Catégories
Finances personnelles Immobilier

Le portefeuille de Retraite 101

Vous savez que je gère moi-même mes placements à partir d’un courtier à escompte (plateforme de courtage), à l’exception de mon REER collectif. Ce dernier est investi avec l’institution financière choisie par mon employeur dans des fonds communs de placement.

Dernièrement, j’ai beaucoup de questions à propos de mon plan de retraite et de ma stratégie d’investissement. Certains me posent des questions à propos de mes comptes enregistrés (REEE, CELI, REER). D’autres me demandent dans quels actions ou fonds négociés en bourse (FNB) ils devraient investir.

Je ne suis pas accrédité par l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour émettre des recommandations financières. Par contre, je vais vous montrer mon portefeuille d’investissement boursier en date du 4 décembre 2019.

Ma stratégie d’investissement est relativement simple, en théorie, mais elle est beaucoup plus complexe en pratique. Pourquoi? Car il y a beaucoup de types d’investissement (actions, obligations, fonds négociés en bourse, immobiliers, placements privés, capital de risque, etc.). De plus, il y a beaucoup de types de comptes (REEE, CELI, REER, compte non enregistré, etc.) dans plusieurs institutions financières.

Donc, je vais essayer de garder cet article le plus simple possible. J’ai comptabilisé les données de tous mes comptes et j’ai arrondi les pourcentages. Mon portefeuille d’investissement à la bourse est comme suit.

Ma stratégie principale est d’investir dans 3 FNB indiciels, selon les modèles de portfolios de Canadian Couch Potato. Ces FNB m’exposent aux obligations canadiennes, aux actions canadiennes et aux actions internationales. Je dirais donc qu’environ 90 % de mon portefeuille est investi dans ces 3 FNB. Ensuite, je réserve environ 5 % de mon portefeuille pour des investissements en immobilier avec des REIT (« Real Estate Investment Trust »). J’utilise un FNB de REIT pour m’assurer d’avoir une bonne diversification. Finalement, le dernier 5 % de mon portefeuille est réservé pour un fonds que j’appelle mon « Play money », dans lequel j’achète des actions individuelles et je prends beaucoup de risque.

Voilà, les explications sont terminées! Je blague 🙂 Voici plus d’informations…

Stratégie principale

Comme je l’ai mentionné précédemment, environ 90 % de mon portefeuille est investi dans seulement 3 fonds négociés en bourse, selon les modèles de portfolios de Canadian Couch Potato. Ces 3 FNB indiciels sont :

  • BMO Aggregate Bond Index ETF (ZAG)
  • Vanguard FTSE Canada All Cap Index ETF (VCN)
  • iShares Core MSCI All Country World ex Canada (XAW)

J’achète donc ZAG, VCN et XAW dans tous mes comptes. La répartition pour chacun des 3 FNB dépend de votre profil d’investisseur. Les portfolios sont disponibles ici.

Par contre, il y a une petite exception pour mon compte non enregistré, où j’utilise le FNB Horizons (HBB) pour ma partie obligations, au lieu de ZAG, parce que c’est plus avantageux du point de vue fiscal. Ce FNB n’a pas de distributions, car il fonctionne avec des « swaps », ou « contrats d’échange » en français, donc il n’y aura jamais d’impôt à payer pour le temps que je possède ce FNB. Lorsque je vendrai ce fonds, je ferai un gain en capital et seulement 50 % de ce gain sera imposable. Les gains en capital sont les revenus les plus avantageux du point de vue fiscal.

Investissement en immobilier

Je veux être exposé au marché de l’immobilier et j’aime bien recevoir des dividendes. C’est pour ces raisons que j’investis environ 5 % de mon portefeuille dans des REIT, qui veut dire « Real Estate Investment Trust », ou « Fiducie de placement immobilier » (FPI) en français. Je pourrais bien entendu investir dans des immeubles à revenus, mais ce n’est pas une option qui est faite pour moi.

D’ici quelques semaines, je vais publier un article pour donner plus d’informations à propos des REIT et expliquer comment ils fonctionnent. Pour l’instant, gardons seulement à l’esprit que c’est l’option que je privilégie pour investir en immobilier.

Comme j’investis seulement 5 % de mon portefeuille en immobilier, je ne voulais pas m’exposer à quelques REIT seulement. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’investir dans un FNB de REIT. Ça commence à faire beaucoup de termes techniques, non?

