Qu’est-ce qu’un REER collectif ?

Qu’est-ce qu’un REER collectif ?

Un REER collectif est un regroupement de REER individuels gérés par un employeur (ou par une institution financière choisie par l’employeur). L’objectif du REER collectif est de faciliter le versement des cotisations aux Régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) individuels des employés. Pour ce faire, les prélèvements sont effectués à même la paie des employés.

Le REER collectif fait partie des sources de revenus à la retraite, tout comme les suivants : RRQ, PSV, SRG, RCR, RVER, REER, CELI, etc. Pour plus d’informations sur les sources de revenus à la retraite, je vous recommande de lire ce guide :

Formes et fonctionnement

Les cotisations au REER collectif peuvent prendre plusieurs formes :

  1. Uniquement les employés;
  2. Uniquement l’employeur;
  3. L’employeur et les employés cotisent au REER collectif. Dans ce cas, la cotisation de l’employeur est appelée une « cotisation de contrepartie ».

Les cotisations au régime collectif sont effectuées à même la paie des employés. Par exemple, si vous cotisez 4 % de votre salaire (revenus bruts) à votre REER collectif, alors ces cotisations seront prélevées de votre paie.

Si l’employeur cotise au régime collectif, alors vous aurez une augmentation de salaire qui sera prélevée entièrement de votre paie pour être versée dans le régime.

REER vs REER collectif

Il y a plusieurs avantages au REER collectif par rapport au REER individuel.

Tout d’abord, c’est l’employeur qui s’occupe de la gestion du régime. Les employés n’ont qu’à remplir les formulaires requis. Généralement, les sommes déposées dans le REER collectif peuvent être utilisées dans le cadre du RAP et du REEP. Il peut y avoir des conditions / restrictions, selon l’employeur.

Ensuite, vous avez généralement droit à un rabais de groupe sur les frais de gestion (chargés par l’institution financière) des fonds communs de placement (fonds mutuels). Par exemple, si vous avez accès à des fonds à dates cibles de BlackRock, le ratio de frais de gestion (RFG) de ces fonds pourrait être inférieur à ce que vous payerez individuellement.

Finalement, le plus gros avantage du REER collectif (à mon avis) est que vous bénéficiez d’une économie d’impôt immédiate. Comme les prélèvements sont effectués à même la paie des employés, le département de la paie peut appliquer les remboursements d’impôts dans l’immédiat. En d’autres mots, vous n’avez pas à attendre à la déclaration de revenus pour obtenir votre remboursement d’impôt.

Exemple de REER collectif

Personnellement, j’ai eu accès à un Régime enregistré d’épargne-retraite collectif tout au long de ma carrière. Mon employeur offrait une cotisation de contrepartie jusqu’à 6 % de mes revenus ou 8 000 $ par année (le moins élevé des deux).

Par exemple, un employé avec un salaire de 75 000 $ pouvait cotiser 4 500 $ par année au REER collectif. À cela s’ajoute la cotisation de contrepartie de 4 500 $ par année, pour un total de 9 000 $.

Mon employeur avait choisi Manuvie pour la gestion du REER collectif. On avait accès à plusieurs fonds communs de placement (fonds mutuels) de BlackRock. Mais, les plus populaires étaient sans contredit les fonds à dates cibles (« BlackRock LifePath Target Date Funds »). Le RFG de ces fonds était de 0,395 %, soit un rabais substantiel par rapport au RFG pour un REER individuel (plus de 2 %).

Finalement, il n’y avait aucunes restrictions quant à l’utilisation du régime pour procéder à un RAP.

J’ai toujours été satisfait de ce régime collectif, des fonds disponibles, des frais, etc. Mais, surtout, de la généreuse cotisation de contrepartie offerte par mon (ancien) employeur.

Plus d’informations …

Pour plus d’informations sur le REER (individuel), je vous recommande de lire ce guide :

Infolettre GRATUITE

Réseaux Sociaux

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux (plus de 18 000 abonnés) :

Page BuymeaCoffee

BuymeaCoffee

Vous pouvez devenir supporteur de Retraite 101 sur BuymeaCoffee … pour le prix d’un café ! ☕ Les abonnés obtiennent plusieurs exclusivités.

Offres exclusives

Tangerine - Obtenez un bonus 50 $ après avoir déposé un montant initial de 250 $
Obtenez un bonus 50 $ après avoir déposé un montant initial de 250 $ (Clé orange : 67978070S1).
Achieva Financial
Obtenez un bonus 25 $ après avoir déposé un montant initial de 250 $ (Code Petal : V425965531).
KOHO Financial
Obtenez un bonus 20 $ après avoir effectué votre premier achat avec la carte KOHO dans les 30 premiers jours (Code : 6JMFJR4Q).

