront un fonds de pension à 62% d’une moyenne de $100K chacun. J’entends que ce n’est pas une bonne idée de prendre des REER dans notre cas. Avez-vous des arguments pour ou contre? Merci!

    1. Bonjour Sébastien,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Quand vous dites « J’entends que (…) », j’espère que ça vient d’un professionnel de la finance (planificateur financier, conseiller en sécurité financière, etc.) et pas d’un collègue de travail ou du beau-frère.

      Avec une pension (indexée?) de 100k$ par année (chacun), vous comprenez sans doute que votre taux effectif d’imposition sera élevé et que vos rentes des programmes sociaux seront impactées. Je vous laisse calculer le montant approximatif que vous allez payer en impôt fédéral et provincial avec cette table d’impôt (https://www.desjardins.com/ressources/pdf/table-impot-p-quebec-2021-f.pdf).

      Pour ce qui est des REER, vous savez que les retraits sont imposés au taux d’imposition marginal (http://retraite101.com/le-reer-pour-les-nuls/). Alors vos retraits REER seront imposés à plus de 45 %.

      Au plaisir d’échanger avec vous!
      R101

  18. Avec un rendement annuel de 7 %, cela « accote » pas mal plusieurs autres fonds. En fait, peu atteigne ce rendement à long terme. Si on conjugue cela au crédit d’impôt pour fonds de travailleurs qu’on replace en CELI, il n’y a pas beaucoup de placements supérieurs, à mon avis.

    1. Bonjour Danny,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Effectivement, un placement XYZ avec un rendement annuel moyen de 7% sur une (très) longue période est très bien (surtout si c’est 7% net de frais et net d’inflation). Mais, si le placement a fait 10% dans les 10 dernières années, je pense sincèrement que c’est un rendement « ordinaire ». Nous sommes dans un très long « Bull Market » depuis 2009 et la majorité des indices boursiers ont fait mieux que cela… Ainsi, une simple stratégie d’investissement indicielle permet de surpasser le rendement du Fonds FTQ (je ne suis pas un génie de la finance, au contraire, je ne suis qu’un simple investisseur indiciel…).

      Mais, pour une personne qui veut se simplifier la vie, investir régulièrement avec un prélèvement sur son chèque de paye, profiter d’un crédit d’impôt supplémentaire, etc., je pense que c’est un bon investissement. D’ailleurs, ma femme investit quelques centaines de dollars par années dans le fonds FTQ.

      Au plaisir d’échanger avec vous!
      R101

  19. Perso, j’aime bien le Fonds FTQ: rendement très correct et un beau crédit de 30% sur ma contribution chaque année. C’est encore plus vrai si vous avez épuisé tout votre espace REER car il est possible d’acheter des actions hors REER au Fonds FTQ et toucher ainsi le crédit de 30%. En plus vos placements au Fonds vont fructifier à l’abri de l’impôts sans que vous receviez de T5 comme les autres placements hors REER. Bref, à considérer dans votre stratégie de placement.

    1. Bonjour Gérard,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Vous avez raison. Le Fonds FTQ offre un rendement « correct ». Mais sans plus…

      Comme j’expliquais dans mon commentaire précédent (le commentaire précédent au vôtre) :
      « Un placement XYZ avec un rendement annuel moyen de 7% sur une (très) longue période est très bien (surtout si c’est 7% net de frais et net d’inflation). Mais, si le placement a fait 10% dans les 10 dernières années, je pense sincèrement que c’est un rendement « ordinaire ». Nous sommes dans un très long « Bull Market » depuis 2009 et la majorité des indices boursiers ont fait mieux que cela… Ainsi, une simple stratégie d’investissement indicielle permet de surpasser le rendement du Fonds FTQ ».

      Ceci étant dit, je suis d’accord avec sur l’achat d’actions du Fonds FTQ hors REER lorsque les comptes enregistrés sont maximisés. Je pense qu’une combinaison de FTQ et CRCD sont un bon choix 😉

      Bon week-end et au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  20. Personnellement, je me sers du fonds FTQ en hors REER. Cela peut sembler étrange, mais pour moi, le fonds a toutes les caractéristiques d’un placement désirable dans un compte non enregistré : pas de versement périodique, le seul gain est lors de la vente des parts et il s’agira d’un gain en capital, donc imposé favorablement (cet avantage est perdu dans le cas d’un REER dont le retrait sera considéré imposé comme un revenu d’emploi). En plus, le crédit d’impôt pour fonds de travailleurs vient compenser les critères de rachats plus restrictifs. Et pour en rajouter, mon employeur offre la RSS, alors je peux profiter du crédit immédiatement au lieu d’attendre la production de ma déclaration de revenus.