Dans les FNB de REIT, il y a encore une fois beaucoup de choix. J’ai choisi le FNB suivant : Vanguard FTSE Canadian Capped REIT Index ETF (VRE). C’est un FNB qui réplique l’indice FTSE Canada All Cap Real Estate Capped 25% Index. Le ratio de frais de gestion (RFG) est de 0,390% et la distribution de dividende est de 0,094778 $ par action.

Ce FNB investit dans 18 sociétés du secteur immobilier canadien, notamment :

  • Canadian Apartment Properties REIT (CAR.UN)
  • RioCan REIT (REI.UN)
  • H&R REIT (HR.UN)
  • Allied Properties REIT (AP.UN)
  • Cominar REIT (CUF.UN)

C’est donc un fonds qui m’offre une grande diversification en ce qui concerne le nombre d’entreprises et la répartition sectorielle : industrie, bureau, résidentiel, commerce de détail, etc.

Portefeuille « Play money »

Finalement, le dernier 5 % de mon portefeuille d’investissement est utilisé comme « Play money ». C’est un fonds dans lequel j’achète des actions individuelles et je prends beaucoup de risque.

Il y a certaines compagnies que j’achète et revends à court terme (« Swing Trading »), mais il y en a d’autres que je garde à moyen ou long terme.

Au début de l’année 2019, j’avais acheté des actions de la firme d’ingénierie SNC-Lavalin (SNC) pendant le scandale politique. Le prix des actions n’est toujours pas remonté au-dessus de mon prix moyen d’achat (27-28$), donc je détiens encore ces actions dans mon portefeuille.

Cet automne, j’ai décidé d’investir dans le cannabis. Je n’avais pas investi dans ce marché avant la légalisation en octobre 2018, c’est-à-dire pendant la bulle spéculative. Depuis la légalisation, la bulle a dégonflé et les valorisations boursières sont parties en fumée. J’ai donc acheté des actions de Aphria (APHA) et Hexo (HEXO), à leur prix plancher de 52 semaines. Je planifie de les revendre dès que j’aurai une marge de profit intéressante. Pour ceux qui ne sont pas au courant, Hexo est le principal fournisseur de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

J’ai aussi des actions de Uber (UBER) dans mon portefeuille « Play money ». Lorsque l’interdiction de vente pour les « insiders » a été levée au mois de novembre, le titre a chuté dans les 25-26 $. À ce moment, j’ai décidé d’en acheter pour quelques milliers de dollars. J’envisage de garder ces actions à long terme, car je pense personnellement que le titre va monter lorsqu’ils seront capables d’exécuter un plan concret vers la rentabilité.

Une situation similaire a fait en sorte que j’ai acheté des actions de Twitter (TWTR). Lorsque Twitter a publié ses résultats du 3e trimestre en octobre dernier, le titre a chuté de 20 %. À ce moment, j’ai décidé d’acheter ces actions. Par contre, je vais les revendre dès que j’aurai une marge de profit intéressante. C’est la société avec laquelle je suis le moins à l’aise dans mon portefeuille d’investissement. C’est probablement parce que je ne suis pas un grand « fan » de cette plateforme, autre que pour suivre les Tweets du président au sud de la frontière 🙂

La dernière société que je possède dans mon portefeuille est nul autre que Berkshire Hathaway! En effet, je suis un partenaire d’affaires de Warren Buffet. Je blague… 🙂 Pour ceux qui ne connaissent pas Berkshire Hathaway ou Warren Buffet, c’est le moment d’aller lire un peu sur ce conglomérat ayant une capitalisation boursière de 525 milliards de dollars américains. Sans grande surprise, je détiens des actions de série B de Berkshire Hathaway (BRK.B). Le prix des actions de série A (BRK.A) est quand même 327 501,00 $ USD chacune! C’est un titre que je vais garder à long terme, car il me permet d’être exposé à faible coût au marché américain (American Express, Goldman Sachs, Coca-Cola, Apple, Kraft Heinz, etc.). De plus, Berkshire Hathaway n’a pas de distributions (dividendes), donc je n’ai pas d’impôt à payer sauf à la vente du titre. J’aime bien.

Autres placements

J’ai quelques autres placements, mais leurs valeurs sont moins importantes par rapport à mon portefeuille global. J’ai notamment un FNB de sociétés qui versent des dividendes élevés : Vanguard FTSE Developed ex North America High Dividend Yield Index ETF (VIDY). J’ai aussi un FNB d’obligations canadiennes à court terme : iShares Core Canadian Short Term Bd ETF (XSB).

De plus, je possède 3 comptes REEE. J’en ai un quatrième qui sera ouvert sous peu. J’ai juste un enfant, mais je suis parrain 3 fois. Mes neveux ont tous les jouets du monde et font une multitude d’activités. Il n’y a pas grand-chose que je peux leur offrir autre que du temps et un REEE bien garni pour leur 18 ans 😉 Pour sous ces REEE, j’investis dans un « FNB de répartition d’actifs », dans le but de me simplifier la tâche comme investisseur et de m’assurer une diversification complète. J’ai donc choisi le FNB iShares Core Growth ETF Portfolio (XGRO). C’est un fonds qui est réparti à 80 % en actions et 20 % en obligations et qui se rebalancent automatiquement.

Finalement, j’ai plusieurs autres investissements à l’extérieur des marchés financiers. Par exemple, j’investis annuellement dans Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD). J’investis aussi dans des entreprises privées comme Hardbacon et Innovahair avec des campagnes de financement participatif en capital (en anglais, « Equity crowdfunding »).

Résumé

En résumé, voici les titres de mon portefeuille d’investissement à la bourse :

  • BMO Aggregate Bond Index ETF (ZAG)
  • Vanguard FTSE Canada All Cap Index ETF (VCN)
  • iShares Core MSCI All Country World ex Canada (XAW)
  • Vanguard FTSE Canadian Capped REIT Index ETF (VRE)
  • SNC-Lavalin (SNC)
  • Aphria Inc (APHA)
  • Hexo Corp (HEXO)
  • Uber Technologies Inc (UBER)
  • Twitter Inc (TWTR)
  • Berkshire Hathaway (BRK.B)
  • Vanguard FTSE Developed ex North America High Dividend Yield Index ETF (VIDY)
  • iShares Core Canadian Short Term Bd ETF (XSB)
  • iShares Core Growth ETF Portfolio (XGRO)

J’espère que cet article répond à vos nombreuses questions à propos de mon portefeuille boursier.

Attention! Cet article n’est PAS une recommandation d’achat. Je ne suis pas accrédité par la loi pour émettre des recommandations financières. Le blog RETRAITE101 est un blog de divertissement et ne doit pas être utilisé pour remplacer l’avis de professionnels de la finance.

*****

Merci de vous abonner à @retraite101 sur Facebook et Instagram et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blog pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Êtes-vous à la recherche d’un conseiller financier compétent? Voici un guide qui vous explique comment choisir un bon conseiller financier.

Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Je suis un Québécois de 34 ans qui travaille de 9 à 5 dans un cubicule. Je fais partie de la « rat race ». Mais, j’ai comme objectif d'atteindre l'indépendance financière et retraite précoce (FIRE) à 40 ans!

21 réponses sur « Le portefeuille de Retraite 101 »

Ça ressemble (un peu ) à mon portefeuille, à quelques différences… je considère BRK.B comme un FNB au sens de la répartition (et non dans mon play money), même si ce n’est techniquement pas ça. Pour les REITs je ne prends pas de FNB. Les FNBs de REITs chargent des frais plutôt élevés. De plus ils sont assez concentrés (comme tu dis, une vingtaine de titres, c’est rien à comparé à certains FNBs qui investissent dans 7000 titres ou plus), donc c’est pas très difficile à répliquer en bonne partie. Finalement, bcp de REIT ont déjà une bonne répartition géographique ET sectorielle. Exemple, Canadian REIT a du commercial, de l’industriel et du retail pour un total de 730 immeubles. Je vois chaque REIT comme étant déjà un genre de FNB et chaque immeuble comme étant une entreprise détenue. La seule chose à mon avis que le FNB offre de plus, c’est une protection contre le mauvais management d’un REIT (ex: Cominar qui s’est trop endettée), mais c’est cher payé en frais de gestion pour un portefeuille de 20 actions…

Bonjour Mr Jack,

Excellent commentaire!

Moi aussi je considère BRB.B comme un « FNB », car c’est un conglomérat tellement diversifié. Mais comme ce titre ne fait pas partie de ma stratégie générale, alors sur papier j’ai acheté ce titre avec mon « Play money ». Mais bon, ça vient tout du même compte de toute façon 🙂

Oui, c’est vrai ce que tu dis à propos de mon FNB de REIT. C’est d’ailleurs le FNB ayant le ratio de frais de gestion le plus élevé (0,390%) de mon portefeuille. En fait, j’ai choisi ce FNB de REIT, car j’investis seulement ~5% de mon portefeuille en REIT et je ne voulais pas me retrouver avec quelques titres seulement… et tomber sur des Cominar de ce monde. Mais effectivement, c’est probablement le point le plus faible de mon portefeuille. Je devrais revoir la portion « Immobilier »…

Si ce n’est pas indiscret, dans quel REIT as-tu investi?