Par Retraite 101

Je m'appelle Vincent et je suis le fondateur de Retraite101.com. Je détiens un baccalauréat en informatique de gestion (B.Sc.) et une maîtrise en administration des affaires (MBA). De plus, j’ai 12 ans d’expérience professionnelle en technologie financière et je suis passionné par les finances personnelles et l'investissement. J’ai créé le blogue Retraite101 en 2017 pour inspirer et motiver les Québécois.es à prendre leurs finances personnelles en main et atteindre l’indépendance financière. Je publie des articles sur les finances personnelles, la planification de retraite, l’investissement, l’indépendance financière, les cartes de crédit et plus encore. Aujourd'hui, Retraite101 rejoint plus de 150 000 visiteurs uniques par année! De plus, je compte plus de 18 000 abonnés sur les réseaux sociaux et 1600 abonnés à mon infolettre. Finalement, le blogue Retraite101 a été cité dans plusieurs médias, blogues et livres comme « Liberté 45 » (*) de Pierre-Yves McSween, « De zéro à millionnaire » (*) de Nicolas Bérubé et « La retraite à 40 ans » (*) de Jean-Sébastien Pilotte. Vous pouvez en savoir plus sur moi dans la page « À propos ». Mes principaux outils d'investissement incluent Disnat et Wealthsimple Trade (*). Je gagne des intérêts sur mon épargne avec Achieva Financial et je gagne des récompenses en argent sur mes achats en utilisant KOHO (*). Finalement, je surveille ma cote de crédit gratuitement en utilisant Borrowell (*).

6 commentaires

  1. Oui, le principe est bon, depuis quelques années il y a des REER collectifs IMMOBILISÉS ce type de REER est restrictif pour nous, c’est géré comme un CRI, il y a un minimum et un MAXIMUM sur les retraits, et en plus les cotisations employeur ne compte pas dans le calcul pour la RRQ et l’assurance chaumage et même ta cotisation peu être gelé a l’institution financière que ton employeur a choisi etc etc

    Avec cette méthode tous le mondes y gagne sauf le travailleur!

    1. Bonjour Alain,

      L’objectif de l’article était principalement d’expliquer la différence entre un REER individuel et un REER collectif, car c’était une question que j’avais reçue dans l’article précédent.

      Ceci étant dit, le débat est d’actualité entre les :
      Régimes de retraite à cotisations déterminées (RRCD) vs Régimes de retraite à prestations déterminées (RRPD) vs REER collectif / RVER / etc.

      Personnellement, je préfère le REER collectif, car je préfère gérer moi-même ma planification de retraite, autant dans la phase d’accumulation que dans la phase de décaissement. Je ne veux pas laisser mon avenir dans les mains d’une entreprise. Mais ça, c’est moi… Le même débat s’applique pour la RRQ, mais ça, je n’ai pas le choix! 🙂

      Bonne semaine et au plaisir.
      R101

  2. Bonjour R101,

    Tout d’abord merci pour ce site rempli de bonnes informations !
    J’ai une interrogation justement sur la notion d’économie d’impôt immédiate que vous citez.
    J’ai moi même la possibilité de cotiser à un REER collectif de mon employeur mais j’ai dernièrement réussi à récupérer de l’impôt au moment de ma déclaration de revenus grâce à mes cotisations REER alors que l’impôt est déjà censé être déduit lors de la ponction sur ma paie, comment cela est-il possible ?
    J’espère être clair dans ma question…

    Merci d’avance pour la réponse !

    1. Bonjour David,

      Bienvenue sur mon blogue ! 🙂

      Êtes-vous certain que le remboursement d’impôt provient uniquement des cotisations REER ? Par exemple, votre revenu est A, votre taux d’imposition marginal est B, votre cotisation REER est C et votre remboursement d’impôt est D = C * B).

      Si c’est le cas, je vous recommande de parler au département de la paie (RH) de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. Vous avez beaucoup d’avantages à avoir accès à votre argent (i.e. remboursement d’impôt) dès que possible (i.e. sur chaque paie).

      Bonne semaine,
      R101

  3. Comment fonctionne généralement la cotisation à contrepartie des employeurs? Dans l’exemple ci dessus, la cotisation de l’employé est bien illustré avec la restriction du 6% maximal du salaire brut ou le 8000$.

    L’employeur lui, cotise 1:1 le 4500$ de l’employé et on se retrouve avec 9000$ au final. Est-ce standard, ou certains marchent avec d’autres ratios/règles?

    1. Bonjour Vincent,

      Bienvenue sur mon blogue et merci de briser la glace avec ce premier commentaire.

      Les REER sont tous différents. L’employeur décide des règles et avantages qu’il veut offrir à ses employés. Je sais qu’il y a des REER collectifs sans cotisation de contrepartie de l’employeur. Les avantages du REER collectif sont là, mais il n’y a pas d’argent ajouté par l’employeur. Autrement, la majorité des REER collectifs ont une cotisation de contrepartie entre 2 % et 6 %. J’ai déjà vu un REER collectif avec une cotisation de contrepartie de 8 %, mais c’est rare. Très rare…

      Bonne semaine et au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *