Ma stratégie d’investissement en 2022

Ma stratégie d’investissement en 2022

Dans cet article, je vous explique ma stratégie d’investissement pour l’année 2022 ainsi que la valeur actuelle de mes placements. Ceux qui me suivent depuis plusieurs années savent que j’ai apporté de nombreux changements à mon portefeuille d’investissement en 2020. J’ai vendu notamment mes actions individuelles et mes fonds de dividendes élevés pour ainsi « retourner » à ma stratégie initiale, soit la stratégie d’investissement indicielle/passive. Je crois avoir trouvé la stratégie la plus passive (paresseuse) possible, qui ne coûte pas les yeux de la tête en frais et qui procure le même rendement que le « marché ».

Pour l’année 2022, je n’ai pas l’intention d’apporter de changements. Je vais continuer dans la même direction et ainsi garder la même stratégie d’investissement.

Stratégie d’investissement en 2022

Comme j’ai mentionné précédemment, ma stratégie d’investissement pour l’année 2022 ne change PAS.

Ce que j’aime avec ma stratégie d’investissement indicielle/passive, c’est que je n’ai PAS besoin de faire des analyses de marché, des recherches sur des titres de sociétés, d’essayer de synchroniser le marché, de rééquilibrer mon portefeuille, de faire des analyses techniques, etc. Je laisse ce plaisir aux autres… 😛

Mais, n’ayez crainte… J’ai mes petits plaisirs où je peux passer de nombreuses heures, comme les fichiers Excel. 🙂

Cependant, lire les états financiers et faire des analyses de marché, ça ne m’intéresse pas.

Personnellement, j’utilise une seule stratégie d’investissement et cette dernière s’appelle la stratégie d’investissement indicielle/passive. C’est la stratégie la plus simple qui existe… et elle est efficace!

Avec la quantité de FNB d’allocation d’actifsAsset Allocation ETF ») qui existent sur le marché, c’est tellement simple! En pratique, j’investis dans un seul FNB d’allocation d’actifs par compte d’investissement. C’est une stratégie passive idéale pour les paresseux comme moi.

Par le passé, je procédais à des achats importants en début d’année pour les comptes CELI et REEE. Cependant, maintenant que je suis retraité du 9@5, je vais plutôt procéder à des petits achats périodiques (« Dollar-Cost Averaging »), et ce, peu importe les conditions de marché.

Valeur de mes placements

Voici la valeur de mes placements en date du 1er février 2022.

Compte d’épargne libre d’impôt

Pour mon compte d’épargne libre d’impôt (CELI), j’investis dans un seul FNB d’allocation d’actifs. Ce dernier est le FNB « XEQT » d’iShares, qui est un fonds avec une allocation en actions de 100 %. Il a été lancé en 2019 et le ratio de frais de gestion (RFG) est 0,20 %. La valeur actuelle de ce placement est de 98 780 $.

Le CELI de ma femme est investi lui aussi dans un seul FNB d’allocation d’actifs. Initialement, elle avait choisi le FNB « XGRO » d’iShares, qui est un fonds à 80 % d’actions et 20 % d’obligation. Mais, elle a changé pour le FNB « XEQT » au cours de l’année 2021, considérant l’horizon de placement. La valeur actuelle de ce placement est de 71 190 $. Effectivement, ce dernier n’est pas encore maximisé (explications ici et mise à jour ici).

Régime enregistré d’épargne-études

Nous avons 5 comptes REEE, soit un compte REEE familial pour nos 2 enfants, puis 4 comptes REEE pour nos 4 filleules et filleuls. Initialement, tous les comptes REEE étaient investis dans le FNB d’allocation d’actifs « XGRO » d’iShares. Mais, nous avons changé pour le FNB « XEQT » au cours de l’année 2021, considérant l’horizon de placement.

Le compte REEE qui nous intéresse le plus est bien entendu celui de nos enfants. La valeur actuelle de ce placement est de 32 664 $ et la valeur des cotisations (qui se retrouve dans notre bilan financier) est de 22 500 $.

Notre enfant le plus vieux a 4 ans et demi, tandis que le plus jeune a 18 mois. Ils ont déjà beaucoup d’argent à leurs noms! 😉

Mais, notre objectif est que le REEE familial atteigne les 200 000 $ lorsque les enfants commenceront leurs études postsecondaires (source).

Compte personnel non enregistré

Pour mon compte personnel non enregistré, j’investis dans un seul FNB d’allocation d’actifs. Ce dernier est le FNB « HGRO » d’Horizons, qui est un fonds avec une allocation en actions de 100 %. J’ai choisi le FNB « HGRO » au lieu de « XEQT », car c’est un fonds avantageux fiscalement parlant pour les comptes non enregistrés à cause de sa structure « TRI » (plus d’informations ici).

Le ratio de frais de gestion (RFG) du FNB « HGRO » est sujet aux frais des FNB sous-jacents. Mais, selon le site Internet d’Horizons, il est d’environ 0,17 %, sans dépasser 0,19 %. De plus, il faut ajouter les frais d’opérations (« ratio des dépenses globales de négociation du portefeuille de FNB ») d’environ 0,28 %. Au total, les frais de ce FNB d’allocation d’actifs sont d’environ 0,45 %.

La valeur actuelle de ce placement est de 147 304 $.

Le compte personnel non enregistré de ma femme est investi lui aussi dans un seul FNB d’allocation d’actifs (HGRO). La valeur actuelle de ce placement est de 1 307 $.

Régime enregistré d’épargne-retraite

Pour mon REER collectif, il est (encore) investi dans un fonds commun de placement (FCP) avec Manuvie, l’institution financière choisie par mon ancien employeur. C’est un fonds « Blackrock LifePath Index Retirement Fund », qui ressemble en quelques sortes aux FNB d’allocation d’actifs.

J’ai choisi le fonds avec la date de retraite la plus loin, donc le fonds le plus risqué du point de vue des placements. Le ratio de frais de gestion (RFG) de ce fonds commun de placement est 0,395 %, ce qui est plus élevé que celui d’un FNB, mais beaucoup moins élevé que la plupart des FCP. Note : J’ai encore accès au RFG négocié entre mon ancien employeur et Manuvie.

La valeur actuelle de ce placement est de 286 761 $. Comme j’ai quitté mon emploi, je vais éventuellement devoir transférer ce REER collectif dans un compte REER chez Disnat. Sans surprise, je vais probablement investir mon REER dans XEQT ou XGRO… 🙂

Ma femme participe au RREGOP, alors elle n’a pas beaucoup d’argent investi dans un REER. Cependant, elle a un compte REER avec le Fonds de solidarité FTQ. La valeur actuelle de ce placement est de 7 402 $.

Régime de retraite à prestations déterminées

Ma femme est infirmière et elle cotise ainsi au Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP). La valeur actuelle de ce placement est de 23 700 $.

Note : À partir du 1er janvier 2022, on utilise une estimation de la « Valeur de transfert du RREGOP » dans notre bilan financier. Cette dernière correspond aux cotisations et intérêts (disponibles dans le relevé annuel) multipliés par 1,75, puis arrondis à la tranche de 100 $ la plus proche. Cette valeur de transfert est plus représentative de la valeur réelle de l’actif (plus d’informations ici).

Cryptomonnaies

J’investis à long terme en cryptomonnaies, et ce, depuis le début de l’année 2021. Mon portefeuille numérique est constitué de 55 % en Bitcoin (BTC), 25 % en Ethereum (ETH) et 20 % en Celsius Token (CEL).

La valeur actuelle de ses cryptoactifs est de 31 858 $. Ma cible est 60 % en BTC, 35 % en ETH et 5 % en CEL. Je n’ai pas l’intention de rééquilibrer mon portefeuille numérique, alors mes achats périodiques sont constitués uniquement de Bitcoin et Ethereum.

À titre d’information, je vise une allocation de 5 % de mes actifs en cryptomonnaies. Actuellement, je suis à environ 3 %.

Conclusion

J’espère que ça vous donne une bonne idée de ma stratégie d’investissement pour l’année 2022 et de la valeur actuelle de mes placements.

Le reste de notre actif net de 946 500 $ est constitué de : valeur marchande de notre maison (moins l’hypothèque), valeur marchande de notre auto et placements dans CRCD. Toutes les informations (données, graphiques, etc.) sur notre actif net conjoint se trouvent ici.

Et vous, quelle est votre stratégie d’investissement pour l’année 2022?

Lectures connexes

Abonnements et réseaux sociaux

Merci de vous abonner à @retraite101 sur les réseaux sociaux et de partager cet article avec vos amis.

Vous pouvez aussi devenir supporteur de Retraite 101 sur Facebook ou Buy me a coffee.

Infolettre

Meilleures offres et promotions

Offre promotionnelle de 50 transactions gratuites (une valeur d’environ 500$) ✅ Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Wealthsimple Trade – Courtage sans commissions et bonus de 50$

Courtage sans commissions et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici (Code SSMJWA)

Questrade – Achat de FNB sans frais et bonus de 50$

Achat de FNB sans frais et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Celsius Network – Gagnez des intérêts avec vos cryptos et bonus de 50$

Gagnez des intérêts avec vos cryptos et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

VirgoCX – Achat de 50+ cryptomonnaies et bonus de 30$

Frais de transaction très bas et bonus de 30$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Par Retraite 101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5 pour devenir papa à la maison !

18 commentaires

  1. Bonjour !
    Petite question qui me chicote 🙂

    Les REEE de vos enfants.
    Je crois comprendre que vous mettez le max (et pas plus) pour avoir droit au max de subventions.
    Ce montant est de 2500$.
    En faisant 22500/2500$ = 9 ans.
    Mais l’âge de vos enfants (4 1/2″ et 18 mois) ; on peut donc assumer 5 ans + 2 ans de cotisation, donc 7 ans, non ?

    En espérant que ma « question » soit claire !
    Merci encore.

    1. Bonjour Simon,

      C’est une EXCELLENTE question ! 🙂

      Mes enfants ont effectivement 4 ans et demi et 18 mois. Mais, j’ai 6 ans de cotisations pour le premier et 3 ans de cotisations pour le deuxième, pour un total de 9 ans de cotisations (au lieu de 5 + 2 = 7). Je cotise le maximum, pas plus ni moins.

      Comment est-ce possible? Au lieu de vous donner la réponse directement, je vais vous donner un petit devoir. 🙂 Je vous demande de lire l’article « Les 3 secrets les mieux gardés du REEE » (https://retraite101.com/les-3-secrets-les-mieux-gardes-du-reee/). La réponse s’y trouve…

      Indice : Âge de l’enfant vs Année civile 🙂

      S.v.p. laissez-moi savoir si vous l’avez trouvé.

      Bonne journée,
      R101

      1. Bonjour,

        Oui, j’avais bien lu cet article (je les lis tous 🙂 )
        Je dois être trop fatigué pour bien comprendre…
        Assumons que votre 1er enfant est né en mai 2017.
        Cotisations admissibles en 2017, 2018, 2019, 2020, 2021, 2022.
        Ah ok, bon, en l’écrivant, je me réponds … haha, 6 ans de cotisation pour le 1er.
        Le 2e, disons né en octobre 2020.
        Cotisations en 2020, 2021, 2022.
        Donc 3 ans.
        6+3=9
        9×2500 = 22500.

        Ça balance !
        🙂
        Je vais revérifier les cotisations de mes enfants dans ce cas ! haha. La dernière fois, j’avais calculé que j’avais mis le max, revérifions !

        Merci !

        1. Pas de problèmes. Moi-même, en écrivant ma réponse, je me demandais si j’avais fait une erreur quelque part. Car c’est un peu contre-intuitif, avouons le… Mais ce sont les règles que nos gouvernements ont décidées ! 🙂

          Au final, le plafond de cotisations à vie est le même. Mais, on peut atteindre ce plafond une année plus tôt et on peut ainsi profiter de l’intérêt composé sur ce 2500 $ pendant 15 ans… 🙂

          C’est un des nombreux petits « hacks » qui existent dans les programmes gouvernementaux et qui peuvent faire une grosse différence à long terme… 🙂

          Bonne semaine.
          R101

  2. Merci pour cet article. Je crois ma question est au sujet du risque. Est ce que vous pensez garder votre portfolio à 100% indépendamment de la date ou vous risquez de commencer à décaisser?

    1. Bonjour Simpledar,

      C’est une excellente question! 🙂

      Pour le moment, je ne suis pas « officiellement » en phase d’accumulation ni en phase de décaissement vu que je suis en « Coast FIRE ». Les revenus qu’on génère couvrent nos dépenses familiales et le surplus est utilisé pour continuer d’investir. Donc, on pourrait simplifier en disant qu’on est encore en phase d’accumulation. Ainsi, on garde une allocation en actions de 100 %, ce qui correspond à notre profil d’investisseur.

      Notre stratégie de décaissement n’est pas encore figée dans le béton. J’en ai parlé à quelques reprises dans les commentaires du blogue, mais je n’ai pas (encore) d’article(s) dédié(s) à ce sujet. Pour le moment, on garde une allocation en actions de 100 % vu qu’on est loin de la période de décaissement (5+ ans). On verra dans quelques années…

      Pour la stratégie de décaissement, il y a plusieurs écoles de pensée. Par exemple, il y a la stratégie « tampon » que je t’avais expliquée dans les commentaires de cet article : https://retraite101.com/une-retraite-avec-un-million-de-dollars-en-placements/ .

      Sinon, il y a la stratégie de réduire le niveau de risque du portefeuille et de décaisser les sommes nécessaires pour couvrir ses dépenses directement à partir de ce dernier.

      Il y a aussi la stratégie de convertir une partie de son portefeuille en rente viagère, donc 100 % sécuritaire et prévisible, ce qui permet de laisser l’autre partie du portefeuille à la bourse en action.

      Bref, on garde une allocation en actions de 100 % pour les prochaines années.

      Au plaisir.
      R101

  3. Merci beaucoup de partager ta stratégie d’investissement avec nous!

    Petite question: Pour quelle raison tu ne peux pas immédiatement transférer ton mon REER collectif dans XEQT ou XGRO? Tu es obligé d’attendre un certain temps?

    1. Bonjour J-C,

      C’est une excellente question! 🙂

      Je l’avais expliqué dans un article précédent, mais je ne me souviens plus lequel… 🙂 (Je n’ai pas accès à l’outil de recherche sur mon cell vs l’ordinateur…)

      En fait, je pourrais transférer mon REER collectif dans un REER de mon compte Disnat n’importe quand. Mais, j’attends pour 2 raisons…

      Premièrement, j’ai toujours accès au RFG « négocié » entre mon ancien employeur et Manuvie (0,395 %). Même si je suis un adepte de FNB indiciels / répartitions d’actifs, Manuvie offre d’excellents fonds mutuels à dates cibles (au lieu d’allocations d’actifs « cibles ») de BlackRock et j’ai toujours été satisfait. Ceci étant dit, je suis conscient que le RFG (0,395 %) est le double de celui de XEQT (0,200 %)…

      Deuxièmement, j’attendais le réglement dans ma demande de recevoir un bonus au prorata des mois travaillés au cours de l’année 2021. Le bonus annuel, même s’il était discrétionnaire, représentait une part importante de ma rémunération globale. Comme ce bonus annuel était important, j’avais des « attentes » de ce bonus lors des mois travaillés en 2021 (avant d’annoncer mon départ). Bref, j’ai fait une demande (négociation) au département de R.H. et c’était un de mes arguments. Comme l’on dit, qui n’essaie rien n’a rien… 😉

      Ça aussi, j’en avais discuté dans la zone « commentaires » d’un article précédent avec une personne qui était dans la même situation. Tout ça pour dire que si je reçois/recevais un bonus, une partie est/sera prélevée et envoyée automatiquement dans le REER collectif. C’est donc une autre raison pour laquelle je gardais mon REER collectif tel quel…

      Bref, j’ai finalement eu « gain de cause »… J’en n’avais pas encore parlé, mais j’ai accepté une offre il y a quelques semaines. C’est donc très récent. C’est un « petit » montant (plus petite que ce à quoi je m’attendais), mais c’est mieux que rien… Et je suis somme toute content. 🙂 Lorsque ce dernier sera reçu, et que le montant prélevé sera envoyé dans le REER collectif, alors je passerai à la prochaine.

      Mais, je ne me sens vraiment pas pressé… 😉

      Bonne soirée,
      R101

  4. Bonjour R101, même stratégie indicielle passive de mon côté. Je suis environ 90% en actions vu que j’ai du VGRO et du XGRO en plus de GEQT, ETHI et VXC qui sont tous 100% actions.

    Depuis que j’ai lu ce billet d’Ed Rempel, j’essaie de réduite mon contenu canadien (je suis à 9% en ce moment) et d’augmenter mon contenu en actions mondiales avec mes nouvelles cotisations (de là le VXC). Comme le Canada ne représente que 3% du marché mondial, je trouve que les FNB d’allocation d’actifs comme XEQT et VEQT ont trop de contenu canadien (25% et 30% respectivement).

    1. Bonjour PTsigane,

      C’est une stratégie indicielle un peu plus compliquée, mais je comprends le principe et l’objectif. L’important, c’est d’être à l’aise avec cela ! 🙂

      J’ai deux questions :

      1. Pourquoi avez-vous décidé d’investir dans VGRO et XGRO, considérant que ces derniers ont la même allocation d’actifs (actions/obligations)? (Je sais que les fonds sont légèrement différents, comme j’ai expliqué dans cet article il y a 2 semaines).

      2. De plus, pourquoi avez-vous décidé d’investir dans VGRO/XGRO et GEQT ? Je demande cela dans le sens de votre profil d’investisseur (êtes-vous, croissance, audacieux, etc.?). Selon le profil d’investisseur, pourquoi investir dans deux FNB d’allocation d’actifs avec des profils différents? Est-ce que votre profil d’investisseur a changé au cours des dernières années? Est-ce pour avoir une exposition à un FNB « ESG » ?

      Merci et bonne journée,
      R101

      1. Bonjour R101,
        En effet, ma stratégie et mon profil ont évolué au cours des années à mesure que je lisais sur l’investissement et que je prenais confiance en moi et envers le marché. J’ai des vestiges d’investissements dans plus d’un compte de courtage (par exemple un a du VGRO et l’autre du XGRO) et dans plus d’un REER/CÉLI/CRI. Vous me faites réfléchir sur le fait que j’ai peut-être un peu de ménage/consolidation à faire. 🙂

        Je me considère comme ayant un profil croissance audacieux, bien que j’hésite encore un peu à avoir 100% en actions. Les investissements en GEQT et ETHI sont plus récents et étaient pour « tester » les fonds ESG. Ils performent bien, quoique le ETHI est assez volatile.

        Merci et bonne fin de journée.

        1. Bonjour PTsigane,

          C’est bien ce que je pensais. Ça fait du sens. 🙂

          Personnellement, j’avais pris la décision de faire un ménage complet au milieu de l’année 2020. J’avais vendu tous mes FNB indiciels, FNB à dividendes élevés, actions individuelles, etc. pour n’investir que dans un seul FNB d’allocation d’actifs par compte. Je n’avais pas hésité pour mes comptes enregistrés, mais j’ai dû y réfléchir plus longtemps pour mon compte personnel non enregistré. J’ai quand même décidé de procéder ainsi, malgré les gains/pertes en capital qui ont été déclenchés…

          Maintenant, avec le recul, je suis bien heureux d’avoir fait ce « move ». Mais, bon, comme toujours, ce n’est pas un conseil financier… 😛

          Au plaisir et bonne semaine.
          R101

  5. Bonjour!
    Merci du partage! Concernant les REEE de vos filleules et filleuls, pourquoi cette stratégies? En principe, cet argent sera « perdu » si l’enfant fait des études postsecondaire. À moins que vous ne versiez que les subventions et gardiez le capital? J’essaie de comprendre. 🙂
    Merci!!

    1. Bonjour Philippe,

      Je ne suis pas certain de comprendre les questions. De quelle « stratégie » et de quel « argent perdu » parlez-vous?

      Ex. : Parlez-vous de mon choix de stratégie d’investissement indicielle/passive pour les REEE de mes filleuls/filleules (vs une autre stratégie d’investissement)? Ou de ma stratégie de « distribution de richesse » en leur ouvrant un REEE plutôt qu’en leur donnant de l’argent directement (ou indirectement… cadeaux, sorties, etc.)? Ou autre?

      Pour « l’argent perdu », parlez-vous des subventions gouvernementales perdues si mes filleuls/filleules ne font pas d’études postsecondaires? Ou de l’argent que je « perds » personnellement en leur donnant de l’argent pour leurs études postsecondaires? Ou autre?

