Bilan financier des Joyeux minimalistes

Bilan financier des « Joyeux minimalistes »

ARTICLE INVITÉ – Voici le bilan financier des « Joyeux minimalistes ». Le couple a un mode de vie hors du commun que je trouve très intéressant… et ingénieux! Je vous donne un seul indice : ils n’ont aucune dépense en hébergement! Bonne lecture. 😉

Note : Tous les articles de la série « Parcours FI » sont disponibles dans la section du blogue qui porte ce nom (ici).

*****

Mise en situation

Joyeux minimalistes – Voici notre situation en bref :

  • En couple depuis 10 ans, sans enfant;
  • 33 ans tous les deux;
  • Habitant l’Outaouais;
  • Salaire commun fluctuant, environ 20 000 $ par personne par année;
  • Début de l’investissement en mai 2018;
  • Taux d’épargne moyen annuel depuis 2018 : 65 %;
  • Nos emplois sont dans le milieu communautaire et associatif;
  • Notre statut d’emploi varie, parfois contractuel, parfois permanent;
  • Nous sommes tous les deux à temps partiel par choix.

Voyages et « Wwoofing »

Quand nous nous sommes rencontrés en 2012, mon conjoint et moi étions récemment diplômés. Nous avons décidé de voyager pendant 1 an en Nouvelle-Zélande avec un Permit Vacances Travail (PVT). Normalement, les voyageurs avec ce type de visa travaillent au moins quelques mois pendant leur voyage. Mais, nous avons décidé de ne pas travailler… mais plutôt de faire du Wwoofing* et de réduire nos dépenses. À la fin de l’aventure, nous nous sommes demandé s’il serait possible de garder le même style de vie, en travaillant moins, tout en mettant de l’argent de côté et en continuant de voyager.

* Le « Wwoofing » est un type de bénévolat, où les bénévoles sont logés et nourris en échange de quelques heures par jour. Souvent, le travail est manuel dans des fermes biologiques (WWOOF = World-Wide Opportunities on Organic Farms).

L’année suivante, la même question s’est posée, et l’année d’après encore, jusqu’à ce que finalement, la question ne se pose plus. Maintenant, la question n’est pas : « Allons-nous être à temps partiel et bouger cette année? ». Mais, plutôt : « Quand allons-nous arrêter ce style de vie… si nous arrêtons? ».

Ça, c’était les questions que nous nous posions.

Mais, LA question que tout le monde nous posait et nous pose encore est la suivante : « Comment arrivez-vous avec un si petit salaire à voyager et payer vos factures? ».

La question que tout le monde se pose dans sa tête, mais que peu de gens osent nous verbaliser : « Vous avez pensé à votre retraite? ». Eh bien, avant 2017, nous n’y pensions pas trop en effet…

Découverte du mouvement FIRE

Dans la tête de mon conjoint, une idée n’attend pas l’autre. Du coup, en 2017, quand il m’a parlé du « Mouvement FIRE », je me demandais quelle était cette nouvelle lubie.

En cherchant sur internet, les premières images de l’indépendance financière que j’ai vues ne m’ont pas convaincu : un jeune homme levant les mains vers le ciel sur un coucher de soleil devant la mer ou sur au sommet d’une montagne …

Je me disais : « Nous avons déjà une vie remplie de voyages, avec un temps partiel, du temps pour s’investir dans la communauté, qu’est-ce que le FIRE peut nous amener de plus? ». Comme le but de ce portrait n’est pas de vous convaincre d’adhérer au mouvement FIRE, je ne vais pas répondre à cette question. Je vous réfère à un très bon blogue pour toutes infos. 😉

Après quelques mois de recherche et d’appropriation du vocabulaire et des outils, c’est en mai 2018 que nous avons fait le saut. Merci à Millennial Revolution et leur « workshop », ainsi qu’à plusieurs autres.

Tout ce que je voyais dans les recherches m’inspirait confiance. Nous avions une longueur d’avance, car nous faisions déjà état de nos comptes. En effet, il faut une sacrée dose de minimalisme et de rigueur financière pour réussir à voyager plusieurs mois par année et décider de travailler à temps partiel.

Comment réduire ses dépenses… étant déjà minimalistes ?

Du coup, il nous semblait impossible de serrer la ceinture pour atteindre un taux d’épargne élevé pour notre Projet FIRE, comme nous étions déjà très minimalistes.

Exemples de minimalisme :

  • Nous préférons marcher 75 minutes sous la pluie et économiser 7 $ plutôt que prendre le bus;
  • 95 % de nos vêtements sont achetés en friperie;
  • Notre grosse sortie du mois c’est une patate format familial bien grasse à la Pataterie du coin.

Je vous assure, ce mode de vie nous amuse grandement. 🙂

Où pouvions-nous réduire les dépenses?

L’auto? Nous n’en avons pas.

