Catégories
Finances personnelles

Ma stratégie d’investissement en bourse

Vous savez que je gère moi-même mes placements à partir de la plateforme de courtage Disnat (Desjardins Courtage en ligne), à l’exception de mon REER collectif. Ce dernier est investi avec l’institution financière choisie par mon employeur dans des fonds communs de placement (Manuvie).

Je reçois souvent des questions à propos de ma stratégie d’investissement en bourse. Je donne plusieurs réponses ici et là, dans les commentaires sur mon blogue, dans les publications sur ma page Facebook, en messages privés (courriel et Messenger). Certains me posent des questions à propos des comptes enregistrés (REEE, CELI, REER) dans lesquels j’investis. D’autres me demandent dans quels actions ou fonds négociés en bourse (FNB) ils doivent investir.

Je ne suis pas accrédité par l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour émettre des recommandations financières. Par contre, je vais vous expliquer ma propre stratégie d’investissement en bourse. Ce n’est pas une recommandation et je vous suggère de faire vos propres recherches avant d’investir en bourse.

Stratégie d’investissement en bourse

Ma stratégie d’investissement en bourse est relativement simple, même si je détiens plusieurs catégories d’actifs (actions, obligations, immobilier, fonds négociés en bourse) et plusieurs véhicules de placement (REEE, CELI, REER, compte non enregistré, etc.). Cependant, je vais garder cet article le plus simple possible.

Mon portefeuille d’investissement est divisé en 3 catégories : le « 3-Fund Portfolio » (stratégie principale), les investissements en immobilier et le « Play money » :

  • Ma stratégie principale, qui représente 90 % de mon portefeuille boursier, est d’investir dans un « 3-Fund Portfolio ». Ces 3 fonds indiciels m’exposent aux obligations, actions canadiennes et actions internationales.
  • Environ 5 % de mon portefeuille est réservé pour des investissements en immobilier, notamment avec des « Real Estate Investment Trust » (REIT).
  • Finalement, le dernier 5 % de mon portefeuille est utilisé dans un fonds que j’appelle mon « Play money », dans lequel j’achète des actions individuelles et je prends beaucoup de risque.

Voici plus d’informations pour chacune des catégories.

3-Fund Portfolio

Comme je l’ai mentionné précédemment, environ 90 % de mon portefeuille est investi dans 3 fonds négociés en bourse qui couvrent l’ensemble du marché. J’utilise un des modèles de portfolios de Canadian Couch Potato. Les 3 fonds indiciels sont :

  • BMO Aggregate Bond Index ETF (ZAG)
  • Vanguard FTSE Canada All Cap Index ETF (VCN)
  • iShares Core MSCI All Country World ex Canada (XAW)

L’allocation d’actifs pour ces 3 fonds indiciels dépend bien entendu de votre profil d’investisseur. Le ratio de frais de gestion (RFG) de ce « 3-Fund Portfolio » varie entre 0,12 % et 0,16 % selon l’allocation d’actifs choisie.

Les 3 fonds indiciels versent des dividendes, mais l’objectif de cette catégorie est plutôt axé sur la croissance.

Ce portfolio modèle n’est plus disponible sur le site de Canadian Couch Potato, car celui-ci a été remplacé par des FNB de répartition d’actifs. Ces derniers sont disponibles ici.

Immobilier

Environ 5 % de mon portefeuille est investi en immobilier avec des « Real Estate Investment Trust » (REIT), ou « Fiducie de placement immobilier » (FPI) en français.

Comme j’investis seulement 5 % de mon portefeuille en immobilier, je ne voulais pas m’exposer seulement quelques REIT. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’investir dans un fonds de REIT. J’ai choisi le FNB suivant : Vanguard FTSE Canadian Capped REIT Index ETF (VRE).

Ce fonds de REIT investit dans 18 sociétés du secteur immobilier canadien, notamment :

  • Canadian Apartment Properties REIT (CAR.UN)
  • RioCan REIT (REI.UN)
  • H&R REIT (HR.UN)
  • Allied Properties REIT (AP.UN)
  • Cominar REIT (CUF.UN)

Le ratio de frais de gestion (RFG) est de 0,390% et la distribution de dividende est de 0,094778 $ par action. C’est donc un fonds qui m’offre une grande diversification en ce qui concerne le nombre d’entreprises et la répartition sectorielle : industrie, bureau, résidentiel, commerce de détail, etc.

L’objectif de cette catégorie est axé sur les revenus de dividendes.

Au début de l’année, j’avais commencé à acheter des REIT individuels, dans le but de réduire mes frais de gestion. Les 5 REIT individuels que j’avais achetés sont expliqués dans cet article (source). Je continue ma réflexion à ce sujet…

Play money

Finalement, le dernier 5 % de mon portefeuille d’investissement est utilisé comme « Play money ». C’est un fonds dans lequel j’achète des actions individuelles et je prends beaucoup de risque.

Il y a certaines compagnies que j’achète et revends à court terme (« Swing Trading »), mais il y en a d’autres que je garde à moyen ou long terme.

Des exemples de sociétés que j’ai achetées avec ce fonds sont :

  • SNC-Lavalin (SNC) : Achat après le scandale politique au début de 2019, puis achat à rabais lors du creux à l’automne 2019, vente d’une partie des actions après le sommet à la mi-janvier 2020. Je détiens encore quelques actions…
  • Aphria (APHA) et Hexo (HEXO) : Achat après la chute dans le secteur du cannabis en 2019, vente après que le prix des titres ait remontée fin 2019 et début 2020.
  • Uber (UBER) : Achat lors du IPO, puis achat à rabais lorsque l’interdiction de vente pour les « insiders » a été levée au mois de novembre 2019 et a fait chuter la valeur de l’action à 26 $, vente à la fin de janvier 2020.
  • Twitter (TWTR) : Achat après la chute de 20 % en octobre 2019 à la suite de la présentation de ces résultats du 3e trimestre et vente à la mi-janvier 2020.

Cette catégorie n’est certainement pas la stratégie d’investissement que j’encourage sur mon blogue et divers médias sociaux. En fait, ce n’est pas une stratégie d’investissement, car c’est de l’achat et de la vente d’actions. C’est plutôt un pari risqué pour faire espérer faire un rendement à court terme. Pour moi, investir veut dire acheter une action de compagnie, ou un fonds d’investissement, et le garder à long terme. Mais, je parle de ce fonds « Play money », car je tiens à être transparent avec mes lecteurs.

Je détiens plusieurs autres actions et fonds d’action (ex. : VIDY), mais ces derniers ne sont pas expliqués dans cet article, car je voulais garder cet article le plus simple possible. Cela dit, ces fonds font généralement partie d’une des trois catégories expliquées dans cet article. De plus, j’utilise les fonds d’Horizons dans mon compte non enregistré (ex. : HGRO), dans le but d’optimiser ma fiscalité. Mais, ceux-ci sont l’équivalent du « 3-Fund Portfolio » expliqué précédemment, à l’exception des distributions de revenus (dividendes).

Conclusion

Voilà! J’espère que cet article répond à vos nombreuses questions à propos de ma stratégie d’investissement en bourse.

Veuillez noter que cet article ne traite pas de mes investissements à l’extérieur des marchés financiers. Par exemple, j’investis dans Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) chaque année. J’investis aussi dans des entreprises privées comme Hardbacon et Innovahair avec des campagnes de financement participatif en capital (en anglais, « Equity crowdfunding »).

Attention! Cet article n’est PAS une recommandation d’achat. Je ne suis pas accrédité par la loi pour émettre des recommandations financières. Le blog RETRAITE101 est un blog de divertissement et ne doit pas être utilisé pour remplacer l’avis de professionnels de la finance.

*****

Merci de vous abonner à @retraite101 sur Facebook et Instagram et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blog pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Êtes-vous à la recherche d’un conseiller financier compétent? Voici un guide qui vous explique comment choisir un bon conseiller financier. Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Je suis un Québécois de 34 ans qui travaille de 9 à 5 dans un cubicule. Je fais partie de la « rat race ». Mais, j’ai comme objectif d'atteindre l'indépendance financière et retraite précoce (FIRE) à 40 ans!

10 réponses sur « Ma stratégie d’investissement en bourse »

Bonjour Framboise bleue,

Oui, j’ai Disnat Classique avec les frais de transaction de 6,95 $.

En règle générale (avant pandémie), j’achetais des FNB une ou deux fois par mois.

Au plaisir,
R101

Je vous en avais parlé en février, je trouvais que c’était trop de trouble investir dans 10 REIT, je pense que votre stratégie d’y aller avec un FNB est meilleure et plus alignée avec votre stratégie globale davantage couch potato. Même si moi, au final, j’aurais eu tendance à y aller dans 3-4 REIT et me concentrer sur ceux-là.

