Nouvelles de février 2022

Aujourd’hui, je vous présente un article sur des sujets plus personnels. J’utilise le nouveau format d’article (« nouvelles abrégées ») que j’avais utilisé initialement au mois de juin 2021, puis au mois d’août et octobre. Je vous parle ainsi de sujets plus personnels comme notre vie de famille dans le Grand Nord : école, sport, alimentation, climat/nature, finances personnelles, réflexion sur l’avenir, etc. Sans plus attendre, voici les nouvelles du mois de février 2022. 🙂

Transport par avion - 2 minutes avant d'atterrir dans la communauté
Transport par avion – 2 minutes avant d’atterrir dans la communauté

École

Dans le dernier article de « nouvelles abrégées » (ici), j’expliquais que mon plus vieux avait commencé la prématernelle et que ça se passait relativement bien. La barrière de langue était présente (la prématernelle et la maternelle sont exclusivement en langue crie). Mais, on avait préparé un cahier à notre fils avec des pictogrammes pour qu’il pointe au professeur ce qu’il veut (ex. : jouer seul, dessiner, aller aux toilettes, etc.).

Ironiquement, la semaine que j’avais publié cet article (et que je disais que tout allait bien) est la semaine où le comportement de notre fils a commencé a changé. Il disait notamment qu’il ne voulait plus aller à l’école, qu’il n’aimait pas les amis, etc. On pensait que c’était une « mauvaise période ».

Puis, la semaine suivante, l’école a commencé à nous appeler pour nous demander d’aller chercher notre fils, car il n’était pas gentil et/ou il n’écoutait pas les consignes. Une fois, deux fois, puis trois fois…

Visiblement, notre fils avait des problèmes d’intégration plus importants que ce qu’on avait imaginé initialement. On a essayé plusieurs stratégies, avec l’aide de l’école. Mais, ces dernières ne l’ont pas aidé…

Ainsi, on a décidé que notre enfant resterait à la maison avec moi et le plus jeune jusqu’aux vacances de Noël. Puis, qu’on réévaluerait la situation après les vacances.

Finalement, on a décidé qu’il resterait à la maison avec moi jusqu’à la maternelle (5 ans) à l’automne 2022.

Sport

Ici aussi, il y a beaucoup de changements depuis le dernier article de nouvelles personnelles. Malheureusement, avec le « lock down » (qui a commencé à fin novembre ici et qui est toujours en vigueur au moment d’écrire ce texte), tous les sports sont annulés. Cela inclus le hockey auquel notre plus vieux jouait (catégorie U7). Mais ça inclut aussi le gymnase / centre jeunesse et autres infrastructures de la communauté.

Ici, quand il y a un « lock down », c’est beaucoup plus strict que dans le « Sud ». L’hôpital de la communauté n’a pas la capacité (humaine/médicale/matériel) de gérer une pandémie. Ainsi, si une personne est atteinte du virus et qu’elle a besoin de soins intensifs, elle doit être évacuée par avion (avion-ambulance Médévac) jusqu’en Abitibi ou à Montréal.

Bref, tous les sports sont annulés et c’est bien triste pour les enfants de la communauté. 🙁

Autrement, nous faisons beaucoup de marches en nature (traineau, raquettes, etc.). Que de plaisir ! 🙂 Il y a beaucoup de neige, pas de gadoue (« slush »), pas de verglas, pas de sel sur les routes, etc. C’est de la belle neige blanche… 🙂

On n’a pas fait de ski de fonds, car on a peur d’avoir froid avec nos « petites bottes » de ski de fonds à -40 degrés Celsius… 😛

Mais, notre fils en a fait à quelques reprise (à son âge, il utilise ses bottes d’hiver « régulières » dans les fixations de ses skis de fonds). Donc, il n’a pas froid…

Climat & Nature

Pour continuer sur le sujet de la marche et de la raquette en forêt. À l’automne, il est arrivé que des ours et des loups se sont aventurés dans la communauté. Quand cela arrive, une alerte est lancée par le conseil de bande et les habitants doivent rester dans leurs maisons jusqu’à ce que la sécurité publique ait réglé la situation (vous comprenez ce que je veux dire 🙁 ). Mais, cela n’est pas arrivé depuis qu’il fait froid…

Le problème est plutôt avec les chiens. Je ne suis pas certain si j’en avais parlé dans un article précédent, mais il y a une surpopulation de chiens dans les communautés nordiques. Les chiens sont laissés lousse à l’extérieur des maisons, jour et nuit. Mais, il y a aussi des populations importantes de chiens errants. Il y a des organismes comme « Chiots nordiques » qui viennent aider les communautés (soins vétérinaires, stérilisations, adoptions, etc.).

Bref, on n’avait pas eu de problèmes avec les meutes de chiens durant l’été et l’automne. Mais, depuis le mois de décembre, les chiens sont « irritables ». Ils ne sont pas toujours gentils avec nous, ils se battent beaucoup entre eux, etc.

Il est arrivé quelques incidents mineurs (ex. : un chien errant qui mort le traineau et qui urine dessus pendant que notre plus jeune est assis 🙁 ). De plus, on a dû appeler de l’aide à deux reprises (on était encerclé par une dizaine de chiens, dont certains étaient agressifs… et ça commençait à être vraiment épeurant).

On nous a expliqué que les chiens changent de comportement l’hiver, car ils ont froid et ils ont faim.

Ainsi, on doit faire attention quand on va dehors avec les enfants…

Alimentation

Avec le temps, on avait fini par s’habituer aux heures d’ouvertures de l’épicerie (10h-17h) et à la disponibilité des produits (pas toujours de lait frais, fruits, légumes, pains, œufs, etc.).

Mais, depuis le début du « lock down », disons que la situation a … dégénérée. 🙁 Il y a un manque d’employés (à cause des cas et des isolements préventifs), un nombre limité de clients est autorisé dans les commerces, il y a des problèmes d’approvisionnement en nourriture, les enfants sont interdits dans le centre commercial (l’épicerie est dans le centre commercial), etc.

Le résultat est qu’il y a une file d’attente de 30-60-90 minutes pour entrer dans l’épicerie, je dois trouver quelqu’un pour s’occuper des enfants pendant ce temps-là, il n’y a pas toujours de produits de base (lait, pain, œufs, etc.).

Bref, c’est une situation difficile à vivre. Quand je disais que les règles sanitaires sont plus strictes dans les régions nordiques (et c’est bien ainsi, considérant leurs capacités), ça en est un autre exemple! 🙁

La bonne nouvelle est qu’on avait des pains tranchés congelés, du lait en poudre pour bébé (Enfamil) en « backup », des sacs de fruits et légumes dans le congélateur tombeau, etc. Donc, les enfants n’ont manqué de rien!

Finances personnelles

Malgré la chute des marchés boursiers au mois de janvier 2022, nos finances personnelles vont bien. Notre actif net a diminué de 31k$ en un mois, mais il ne faut pas perdre de vue l’augmentation incroyable depuis 1 an (de 755k$ à 946k$). De plus, on n’est pas (encore) en phase de décaissement, donc on n’a pas besoin de décaisser des placements à pertes…

Je vous rappelle qu’on est « Coast FIRE » et qu’on n’a pas plus besoin d’épargner / d’investir pour le reste de nos jours! 🙂 En d’autres mots, on a besoin de générer assez de revenus pour couvrir nos dépenses, soit environ 30-35k$ par année. Mais, pas plus…

Ceci étant dit, avec notre projet de famille dans le Grand Nord du Québec, qui inclut le nouvel emploi de ma femme, on génère plus que 30-35k$ de revenus. Alors, on continue d’épargner / d’investir et on devrait ainsi atteindre « FIRE traditionnel » plus rapidement que prévu.

Si vous êtes curieux, vous pouvez suivre la mise à jour mensuelle de notre actif net (ici) et vous pouvez vous abonner pour recevoir une mise à jour par courriel.

Ceci étant dit, je ressens pour la première fois des effets négatifs / stressants de ne plus avoir la capacité d’épargner autant qu’avant. Par le passé, le mois de janvier était associé au mois où je maximisais le CELI et le REEE familial.

Mais, avec la chute importante de nos revenus, on n’a plus la capacité de maximiser les CELI/REEE d’un coup. Ça peut paraître bête pour certains, mais je trouve cette situation difficile à vivre après autant d’années à avoir épargné intensivement !

Réflexion sur l’avenir

Depuis que j’ai quitté mon emploi de 9@5 pour devenir papa à la maison, je ne me suis jamais remis autant en question… C’est incroyable! Je me demande ce qui est le mieux pour nous, pour nos enfants, etc. Est-ce que j’en fait assez pour éduquer mes enfants. Etc.

Bref, actuellement, on se remet en question à propos de notre projet dans le Grand Nord. Certes, la pandémie et les « lock-down » stricts n’aident pas la cause. Mais, comme j’expliquais précédemment, c’est assez difficile au niveau de l’alimentation et de la sociabilisation.

De plus, l’école ne s’est pas bien passée pour notre plus vieux.

Ainsi, on se demande si on reste dans le Grand Nord ou si on revient au « Sud ». Cela nous permettrait entre autres d’essayer l’école en français à l’automne 2022 (maternelle 5 ans). On a souvent parlé de l’école à la maison, mais on veut quand même essayer l’école régulier en premier.

Réflexion sur l’avenir… emploi ?

Sauf que, si on revient au « Sud », quel parent va travailler? On est « Coast FIRE », alors on doit quand même gagner environ 30-35k$ (net) pour subvenir aux besoins de la famille.

Une chose est certaine, après avoir eu cette expérience de travail, ma femme ne retravaillera jamais dans le réseau de la santé hors régions nordiques. En fait, ma femme a démissionné la semaine dernière de son emploi d’infirmière au « Sud » (CISSS). Elle ne veut plus être un « numéro » et avoir des conditions de travail « toxiques ».