L’alimentation? Bien sûr, il y a les extrêmes FIRE qui ne mangent que du riz et des haricots, mais nous voulions continuer à acheter bio le plus possible et nous réduisions déjà beaucoup la note d’épicerie par rapport à la moyenne québécoise.

Le nerf de la guerre : l’hébergement. Bingo! 🙂

Découverte du gardiennage d’animaux et de maisons

En effet, nous avons décidé de réduire les dépenses liées à l’hébergement. C’est d’ailleurs LA grosse particularité de notre minimaliste. Depuis 5 ans maintenant, nous avons décidé de dépenser 0 $ par mois en hébergement. Comment? Le gardiennage d’animaux et de maisons.

Nous avons découvert le gardiennage d’animaux et de maisons (« Housesitting » en anglais) pendant notre voyage en Nouvelle-Zélande, en 2013. Il s’agit de garder les animaux des gens, à leur domicile, pendant qu’eux-mêmes sont partis en voyage. C’est un bel échange de procédés qui permet aux gardiens de se loger gratuitement, vivre comme les locaux, tout en profitant de la présence chaleureuse d’animaux. Ça permet aux propriétaires de partir l’esprit tranquille, en sachant que des gardiens vont s’occuper de leurs animaux chéris. Pas besoin de défrayer un prix exorbitant pour un chenil, ou encore d’embêter les voisins pour venir tenir compagnie à Mimi ou Caramel.

Quand nous avons décidé de prendre le chemin du FIRE en 2018, nous faisons déjà du gardiennage en voyage. Le gardiennage d’animaux et de maisons à 100 % du temps nous est donc venu comme une super bonne idée. Au lieu de faire du gardiennage seulement en voyage, nous avons donc décidé de vivre ainsi à 100 %, même dans notre région!

Cela prend toute une logistique, mais quand on voit combien nous économisons en loyer, internet, chauffage, électricité, et parfois même nourriture, déplacement, loisirs**. Ça en vaut vraiment la chandelle! 🙂

** En effet, les propriétaires nous laissent parfois utiliser leur voiture (déplacement), leur nourriture (huile, vinaigre, café, etc.) et équipements de loisirs (kayaks, raquettes, matériel de plongée en surface, etc.), et ce, gratuitement.

Bilan financier des « Joyeux minimalistes »

Voici notre bilan financier conjoint au 13 janvier 2022 :

BILAN CONJOINT JAN 2022 EXPLICATIONS
ACTIFS  
Comptes de banque4 287 $Note 1
Autre épargne (métaux précieux)2 200 $Note 2
CELI125 550 $Note 3
REER37 412 $Note 4
TOTAL ACTIFS169 449 $
PASSIFS
Carte de crédit220 $ Note 5
TOTAL PASSIFS220 $
ACTIF NET169 229 $
PORTEFEUILLE NET162 962 $
Bilan financier des Joyeux minimalistes

Explications du bilan financier

Voici les explications de notre bilan financier :

  • Note 1 : En août 2021, nous avons pris une sabbatique qui était censée être de 6 à 10 mois. Nous avions donc mis de l’argent de côté pour la vie courante sans salaire qui entre (1 200 $/mois.) Le montant dans le tableau est ce qui nous reste. Omicron oblige, nous avons revu nos projets et diminué la durée de notre sabbatique.
  • Note 2 : L’un de nous ayant travaillé dans le domaine de la bijouterie, nous avons récupéré environ 2 500 $ de métaux précieux (or et argent). Nous ne l’avons toujours pas investi, car nous l’incluons dans un coussin financier. Le fameux « au cas où ».
  • Note 3 et 4 : Nous avons investi majoritairement dans nos CELI, car nos revenus sont considérés comme bas et il n’était pas nécessaire d’optimiser nos REER.
  • Note 5 : Nous avons été chanceux, car nos études ont été payées par nos parents. Donc, nous n’avons pas de dettes. Comme vous avez pu le lire, nous avons choisi d’avoir ni voiture ni maison… donc aucun endettement dans ce sens.

Conclusion

En conclusion, pour nous, le semi-nomadisme est l’équilibre parfait entre avoir une vie de découverte et de liberté, tout en ayant une vie d’implication dans la communauté. Le voyage nourrit nos moments de sédentarisation et vice versa. La « cerise sur le sundae » est qu’on investit en même temps pour avancer sur notre chemin FIRE. Nous ne savons pas encore si nous souhaitons atteindre un « CoastFire » d’ici 2 ans ou un FIRE d’ici 4 ans. Mais, peu importe, on se sent interpellés par ce mouvement et cela nous procure une grande fierté de comprendre nos finances!

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur le gardiennage d’animaux et de maisons, il est possible de nous suivre sur notre page Facebook de gardiennage : Chaumières et Museaux – Houssittingly Yours. N’hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions via le Messenger de notre page.

Note – Retraite 101

Si vous êtes intéressé à partager (anonymement) votre bilan financier et montrer votre approche pour atteindre l’indépendance financière, n’hésitez pas à me contacter en privé! Je pense qu’il serait intéressant pour la communauté FIRE de montrer toutes ses différentes approches! 😉 Si vous n’avez pas de bilan financier, vous pouvez utiliser mon gabarit Excel (disponible gratuitement ici).

Abonnements et réseaux sociaux

Merci de vous abonner à @retraite101 sur les réseaux sociaux et de partager cet article avec vos amis.

Vous pouvez aussi devenir supporteur de Retraite 101 sur Facebook ou Buy me a coffee.

Infolettre

Meilleures offres et promotions

Offre promotionnelle de 50 transactions gratuites (une valeur d’environ 500$) ✅ Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Wealthsimple Trade – Courtage sans commissions et bonus de 50$

Courtage sans commissions et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici (Code SSMJWA)

Questrade – Achat de FNB sans frais et bonus de 50$

Achat de FNB sans frais et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Celsius Network – Gagnez des intérêts avec vos cryptos et bonus de 50$

Gagnez des intérêts avec vos cryptos et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

VirgoCX – Achat de 50+ cryptomonnaies et bonus de 30$

Frais de transaction très bas et bonus de 30$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Par Retraite 101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5 pour devenir papa à la maison !

8 commentaires

  1. Trente-trois ans, aucune dette, mode de vie frugal, épargne intensive et investissement des épargnes, toutes les conditions semblent réunies pour atteindre vos objectifs. Chapeau !

    Ce qui est particulier dans votre situation, c’est que vous avez trouvé la possibilité de vivre dès maintenant la liberté dont vous rêvez. Vivre sans voiture et sans domicile fixe, tout se donnant la capacité de générer des revenus supérieurs aux dépenses, c’est hors du commun.

    Avant de vous lire, j’aurais cru difficile, sinon impossible d’atteindre un taux d’épargne de 65 % avec des revenus annuels combinés si modestes. Comme quoi votre témoignage était nécessaire. Longue vie !

    1. Merci pour votre message, nous sommes contents en effet de démontrer que le mouvement Fire est pour tous les types de revenus. C’est sur que les paramètres d’épargne varient en fonction du salaire, mais pas que. Bonne continuation!

  2. Ils sont la preuve que ce n’est pas ce qu’on gagne qui importe, c’est ce qu’on dépense. J’en suis la preuve, ayant atteint l’indépendance financière avec un petit salaire annuel. Je fais aussi du house & pet sitting mais au Québec, c’est plus difficile car les gens sont moins ouverts à ce concept. J’en ai quand même un de deux mois que je commence bientôt dans ma ville; Québec. Bravo pour votre parcours et merci pour le partage, Retraite 101!

  3. Merci pour votre message! Nous sommes d’accord, le gardiennage d’animaux et de maisons est peu connu au Québec! Nous aimons en parler autour de nous pour démystifier et voyons de plus en plus de gens sauter le pas. Après 4 ans à en faire à temps plein, 75% du temps en Outaouais, on a un bon réseau grâce au bouche à oreille. Bon courage dans votre aventure et félicitations pour votre indépendance financière!

  4. Très belle philosophie de la vie, vous n’êtes pas attaché à posséder. ce n’est pas un style de vie classique. Comment vous affrontez les commentaires de la famille et de l’entourage?

    1. Merci pour vos encouragements, ça nous touche! Par rapport aux parents, au fil des années, nous pensons leur avoir montré qu’ils peuvent avoir confiance en nous et donc en nos choix. Pour les parents de mon conjoint, l’acceptation a été plus longue, principalement à cause de la peur financière. Avec ma mère c’était facile parce que sa philosophie c’est que, tant que je suis heureuse, tout va bien. Maintenant, les parents de mon conjoint acceptent notre mode de vie, sans forcément le comprendre car il est très éloigné de leur réalité. Nos ami.es proche nous encouragent ou du moins nous respectent dans nos choix. Je pense que ce ne serait pas des ami.es sinon… Dans l’entourage, cela varie. Quand nous rencontrons des gens et que le sujet adonne dans la discussion, c’est souvent de l’étonnement et des questions. Très souvent dans la bienveillance. Quelques fois, on sent une peur chez les gens car ils se projettent dans notre réalité et ça les stress – c’est bien ok, ne pas avoir de maison n’est pas fait pour tout le monde! Quelques fois, on sent de la jalousie, c’est dommage, mais elle ne nous appartient pas. En résumé, les commentaires sont presque tous positifs, on est chanceux et reconnaissants. Et quand les commentaires sont négatifs, et bien nous nous rapellons que ça provient d’un jugement, donc nous essayons de ne pas être dans le jugement en retour 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.