Salut Frank,

Je me souviens très bien de cette discussion. Je pense que ma réflexion sur les REIT avait commencé à ce moment là. Avec la crise que l’on connait, j’ai plusieurs remises en question à propos de mes investissements. Je pense que je ne suis pas le seul à me remettre en question 🙂

Ma réflexion n’est pas terminé, mais je pense que je vais faire 2 changements : 1- revenir avec ma stratégie initiale (couch potato) en investissant dans un seul FNB de REIT, 2- diminuer mon exposition dans ce FNB de REIT, car mes FNB indiciels (ex. : VCN) ont déjà une allocation en immobilier.

À suivre…

Je questionne actuellement ma stratégie d’investissement.

Sachant que vous investissez une partie de vos épargne entre trois FNB je me demande pourquoi ne pas tout simplement investir les sommes dans un seul FNB qui comprend lui même des parts dans différents FNB (tel que VGRO ou XGRO) afin de limiter les frais de transactions (+\- 7$ / transaction avec disnat) ? Est ce que vous avez deja analysé si le rendement que vous retirez est meilleur qu’un seul titre diversifié ?

Bref je suis curieuse de savoir les raisons qui sous-tendent votre choix.

Merci pour le partage

Bonjour Mlle D,

Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire.

Votre question à propos des FNB de répartition d’actifs (http://retraite101.com/quest-ce-quun-fnb-de-repartition-dactifs/) est très pertinente!

J’avais fait des calculs l’année dernière et j’avais conclu qu’il était moins dispendieux pour moi d’acheter les 3 FNB proposés par Canadian Couch Potato (ZAG/VCN/XAW) que d’acheter un FNB de répartition d’actifs (« Asset Allocation ETF »). Les variables importantes du calcul était la fréquence d’achat et la valeur du portefeuille.

Donc, pour mon CELI et compte non enregistré, j’avais opté pour le « 3-Fund Portfolio ». Mais, pour mes REEE dont la valeur ne sera jamais au-dessus de 50k$, il est effectivement plus avantageux d’y aller avec un FNB de répartition d’actifs tel que XGRO (80% actions et 20% obligations) ou XEQT (100% actions).

Cela dit, il n’y a pas seulement l’aspect financier à prendre en considération. C’est pour cela que Canadian Couch Potato suggère depuis cette année (2020) d’opter pour un FNB de répartition d’actifs plutôt qu’un « 3-Fund Portfolio ».

Cet article mentionne encore le « 3-Fund Portfolio », le FNB immobilier et le fonds « Play money », mais je suis en pleine révision de stratégie. Je vais publier un article à sujet bientôt… Indice : je vais considérer la simplicité avant les frais de gestion 😉

Au plaisir d’échanger avec vous!
R101

Merci pour la réponse complète et rapide !

Avec bientôt deux enfants je n’ai aucun doute que vous atteindrez la valeur de 50 000 $ rapidement. Ayant un profil familial similaire au votre (2 jeunes enfants), je suis fasciné de voir la vitesse à laquelle leur REEE augmente !

J’ai bien hâte de lire comment s’est terminé la révision de votre portefeuille !

Je voulais dire 50k$ pour chaque REEE, pas 50k$ pour l’ensemble des REEE 🙂

Pour mes filleuls, chaque REEE devrait atteindre 10k-15k$ maximum. Mais pour mes enfants, il est fort possible que chaque REEE dépasse les 50k$, surtout si je continue d’investir au même rythme 🙂 Voici une simulation que j’avais fait lorsque mon enfant a eu 2 ans : http://retraite101.com/mon-enfant-de-2-ans-a-deja-7000-en-epargne-etudes-pourquoi-et-comment/ Mais, nous allons probablement diminuer la cadence un moment donnée. À suivre…

J’ai une question après avoir lu la dernière réponse : prévoyez vous ouvrir un compte distinct pour chacun de vos enfants ?

Si oui, pourquoi ?

Personnellement, nous avons regroupé les fonds deux deux REEE dans un seul compte afin de limiter les frais et d’avoir plus de flexibilité si l’un des enfants ne poursuis pas d’études post secondaire.

Je crois que le REEE est un outil méconnu, merci d’en faire la promotion 🙂

Lorsque notre deuxième enfant sera né, je vais vérifier avec Disnat (Desjardins Courtage en ligne) s’il est possible de passer d’un REEE individuel à un REEE familial pour nos enfants. Initialement, le REEE de notre premier enfant avait été ouvert avec notre conseillère de la Caisse Desjardins. De mémoire, elle nous dit qu’il n’était pas possible d’ouvrir un REEE familial, car nous avions un seul enfant (???). Je n’ai jamais vérifié cette information pour être honnête…

Laissez un commentaire...