    Je sais que cela peut sembler étrange à première vue, mais je préfère utiliser mes droits de cotisations REER pour des investissements que je peux gérer moi-même et décaisser à l’âge de mon choix (je ne compte pas travailler jusqu’à l’âge classique de la retraite).

    1. Bonjour Mathilde,

      Pour le commun des mortels, c’est effectivement une stratégie étrange d’utiliser le Fonds FTQ de cette façon-là. Mais, je vous assure que c’est une excellente stratégie! 🙂 C’est un peu moins « liquide » que ma stratégie d’investissement dans le compte non enregistré avec le FNB d’allocation d’actifs HGRO (Horizons), mais le principe est le même (gain en capital à la vente des parts, alors avantageux fiscalement parlant). Mais, c’est un peu plus « liquide » que CRCD (dans lequel j’investis aussi). En plus, si votre employeur offre la RSS, alors c’est un « no brainer »! 😉

      Ça doit faire un an que je dis que je veux ajouter le Fonds FTQ (non enregistré) dans cette liste (« Dans quoi investir quand les comptes REER et CELI sont maximisés? » : http://retraite101.com/dans-quoi-investir-quand-les-comptes-reer-et-celi-sont-maximises/), mais je ne l’ai pas encore fait…

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  21. Bonjour,
    Mon épouse transfert son bonus de son employeur Desjardins pour un montant de $4000 /an dans un RER Desjardins. Il ne lui reste que $500 de cotisation Reer disponible.
    Elle place ces $500 dans le REER+ de la FTQ, afin de profiter du retour d’impôt, comme tout Reer, et du crédit d’impôt de 30%.
    A vous lire, je pense donc qu’il est possible pour elle de placer $4500 dans les actions du fond hors Reer, afin de profiter d’un crédit d’impot de 30% sur ces $4500, soit $1500.
    Trouvez-vous que c’est une meilleure stratégie vis à vis d’un fond commun de placement (Tangerine) équilibré, dans un compte non-enregistré ? On que le placement Flexifond (prudent) de la FTQ ?
    Je précise que nos CELI ne sont pas encore maximisés, mais cela devrait être le cas en 2022.
    Merci

    1. Bonjour Sylvain,

      Comme mentionné dans un autre commentaire, je ne peux pas donner des conseils/recommandations financières. C’est interdit par la loi.

      Pour ce qui est du Fonds de solidarité FTQ, il est effectivement possible d’investir les sommes hors REER et bénéficier du crédit d’impôt pour fonds de travailleurs. C’est donc une excellente option une fois que les comptes enregistrés (REEE, CELI, REER…) sont maximisés 😉

      Il existe aussi l’option d’investir dans Capital régional coopératif Desjardins (CRCD) et bénéficier d’un avantage fiscal similaire (crédit d’impôt remboursable). C’est cette option là que j’ai choisi personnellement…

      À mon avis, ces deux options d’investissement (FTQ et CRCD) sont plus intéressantes que les fonds communs de placement Tangerine dans le « non enregistré »… à cause des crédits d’impôt! 😀

      Voici d’autres options d’investissement possibles une fois que les comptes enregistrés sont maximisés : http://retraite101.com/dans-quoi-investir-quand-les-comptes-reer-et-celi-sont-maximises/

      Mais, encore une fois, je regarderais ces options une fois que les comptes enregistrés (REEE, CELI, REER…) sont tous maximisés. Vous mentionnez que vos CELI ne sont maximisés, alors ces derniers devraient être votre priorité à mon avis…

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      Bonne journée,
      R101

  22. Bonjour Mr Retraite101,
    Merci pour vos nombreuses réponses, c’est très apprécié.
    Effectivement, je suis à diversifier mes placements (FTQ, FCP…) mais toujours à l’intérieur du CELI et du Rer. Mon Rer est maximisé et mon CELI le sera fin 2022. J’ai juste $5000 sur un compte d’épargne non enregistré pour la liquidité.
    J’ai donc un peu de temps pour réfléchir à mes placements non enregistrés :-), le temps de remplir le CELI.
    J’ai d’ailleurs une question concernant les abondements du Québec et du fédéral sur la CRCD, FTQ, Fondaction.
    Je comprends que le maximum que l’on peut placer dans ces organismes pour optimiser l’abondement est $5000, répartit entre les organismes ?
    Si je place au même moment $5000 dans un placement non enregistré CRCD, je recevrai 35% de retour.
    Pourrai-je placer par exemple $5000 dans un placement non enregistré FTQ et recevoir 35% ? d’après ce que je comprends, non
    Merci pour ces éclaircissements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *