Se payer en premier!

Avez-vous déjà entendu l’expression « se payer en premier »? Lorsque j’ai entendu cette expression il y a plusieurs années, je ne comprenais pas ce que cela voulait dire. Que veut dire se payer en premier?

Commençons par le début. La plupart des Québécois n’ont pas les moyens d’épargner. Est-ce exact? Je vous invite tout d’abord à lire l’article : « Pas d’argent pour épargner? Est-ce vraiment le cas? ». Mais selon Statistique Canada, le taux moyen d’épargne des ménages au Québec est de 5 % (source). De plus, selon l’Association canadienne de la paie (ACE), plus d’un tiers des Québécois vivent d’une paie à l’autre (source).

Voici comment la plupart des personnes fonctionnent : une personne reçoit un salaire, elle paye ses dépenses essentielles (loyer, transport, épicerie, etc.), elle consomme (restaurants, bien matériel, etc.), elle se divertit (loisirs, spectacles, etc.) et le restant à la fin du mois est utilisé pour l’épargne, s’il reste quelque chose dans son compte. Selon les statistiques mentionnées précédemment, vous comprendrez qu’il ne doit pas rester beaucoup dans le compte de la majorité des Québécois à la fin du mois. La tentation de consommer au-dessus de ses moyens est difficile à retenir. S’il reste de l’argent dans le compte d’une personne, elle le dépense. Si cette personne reçoit une augmentation de salaire, elle accroît son rythme de vie, etc. C’est bien plus plaisant que de cotiser à son CELI ou son REER, non? C’est un problème.



Que veut dire se payer en premier?

Se payer en premier, c’est de ne pas attendre à la fin du mois avant d’épargner. C’est de prélever sur tous revenus une partie qui sera allouée directement à l’épargne et les investissements. Se payer en premier, c’est être le premier de ses créanciers, avant de dépenser dans les restaurants, dans les boutiques, etc. C’est ce que plusieurs appellent de l’épargne « forcée ». C’est plutôt être responsable et c’est vivre selon ses moyens.

Pourquoi se payer en premier?

Une grande majorité des personnes n’ont tout simplement pas la discipline d’épargner. Se payer en premier n’est pas seulement le fait d’épargner un peu d’argent tous les mois. C’est de prendre l’habitude d’épargne systématiquement. C’est aussi une pratique fondamentale pour reprendre le contrôle de ses finances personnelles et le début du parcours vers l’indépendance financière.

Cette épargne forcée peut être utilisée en premier lieu pour créer un fond d’urgence, pour faire face aux imprévus (maladie, perte d’emploi, etc.). Une fois le fonds d’urgence créé et garni (la littérature recommande l’équivalent de 6 mois de salaire), l’épargne subséquente peut être utilisée pour des investissements en utilisant les véhicules de placement (REER, CELI, REEE, etc.) qui répondent le mieux à vos besoins. C’est avec ces investissements que vous évoluerez vers l’indépendance financière.

Comment se payer en premier?

C’est simple, donnez-vous la priorité avant de payer les autres créanciers. Vous pouvez simplement mettre en place un prélèvement automatique sur votre paie qui sera allouée à l’épargne. Sinon, vous pouvez mettre en place un prélèvement automatique dans votre compte bancaire le jour de votre paie. Vous pourrez planifier vos dépenses avec ce qui restera. Le montant de ce prélèvement automatique sera utilisé pour des investissements (fonds communs, actions, obligations, etc.). Pour l’instant, l’important n’est pas nécessairement d’avoir une stratégie optimale de placement, mais plutôt de prendre l’habitude d’épargner dès que possible! Commencer avec un petit montant qui vous convient, puis réévaluer et augmenter ce montant lorsque vous aurez l’habitude d’épargner.



Conclusion

En appliquant cette pratique d’épargne, vous augmenterez facilement votre taux d’épargne et vous commencerez votre parcours pour atteindre l’indépendance financière. Si vous voulez épargner davantage, je vous invite à lire les articles « Trucs simples pour augmenter votre taux d’épargne » et « Réduire les frais récurrents pour atteindre l’indépendance financière plus rapidement ».

Que pensez-vous de l’expression « se payer en premier »? Je vous invite à commenter cet article et à partager avec vos amis sur vos médias sociaux préférés.

Au plaisir d’échanger avec vous!

Auteur : retraite101

Je suis un Québécois de 31 ans, et comme la plupart d'entre vous, je travaille de 8 h à 17 h, enfermé dans un cubicule comme rat de laboratoire. Mais, ma femme et moi avons comme objectif de prendre notre retraite à 45 ans ou avant.

3 réflexions sur « Se payer en premier! »

Laissez un commentaire...