      Merci de préciser.
      Bon weekend et au plaisir d’échanger avec vous. 🙂
      R101

      1. Re-bonjour,
        En fait je crois que vous avez répondu dans votre question! 🙂 Le fait d’ouvrir un REEE pour vos filleuls est dans une optique de distribution de la richesse et non d’une stratégie d’investissement qui va vous rapportez personnellement dans un futur de plusieurs années. Évidemment, si un enfant ne faisait pas d’études postsecondaires, vous allez récupérer votre capital moins les subventions.
        Lorsque je parlais « d’argent perdu », c’était un dans une optique d’investissement et non de distribution de la richesse car on s’entends que vos filleuls ont des parents qui doivent, je l’espère, contribuer au REEE de leur enfants. 😉
        Merci et bon weekend!

        1. Bonjour Philippe,

          Ok, je comprends vos questions maintenant. 🙂

          Ainsi, je vais préciser mon commentaire précédent…

          J’ai ouvert un REEE pour chacun de mes filleuls/filleules, et ce, pour la même raison. Coïncidence, ou pas… 😉

          En tant que parrain/marraine, on veut être le plus présent possible pour nos filleuls/filleules et les aider du mieux qu’on peut à court/moyen/long terme.

          Quand on est à la recherche d’une idée de cadeaux ou d’activités pour leurs fêtes, Noël, etc. On ne trouve jamais d’idées. Ils/elles ont déjà tout ce qu’ils ont besoins (et beaucoup plus 😉 ).

          Pour ce qui est des activités, on est du genre : marches en forêt, pique-nique, piscine municipale, etc. Tandis qu’eux (et leurs familles respectives) sont plus du genre : La Ronde, glissades d’eau, ski, etc.

          Ainsi, on n’a souvent pas d’idées de cadeaux ou d’activités…

          Dans une perspective à court/moyen/long terme, la meilleure chose qu’on peut leur offrir est de l’aide pour les futures études postsecondaires (si c’est ce qu’ils/elles désirent faire ! 😉 ).

          De plus, aux dernières nouvelles, aucun des parents de nos filleuls/filleules maximisent les REEE. Donc, l’espace de cotisations est là et les subventions gouvernementales n’attendent que ça ! 😛

          Maintenant, pour ce qui est des cotisations vs subventions/intérêts, voici comment ça fonctionne. Les cotisations REEE appartiennent toujours aux souscripteurs du REEE (souvent les parents, les parrains/marraines ou les grand-parents). Les subventions et intérêts, tant qu’à eux, appartiennent aux bénéficiaires du REEE (l’enfant).

          Ainsi, il faut voir les REEE de mes filleuls/filleules de la façon suivante. Je prête gratuitement mon argent pour ouvrir des comptes REEE. Je ne reçois pas d’avantages fiscaux ni de subventions/crédits d’impôts. De plus, j’ai un coût de renonciation important (cet argent pourrait être utilisé ailleurs et me procurer un rendement important sur deux décennies).

          Par contre, ce que je permets en procédant ainsi, c’est une distribution de richesse à la prochaine génération, à ceux qui auront potentiellement besoin d’aide financière pour s’éduquer, se spécialiser et devenir les travailleurs de demain (et payer des impôts pour soutenir nos systèmes publiques Canadien et Québécois 😛 ). De plus, en prêtant gratuitement mon argent, mes filleuls recevront des subventions des deux paliers de gouvernement et les placements pourront générer du rendement à l’abris de l’impôt pendant deux décennies.

          Une fois qu’ils/elles seront prêts/prêtes à utiliser l’argent du REEE, je reprendrai mes cotisations (sans impact fiscal) et ils utiliseront les subventions gouvernementales et le rendement généré à l’abri de l’impôt (sous forme de PAE) pour payer leurs études postsecondaires. De plus, les PAE peuvent être utilisés pour payer les autres besoins/projets qu’ils auront à ce moment-là. 🙂

          Mes cotisations auront perdu perdues beaucoup de pouvoir d’achat pendant deux décennies. Mais, c’est somme toute marginal comparativement à mon actif net… En d’autres mots, ça ne changera pas grand chose dans ma planification de retraite.

          Par contre, pour mes filleuls/filleules, ces sommes (subventions+intérêts) feront une énorme différence dans leur vie !

          À mon avis, c’est le plus beau « cadeau » que je peux leur faire ! 🙂

          Au plaisir d’échanger avec vous.
          Bon weekend.
          R101

  6. Merci pour les précisions et merci pour votre générosité en général (pour vos filleul(e)s et vos conseils 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.