Au plaisir,
R101

Bonjour Anthony,

Pour être honnête, c’était mon intention de ne pas donner le poids relatif de chacun des titres de mon portefeuille. Par exemple, je laisse savoir que ma stratégie principale (3 FNBs) représente 90 % de mon portefeuille, mais je ne dis pas combien ZAG/VCN/XAW représente chacun dans ce 90 %. C’est la même chose pour mon sous-portefeuille « Play money ». Il y a seulement ZRE qu’on peut déduire qu’il représente 5 % de mon portefeuille global. J’ai fait cela m’assurer que personne ne puisse reprendre mon portefeuille à 100 % et ainsi pour me protéger de représailles. Je n’ai pas le droit de donner des conseils et donc je ne voudrais pas que personne ne pense que cet article est une suggestion/recommandation d’investissement.

Cela dit, je vais ajouter un (ou plusieurs) graphique(s) dans la mise à jour de mon portefeuille en 2020 pour montrer visuellement les proportions des sous-portefeuilles par rapport au portefeuille global. Ce sera plus facile à comprendre rapidement mon portefeuille. Merci pour la suggestion 😉

Au plaisir,
R101

Bonjour Catherine,

Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire.

Personnellement, j’utilise la plateforme Desjardins Courtage en ligne (anciennement Disnat). J’étais auparavant avec Questrade, mais j’ai décidé de changer pour Desjardins Courtage en ligne pour deux principales raisons.

Premièrement, j’ai beaucoup de comptes chez Desjardins (compte chèque, compte conjoint, prêt hypothécaire, carte de crédit, marge de crédit, REEE, etc.) et c’était un peu irritant d’avoir à aller sur une autre plateforme pour suivre mes investissements et faire mes bilans mensuels. À partir d’ AccèsD, je peux maintenant voir tous mes comptes, incluant mes investissements chez Desjardins Courtage en ligne. Cela dit, il y a beaucoup d’avantages à utiliser Questrade, notamment l’achat de FNB sans frais.

La deuxième raison est que je suis un investisseur privé de l’application Hardbacon. J’ai investi lors des deux rondes de financement participatif en capital (en anglais « Equity Crowdfunding »). À l’automne 2018, Hardbacon avait annoncé un partenariat avec Desjardins Courtage en ligne, incluant un abonnement à l’application, un cours sur l’investissement, un crédit de 100$ de frais de transaction (10 transactions) en plus de pouvoir profiter de la « Promo 1% » de Desjardins (1 % de la valeur des comptes en crédit de frais de transaction). C’était une offre assez alléchante pour me faire changer de Questrade à Desjardins Courtage en ligne. Cela dit, ce partenariat est maintenant terminé. Hardbacon vient juste de lancer un nouveau partenariat, mais avec Banque Nationale Courtage Direct (https://hardbacon.ca/nationale).

Finalement, voici un tableau comparatif des différents courtiers à escompte (plateforme de courtage) : http://retraite101.com/quelle-est-la-meilleure-plateforme-de-courtage/

Bonne année 2020 et au plaisir d’échanger avec vous!
R101

Bonjour! Dans votre compte non enregistré, vous avez pris la peine d’utiliser HBB plutot que ZAG. Mais pourquoi ne pas avoir remplacé VCN par HXT et XAW par HXS et HXDM? Ils sont aussi de Horizons et utilisent la même technique que HBB afin de ne pas avoir de distribution.

Bonne journée!

Bonjour Frederick,

Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire.

Dans mon compte non enregistré, j’ai décidé de garder VCN au lieu d’aller avec HXT, car je préférais avoir un FNB « Total market » (VCN) au lieu d’un FNB avec seulement 60 compagnies (HXT). Mais vous avez raison. Du point de vue fiscal, le FNB Horizons HXT a effectivement les mêmes avantages que tous les « Swap Based ETFs ». Il n’y a aucune distribution et donc aucun impôt à payer jusqu’à la vente du titre (impôt à payer sur le gain en capital au moment de la vente, au lieu de payer de l’impôt sur le revenu de dividendes à chaque distribution). Je dois avouer que je ne suis pas encore 100% certain de mon choix.

J’aimerais entendre votre opinion. Mais je crois comprendre que vous avez opté pour des « Swap Based ETFs » dans votre compte non enregistré.

En attendant, je vais réécouter cet épisode de Ben Felix : https://www.youtube.com/watch?v=-CCXHSv1Ld8

Au plaisir d’échanger avec vous!
R101

Rebonjour! C’est effectivement ce que j’ai choisi puisque je les garde sur du long terme. Horizons viennent de refaire leur structure de « swap » parce que le gouvernement risquait de s’y attaquer… ce qui amoindri le risque que posait les swap based ETF. D’ailleurs… ils ne sont plus nommés « swap based », mais plutôt « Corporate class ».

Bonne continuité!

Dans mon cas, quand j’ai commencé à investir en 1996, les FNB n’existaient pas au Canada, le XIU est sorti en 1999, et n’ont commencé à être populaire qu’au milieu des années 2000 je dirais. Donc, après quelques essais-erreur, j’ai opté pour la stratégie des titre individuels versants de bons dividendes (sauf quelques exception dans mon « play money » comme vous dite et dans le secteur technologique ou des grandes entreprises comme Google ou Amazon ne versent pas de dividendes). J’ai décidé de continuer comme ça parce que j’ai déjà 22 titres et que je suis à l’aise avec ma stratégie qui fait maintenant boule de neige avec mon montant investit, même si je ne bas pas le marché habituellement (je le bas quand le marché a une mauvaise année, mon portefeuille est plus défensif). Ceci dit, pour le REEE de ma fille, ammorcé fin 2016, j’ai opté pour le XIC et le XAW, et cette année, j’ai pris du VBAL, le FNB à allocation d’actif balancé de Vanguard. En fait, je trouve que les FNB à allocation d’actif sont vraiment une bonne invention pour les petits portefeuilles pour avoir une diversification plus qu’intéressante de façon très simple.

Je ne sais pas si vous écoutiez l’émission « On s’investit » au défunt canal argent? Un des intervenant parlait du portefeuille de tante Alberta: 25% TSX, 12.5% SP500, 12.5% Nasdaq, 25% MSCI World, 25% indice obligations. Il disait que ce portefeuille battait habituellement les grandes caisses de retraite (CDP, Teachers, Fonds Pension Canada, etc.) et était tout simple. Je pense qu’acheter des FNB d’allocation d’actif comme votre XGRO est une excellente façon de recréer ça et de pas se badrer. J’ai eu connaissance de ces fonds juste en 2018, je pense que ceux de Vanguard sont sortis cette année là. Mais je pense bien que je vais investir la dedans seulement pour le REEE de ma fille à partir de maintenant. C’est facile de moduler son risque en diminuant la proportion d’actions plus on approche du moment où on va en retirer rendu aux études.

Je suis tout à fait d’accord avec vous.. Les FNB de répartition d’actif (« Asset Allocation ETF ») comme XGRO/VGRO sont excellents pour les petits portefeuilles comme les REEE. Il faut seulement acheter un fonds, il se re-balance automatiquement, il couvre l’ensemble des marchés/secteurs/etc. Le RFG est un peu plus élevé que les FNB indiciels, mais l’impact est mineur dans un petit portefeuille. De plus, comme vous l’avez mentionné, c’est facile de passer d’un fonds de croissance (« growth ») comme XGRO/VGRO vers un fonds équilibré (« balanced ») comme XBAL/VBAL. J’avais publié un article à ce sujet : http://retraite101.com/quest-ce-quun-fnb-de-repartition-dactifs/

Non, je n’ai jamais écouté l’émission « On s’investit ». Je n’ai jamais eu le canal Argent (même lorsque j’avais le câble). Mais le portefeuille que vous parlez est encore à jour. Je le vois souvent sur différents forums/blogues… 🙂

Bonjour, je suis peut-être au mauvais article mais ma question est la suivante : lorsqu’on a des actions de compagnies à dividendes dans un compte (ex:dans Disnat), Est-ce qu’il est possible d’adhérer au « Régime de réinvestissement de dividendes et d’achat d’actions » de cette compagnie via Disnat? Ex: le dividende est réinvesti dans l’achat d’action ou l’achat de fraction d’actions? Même si le montant de dividende est moins élevé que le prix d’une seule action? Merci.

Bonjour JS,

Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire.

Pour mettre en place un DRIP (Dividend Reinvestment Plan), vous devez malheureusement appeler le service à la clientèle de Desjardins Courtage en ligne (Disnat). De plus, cette option n’est pas offerte pour toutes les actions qui versent des dividendes…

Au plaisir d’échanger avec vous 🙂
R101

Laissez un commentaire...