Nouvelles d’avril 2022 👨‍👩‍👦‍👦

Aujourd’hui, je vous présente un article sur des sujets plus personnels. J’utilise le nouveau format d’article (« nouvelles abrégées ») que j’avais utilisé initialement au mois de juin 2021. Le dernier article de cette série remonte au mois de février 2022. Bref, je parle de sujets plus personnels comme notre vie de famille dans le Nord-du-Québec : école, sport, alimentation, climat/nature, etc. Mais, aussi, de l’évolution de nos finances personnelles en mode « Coast FIRE », de nos réflexions sur l’avenir, etc. Sans plus attendre, voici les nouvelles du mois d’avril 2022. 🙂

École 🎒

Dans le dernier article de « nouvelles abrégées » (ici), j’expliquais qu’on avait décidé que notre enfant de 4 ans resterait à la maison avec moi et le plus jeune jusqu’à ce qu’il commence la maternelle (5 ans) à l’automne 2022.

Bref, il y a du nouveau dans ce « dossier ». On a décidé d’inscrire notre enfant à la maternelle… en français… Donc au « Sud ». Eh oui! Je vous explique plus loin…

Sport intérieur 🏒 et extérieur 🎿

Le « lock down » est enfin terminé! Il aura été en vigueur de novembre 2021 à avril 2022… Ouf ! 🙁

Le hockey sur glace n’a pas recommencé. Mais, au moins, le gymnase du centre jeunesse est réouvert. Ainsi, on peut aller jouer à plusieurs sports (basketball, badminton, deck-hockey… quilles 😮) entre 16 h et 18 h 30 du lundi au vendredi. On y va généralement 2 ou 3 fois par semaine, car ce n’est pas les heures idéales avec les enfants et le souper…

Autrement, nous faisons encore beaucoup de marches en nature (traineau, raquettes, etc.). Que de plaisir ! 🙂 Il y a beaucoup de neige, pas de gadoue (« slush »), pas de verglas, pas de sel sur les routes, etc. C’est de la belle neige blanche! Oui, même en avril… 🙂

Finalement, la saison de la pêche sur glace a commencé il y a 2 semaines. Ma femme est bien heureuse, car elle est allée pêcher avec ses collègues et amies (natives). Autrement, la pêche est interdite sur les territoires réservés pour ceux qui ne sont pas natifs de la communauté.

Alimentation 🛒

Comme j’expliquais dans mon article précédent, on avait fini par s’habituer aux heures d’ouverture de l’épicerie (10 h à 17 h) et à la disponibilité des produits (pas toujours de lait frais, fruits, légumes, pains, œufs, etc.).

Mais, le problème était surtout la fermeture des commerces pendant le « lock down ». Par « fermeture », je veux dire la limite d’une personne par ménage (pour limiter la transmission communautaire) et les heures d’ouverture limitées (en raison du manque de personnel dû à l’isolement des personnes infectées).

Maintenant que le « lock down » est terminé, les heures d’ouverture sont revenues à la normale et je peux (enfin) aller faire l’épicerie avec les enfants. Mieux encore, il n’y a plus de file d’attente. 🙂 La disponibilité des produits est toujours un enjeu (ex. : il n’y avait pas de lait 3,25 %, yogourt et fruits frais quand je suis allé à l’épicerie hier).

Mais, bon, on est dans une bien meilleure situation aujourd’hui que le mois dernier… 🙂

Finances personnelles 💵

Malgré la correction et les fluctuations sur les marchés boursiers depuis le début de l’année, nos finances personnelles vont bien. Comme j’explique dans notre bilan du premier trimestre de 2022, notre actif net est en baisse, notre portefeuille net est en baisse, etc. Mais, nos finances de « tous les jours » vont bien. On n’est pas (encore) en phase de décaissement, alors il n’y a aucun souci de ce côté. De plus, on respecte notre profil d’investisseur et on a une vision à long terme…

Pour les nouveaux lecteurs/lectrices, je vous rappelle qu’on est « Coast FIRE » et qu’on n’a pas plus besoin d’épargner / d’investir pour le reste de nos jours! 🙂 En d’autres mots, on a besoin de générer assez de revenus pour couvrir nos dépenses, soit environ 35k$ par année (jusqu’à ce qu’on atteigne notre « FIRE Number »). Mais, pas plus ni moins… Somme toute, il faudra réévaluer le montant qui correspond à nos dépenses annuelles à cause de l’inflation élevée.

Néanmoins, avec notre projet de famille dans le Nord-du-Québec, qui inclut le nouvel emploi de ma femme, on génère plus de revenus que le 35k$ (net) nécessaire pour couvrir nos dépenses annuelles. Alors, on continue d’épargner / d’investir! 🙂

Si vous êtes curieux, vous pouvez suivre la mise à jour mensuelle de notre actif net (ici) et vous pouvez vous abonner pour recevoir une mise à jour par courriel.

Comme j’expliquais dans l’article précédent (février 2022), je ressens des effets négatifs / stressants de NE PLUS avoir la même capacité d’épargne qu’avant. J’ai parlé récemment avec quelques personnes FIRE ou « Coast FIRE » et c’est unanime. C’est un sentiment qu’ils (elles) ont tous ressenti dans leur première année de retraite précoce. Je comprends que ça peut paraître bête pour certains… Mais, après plusieurs années à épargner entre 51 % et 75 % de ses revenus, je trouve que c’est une habitude difficile à changer / accepter.

Réflexion sur l’avenir 🤷

Depuis que j’ai quitté mon emploi de 9@5 pour devenir « papa à la maison », je ne me suis jamais remis autant en question… C’est incroyable! Je me demande ce qui est le mieux pour nous, pour nos enfants, etc. Est-ce que j’en fais assez pour éduquer mes enfants. Etc.

Bref, comme j’expliquais dans notre dernier article, on a remis en question notre projet familial dans le Nord-du-Québec. Cette remise en question a commencé au moment où l’école n’a pas fonctionné pour notre plus vieux. Mais, cette réflexion s’est accentuée avec le « lock-down » prolongé dans la communauté (et les effets sur la socialisation et l’alimentation 🙁 ).

Pour faire une histoire courte, on a décidé de quitter le Nord-du-Québec. On va redéménager au « Sud » dans quelques semaines… C’est triste de terminer ce « projet  » aussi rapidement ! 🙁 On pensait rester ici (au « Nord ») pendant plusieurs années. Somme toute, l’expérience familiale aura été positive dans l’ensemble. De plus, avec mon expérience comme parent à la maison, j’ai appris beaucoup sur moi…

Ce changement (retourner au « Sud ») permettra à notre plus vieux « d’essayer » l’école en français. De plus, on va retrouver notre cercle d’amis et rejoindre à nouveau l’association des familles de notre ville (pour continuer à faire des activités / sorties avec d’autres parents à la maison comme nous). On va être très heureux de voir nos familles plus régulièrement. 🙂 Mes parents, qui ont découvert l’existence de ce blogue et qui m’ont reconnu immédiatement, vont être très heureux de voir plus souvent leurs petits-enfants.

Néanmoins, ce n’est qu’un « au revoir ». On veut vraiment retourner dans le Nord-du-Québec un jour ou l’autre, que ce soit à temps plein ou à temps partiel. De plus, on garde l’idée de l’école à la maison dans notre poche arrière (options). Bref, l’atteinte de l’indépendance financière nous a assurément ouvert des portes… Et on peut se permettre de faire des choix qui conviennent le mieux à notre famille. 👨‍👩‍👦‍👦🧡

Réflexion sur l’avenir… et l’emploi 👩‍⚕️

Maintenant, la question qui tue… Lorsqu’on va retourner au « Sud », quel parent va travailler? On n’est pas (encore) « FIRE », alors on doit quand même couvrir nos dépenses familiales de 35k$. Cependant, il n’y a pas d’urgence non plus …

Une chose est certaine, après avoir eu cette expérience de travail dans le Nord-du-Québec, ma femme ne retournera pas travailler à son CISSS comme avant. De plus, elle a la possibilité de changer d’emploi au Nord pour faire du travail à distance (ex. : dossiers patients, santé publique, etc.).

La décision n’est pas encore prise. Mais, il y a plus de chances que ce soit moi qui retourne sur le marché du travail. C’est ce qui est le plus logique pour notre famille. Que je retourne comme salarié ou que je développe davantage mon blogue (travailleur autonome), je peux travailler à partir de la maison. Ainsi, je serai toujours disponible pour aider à la maison, et surtout, pour être proche des enfants.

De plus, même si je retourne sur le marché du travail comme employé salarié dans mon domaine (TI / Technologie financière), je peux négocier mes conditions et mes heures de travail. Malheureusement, ce n’est pas le cas de ma femme, comme infirmière. Dû moins, ce n’est pas possible dans le réseau public…

Temps 🕘 vs Argent 💵

Il y a des « pour » et des « contre » pour chacune des options (Travailleur salarié vs Travailleur autonome (blogueur)). C’est le débat éternel : Temps vs Argent.

Dans notre cas, on n’a pas besoin de beaucoup d’argent. Premièrement, on n’a pas besoin de beaucoup d’argent étant donné notre niveau de dépenses et l’absence de surconsommation. Deuxièmement, on n’a pas besoin de dégager une marge de manœuvre pour épargner… car on n’a plus besoin d’épargner / d’investir (« Coast FIRE »).

Cependant, générer plus d’argent permettrait une chose… Acheter une nouvelle voiture ! 🚘 Je blague ! 😅😅😅 Cela nous permettrait de continuer d’épargner / investir agressivement et atteindre officiellement le niveau « FIRE traditionnel ».

Je dois l’avouer, je suis tenté par cette option. Mais, le problème est que je ne pense pas être capable de retourner dans le monde corporatif pour longtemps… Je pourrais sans doute le faire pour un an, mais pas plus. De toute façon, ma femme n’aime PAS cette option. Elle préfère garder un emploi à temps partiel dans le Nord-du-Québec et que je développe davantage mon blogue. Les deux ensembles nous permettraient de couvrir nos dépenses familiales.

Cependant, le défi principal demeure… Nos enfants et l’école! On veut essayer une année complète à l’école en français… Nos enfants sont plus importants que tout. Ainsi, nos décisions sont toujours prisent en fonction des enfants. 👨‍👩‍👦‍👦

À suivre…

Conclusion

Voilà! C’était les nouvelles du mois d’avril 2022. 🙂

J’espère que vous aimez avoir de nos nouvelles sur des sujets plus personnels. Je vais continuer de publier des articles de « nouvelles abrégées », si possible une fois aux 2-3 mois.

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end! 😉

Articles connexes

Abonnements et réseaux sociaux

Merci de vous abonner à @retraite101 sur les réseaux sociaux et de partager cet article avec vos amis.

Vous pouvez aussi devenir supporteur de Retraite 101 sur Facebook (Fans) ou Buy me a coffee (Membership et dons ponctuels).

Infolettre

Meilleures offres et promotions

KOHO – Récompenses sur les achats, épargne sur le solde (1,2%) et bonus de 20$Lire mon évaluation ici
   
Qtrade – Offre promotionnelle de 50 transactions gratuites (une valeur d’environ 500$) ✅ Lire mon évaluation ici
   
Wealthsimple Trade – Courtage sans commissions et bonus de 50$ (Code SSMJWA)Lire mon évaluation ici
   
VirgoCX – Achat de 50+ cryptomonnaies, frais de transaction très bas et bonus de 30$Lire mon évaluation ici

Par Retraite 101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5 pour devenir papa à la maison !

12 commentaires

  1. Bonjour,
    J’espère que les coûts de déménagement ne grugeront pas trop votre épargne ! Bon retour dans le « sud »!
    Travailleure autonome depuis plus de 15ans je ne regrette jamais mon choix. Parfois j’aimerai travailler dans un autre domaine d’intérêt (sans pouvoir être à mon compte) alors je regarde les offres d’emploi puis je renonce: je ne m’imagine plus être dépendante de la bonne volonté d’un.e boss (horaire de travail, jours de congés,etc). Je ne m’imagine plus faire des compromis sur ma vision de mon métier/travail.
    Mon conjoint ça fait 5ans qu’il est autonome aussi (TI): a lâché une prison dorée (fond pension transféré dans un CRI). Avant il pensait que j’exagérais les avantages (ex: mon sentiment de liberté) vs inconvénients être à mon compte. La 1ere année il doutait encore. Puis moi, puis lui (plus gravement) sommes tombés malades, on a eu plein de pb divers (enfant, maison, etc). Sans assurance maladie autre que la RAMQ on a réalisé que le système malgré tous ses défauts est bon (frais médicaux très bas)! Il faut juste avoir pu se faire un coussin $ pour assumer la perte salaire (et avoir assurances autres comme hypothèque/vie si besoin): ce qui est votre cas en étant COAST fire
    Les autonomes ont accès à l’assurance revenu désormais, c’est un début. Rien n’empêche d’avoir une assurance salaire, maladie, etc: nous on préfère piler l’argent. On est sans auto mais on a des assurances pour l’appart (maison vendue), le travail&accident, notre carte crédit couvre nos achats/bris&vols, nos éventuels voyages et location d’auto ( le permis conduire donne une assurance civile aussi). On couvre donc comme on peut nos arrières.
    Être consultant dans les TI est très courant/facile mais même pour soi solo (autonome, petite entreprise) là job ne manque pas. Votre blog !
    Bonnes réflexions!

    1. Bonjour Isabelle,

      C’est un beau témoignage! 🙂 Qui a pour effet de me faire douter davantage (positivement) pour l’aspect Travailleur autonome vs Travailleur salarié…

      Selon les histoires / témoignages que j’ai pu lire au fil des années, il semble que la première année suivant un changement majeur (ex. : changement d’emploi, passer de travailleur salarié à travailleur automne, retraite précoce, etc.) comporte son lot de défis et de remises en question. 🙁 Ça a pris combien de temps (mois/année) à votre conjoint pour qu’il arrête de douter de son choix?

      Bonne nouvelle concernant le déménagement. Les frais de déménagement et de transport sont couverts par l’employeur de ma femme. 🙂 Ces frais sont inclus pour l’arrivée et le départ (le cas échéant). Autrement, on aurait eu un trou béant (+5000 $) dans notre budget.

      Bon weekend!
      R101

      1. Pas vraiment de doute sur le “choix” car ça c’est fait en étape: cage dorée puis salarié « Stuart-up » tout en étant un peu à son compte et enfin que autonome. Aucun regret mais des doutes sur “les gains” (liberté, argent, etc) jusqu’à nos soucis: ils ont eu le mérite de tester notre résilience. Il a toujours été convaincu du bon choix moins sur sa vraie pertinence, il ne vivait pas le même sentiment de liberté que moi. Par contre après 5 ans il ne peut plus s’imaginer salarié (en tous cas pas dans les TI)et apprécie au plus haut point cette liberté: choix de ses contrats/clients (ça aide d’être dans un domaine en demande). Moi j’ai fait le saut en devenant mère. C’est incroyable la facilité de conciliation travail-famille que j’ai prise (pas eu mais bien prise), sans grands-parents disponibles c’était un essentiel. Aujourd’hui on apprécie prendre nos congés ensemble sans demander la permission à personne si ce n’est de ne pas abuser vis à vis de la “clientèle” (juste équilibre: travailler avec plaisir, concerner un revenu, pour vivre). Il y a des domaines/métiers qui se prêtent moins à être travailleur autonome, on s’estime extrêmement chanceux de ce côté. Je suggère souvent autour de moi d’expérimenter un peu des deux en même temps si possible (ce qu’on a fait tous les deux plus de deux ans): ça permet d’atténuer l’effet saut dans le vide ( au niveau financier comme mental). Il ne faut pas négliger que certain.e on plus le « profil » que d’autre pour être travailleur autonome ou même « entrepreneur » (nous on se voit pas gérer des employé.e.s, faire « grandir » la business, d’autres oui). Je pense sincèrement qu’on peut savoir si on est du type « autonome » en fonction de notre comportement en tant que salarié.e mais aussi notre mode de vie (autonomie gestion familiale, influence des proches, objectif de vie vs les moyens qu’on se donne, indépendance, etc). Lire des livres sur ce sujet? Il y a un guide du « travailleur autonome » de Nadeau: c’est vraiment la base et je suis sûre que tu en connais déjà un rayon ! Bon cheminement!

        Ps: on est “Coast fire” depuis deux ans et c’est notre plus grande liberté (on devrait être FIRE dans 7-8 ans mais on veut continuer à travailler (actuel 3-4jours/sem on réduirait à 20h Max) dans nos domaines ou faire le saut dans d’autres expériences)

        1. Merci Isabelle. Je vois qu’on a beaucoup de ressemblances, incluant le « Coast FIRE » ! 🙂 Mais, vous semblez (vous avez) plus la fibre entrepreneuriale que nous… Qui sait, c’est peut-être le cap des 5 ans qui me fera changer d’avis moi aussi ! 🙂

          En passant, tu as une très belle plume. As-tu déjà songé à écrire un blogue (« Coast FIRE », entrepreneuriat, liberté, etc.) ?

          Bonne semaine,
          R101

          1. J’ai déjà expérimenté l’écrit dans un petit média local/plateforme web que j’ai co-créé. C’est très gratifiant mais, beaucoup trop chronophage, un brin aliénant (ex: temps passé à démêler les idées convergentes) et très frustrant (ex: choisir un sujet, s’y atteler sans dériver du propos pour ne pas empiéter sur un prochain article… ) . Je me contente à ce jour de Twitter (perso) et Facebook (pro) . Les blogues désormais je les lis et c’est définitivement moins compliqué ! ‍

          2. Effectivement, c’est beaucoup de travail… et parfois frustrant! 🙂
            De plus, j’ai (souvent) plus de plaisir à répondre aux commentaires / questions qu’à écrire les articles. 😛
            Par conséquent, ça me prend énormément de temps pour écrire/publier mes articles. L’exception étant les articles de nouvelles abrégées comme celui-ci. 🙂

            Bon week-end.
            R101

  2. Salut R101!

    Je pensais que tu nous faisais un poisson d’avril, deux semaines en retard…

    Je suis certain qu’il y a beaucoup de positif dans toute cette expérience. C’est ce qui compte! Dans le contexte, je comprends ta décision.

    Bon retour vers le Sud. Ça nous donnera peut-être l’occasion de prendre une bière ensemble. 🙂

    1. Bonjour J-S,

      J’avais déjà fait un poisson d’avril sur ma page Facebook, alors je ne pouvais pas m’en permettre un deuxième… 😀 😛

      Je serais bien heureux de t’accompagner pour un verre ! 🙂

      Au plaisir,
      R101

  3. Salut R101,
    Je suis curieuse, je m’interroge sur ta phrase: « Mes parents, qui ont découvert l’existence de ce blogue et qui m’ont reconnu immédiatement… ».
    Est-ce qu’ils étaient au courant que vous étiez Coast fire et que vous visiez FIRE ? Comment sont-ils tombés sur ton blog, est-ce qu’il y avait un intérêt ? Et surtout, comment ils ont réagi ?
    Je t’avais prévenu, je suis curieuse 😉 . De mon côté, j’ai toujours été un livre ouvert à tous (avec des réactions diverses et variées) alors ça m’intrigue le fait de garder tout ça secret.

    Julie

    PS: je te dois un souper, je pourrais m’acquitter de ma « dette » quand vous serez revenus dans le « sud » 🙂 !!

    1. Salut Julie,

      C’est une excellente question! 🙂

      Mes parents m’ont dit qu’ils avaient déjà vu/lu des publications sur ma page Facebook « Retraite 101 ». Puis qu’ils avaient lu quelques articles sur mon blogue. Ils m’ont dit qu’ils avaient douté un peu que c’était moi lorsqu’ils ont lu le livre « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween. Car il y a une section de 4-5 pages qui parle de « Retraite 101 » dans le chapitre sur le mouvement FIRE.

      Mais, c’est lorsqu’ils sont tombés sur mes articles de nouvelles personnelles comme celui-ci qu’ils ont fait le lien. De mémoire, c’était juste après la publication de mon article de nouvelles d’octobre 2021 qu’ils m’en ont parlé… Ils m’ont envoyé un message texte pour me demander si je connaissais « Retraite 101″… 🙂 🙂 🙂

      Ils ont bien réagi. La fois suivante qu’on s’est vu en personne, ils m’ont posé quelques questions. Par exemple, ils m’ont demandé si je gagnais de l’argent avec ce blogue… Étant donné qu’il y a des bannières publicitaires. De plus, is m’ont demandé si je connaissais personnellement Pierre-Yves McSween 😛 😛 😛 Étant donné que je suis dans son 2e livre et qu’il a aussi partagé des articles de mon blogue à 2-3 reprises…

      Est-ce qu’ils étaient surpris? Je ne sais pas… Je suis le type de personne qui ne dit rien si on ne pose pas de questions. Alors, je n’ai jamais vraiment parlé du mouvement FIRE, de mon blogue, etc. Cependant, ils voyaient bien les actions et les décisions qu’on prenait (prend) ma femme et moi.

      Avant de découvrir le mouvement FIRE, au début de l’année 2017, j’étais un surconsommateur. Par exemple, en 2010, je sortais de l’université et je faisais un « gros salaire »… J’avais immédiatement acheté un beau condo, une belle voiture sport et je sortais dans les bars. Mais, la réalité est que je vivais d’une paie à l’autre ! 🙁 Je n’avais pas d’argent pour épargner… 🙁

      À cause de plusieurs événements en particulier (rencontre de ma femme, perte d’un être cher, naissance de mon premier enfant), j’ai changé complètement. Même si je ne parlais pas beaucoup (comme d’habitude 😛 ), mes parents m’ont vu sous-consommer, par le fait même épargner beaucoup, acheter usagé, vendre des possessions (auto sport luxueuse, maison trophée, etc.), couper le resto, débrancher le câble, etc.

      Puis, ils ont vu nos décisions d’avoir un parent à la maison (pas de garderie), un mariage sans cérémonie/party/etc., trouver un horaire alternatif pour que ma femme puisse travailler à temps partiel et gagner de l’argent supplémentaire (pour épargne/investir), etc. De plus, notre immense décision de l’année dernière (je quitte le marché du travail, je deviens papa à la maison, ma femme trouve un emploi dans une région nordique, on y déménage, etc.).

      Donc, non, je ne pense pas qu’ils étaient surpris d’apprendre que c’était moi la personne derrière « Retraite 101 ». 🙂

      Bon weekend et au plaisir.

      Pour le souper, ne t’inquiète pas… Je n’oublie pas les invitations. Surtout lorsqu’il y a de la bonne nourriture en jeu ! 🙂 🙂 🙂 Mes parents, s’ils lisent ce message, savent très bien de quoi je parle haha 😛

  4. Bonjour M retraite 101 ,
    Je voulais vous dire ceci , sûrement que vous y avez déjà pensé , mais au cas où …Je suis aussi infirmière , je travaille présentement pour une minière au Nord du 49 ième parallèle soit dans la région de la Jamésie , Elyou Istchee , mais le site minier se trouve à seulement 90 km de la ville la plus près . Je travaille présentement 84 hrs par deux semaines , mais lorsque je n’aurais plus besoin de travailler temps plein , je me ferais engager par une agence . Il est assez facile de se faire engager par des compagnies qui font de l’exploration minière via des agences . Par exemple , le projet Perron engage leur infirmier via l’agence SST expert médic . Si jamais ta femme a le courage de retourner dans le réseau , ici en Abitibi plusieurs petites villes sont considérées région éloignée , donc en plus du salaire , il y a les primes d’éloignement . Les besoins en mains-d’oeuvre sont criant . Je pense à Matagami , Lebel-sur Quévillon , Senneterre et il y a aussi la Région du Témiscamingue soit Ville-Marie , Témiscaming etc …Ici Les gens sont accueillants , les maisons sont peu cher etc …ce serait un beau compromis entre le Nord et le Sud . Passé le parc de La Vérandry , on se sent déjà très loin de Montréal . Bonne continuité !

    1. Bonjour Cynthia,

      Oui, on y a déjà pensé. Mais, ma femme a vraiment eu un coup de cœur pour la population crie. 🙂
      Ainsi, lorsqu’on retournera dans le Nord, c’est certain que ce sera dans une des communautés cries (Eeyou Istchee).

      Personnellement, j’aimerais aussi aller passer quelques mois dans une des communautés inuites (Nunavik). Pour le moment, ma femme n’a pas de formation en rôle élargi. On verra dans le futur et lorsque les enfants seront plus vieux.

      Autrement, j’espère que votre message / témoignage donnera le goût à d’autres infirmières d’aller travailler en régions éloignées. Il y a tellement d’opportunités. 🙂
      Effectivement, je suis d’accord avec vous… dès qu’on passe la Réserve faunique La Vérendrye, les routes sont belles, le stress « tombe », ça sent bon, etc.

      Bon week-end et au plaisir.
      R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quitter la version mobile