Ainsi, il y a des chances que ce soit moi qui retourne sur le marché du travail ! 🙁 Si c’est le cas, j’ai deux choix : 1) développer davantage mon blogue ou 2) trouver un emploi salarié.

Ce n’est pas une surprise, je préfère l’option 1 (le blogue 🙂 ). Mais, le seul problème, c’est que je vais devoir mettre 40 heures ou plus par semaine pour (potentiellement) générer le 30-35k$ (net) nécessaire pour couvrir nos dépenses familiales.

Mais, tant qu’à travailler autant d’heures par semaine, je pourrais reprendre un emploi salarié et gagner environ 100k$/année.

Est-ce que je pourrais faire cela pour 1 an? 2 ans? Une chose est certaine, cela pourrait nous permettre d’atteindre le statut de « FIRE traditionnel ». Mais, ce n’est pas ce que je veux…

Bref, c’est toute qu’une réflexion. Retourner au travail après une année comme papa à la maison m’angoisse un peu. Mais, la famille passe en premier ! Et soyons honnête… On a le choix de prendre ces décisions avec notre liberté financière. On n’est plus obligé (forcé) de faire quoi que ce soit…

Si cela nous permet d’essayer la maternelle en français au « Sud », alors pourquoi pas?

À suivre… 🙂

Conclusion

Voilà! C’était les nouvelles du mois de février 2022. 🙂

Je sais, j’ai brisé ma promesse de publier une mise à jour personnelle aux deux mois. 🙁 Le dernier article de ce genre date du mois d’octobre 2021 (il y a 4 mois). Je suis vraiment désolé… et je vous promets que je vais me reprendre en mains ! 😛

Néanmoins, j’espère que vous aimez avoir de nos nouvelles sur des sujets plus personnels. Je vais continuer de publier des articles de nouvelles abrégées, si possible une fois aux 2-3 mois.

Bien que j’aborde plusieurs points négatifs dans cet article, l’expérience globale est positive pour notre famille. Je pense que c’est important de montrer les bons et les moins bons côtés de notre aventure familiale. La petite communauté dans laquelle on habite rejoint nos valeurs et le mode de vie qu’on veut. C’est peut-être simplement un mauvais « timing » avec la pandémie …

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end! 😉

Abonnements et réseaux sociaux

Merci de vous abonner à @retraite101 sur les réseaux sociaux et de partager cet article avec vos amis.

Vous pouvez aussi devenir supporteur de Retraite 101 sur Facebook ou Buy me a coffee.

Infolettre

Meilleures offres et promotions

Offre promotionnelle de 50 transactions gratuites (une valeur d’environ 500$) ✅ Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Wealthsimple Trade – Courtage sans commissions et bonus de 50$

Courtage sans commissions et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici (Code SSMJWA)

Questrade – Achat de FNB sans frais et bonus de 50$

Achat de FNB sans frais et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Celsius Network – Gagnez des intérêts avec vos cryptos et bonus de 50$

Gagnez des intérêts avec vos cryptos et bonus de 50$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

VirgoCX – Achat de 50+ cryptomonnaies et bonus de 30$

Frais de transaction très bas et bonus de 30$Évaluation ici ➡️ Inscription ici

Par Retraite 101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5 pour devenir papa à la maison !

18 commentaires

  1. Bien contente d’avoir de vos nouvelles malgré tout. C’est plate tout ce qui se passe. C’est certain que le nord en lockdown est difficile à vivre. La vie communautaire y est tellement importante alors quand cela n’y est plus, c’est difficile. Vous pourriez toujours essayé une région intermédiaire avant de quitter le nord définitivement. Peut être cela réglerait une partie assez grande des problématiques que vous avez rencontrée tout en permettant à votre femme de continuer a travailler dans le réseau dans le nord Dans tous les cas, bonne chance dans vos projets.

    1. Salut Crevette nordique,

      L’été dernier était très bien. En a eu tellement de fun avec la communauté, les activités dans la ville, visiter les environs, etc. 🙂 Mais, effectivement, avec le « Lock-down », c’est un autre monde… 🙁

      Pour le moment, on envisage de retourner au « Sud » pour 1 an… et voir si la maternelle en français se passe bien. C’est le « driver » de toutes nos décisions (les enfants).

      Ensuite, on décidera si on retourne ou non au Nord… et si on retourne au Nord à temps plein ou à intermittent (statut 5). C’est dans nos options de combiner le blogue à temps partiel (moi) et le Nord à temps partiel (ma femme).

      À suivre 🙂 J’espère que votre petite famille se porte bien.

      Bonne journée,
      R101

  2. Merci pour cet article « personnel ». C’est intéressant de voir comment ça se passe ailleurs, le côté humain de l’expérience etc. Votre remise en question est tout à fait légitime; il faut essayer pour savoir si on aime ou on n’aime pas. Et aux gens qui demandent: « qu’est-ce que tu vas faire si ça marche pas »?, je réponds que je traverserai le pont quand je serai arrivée à la rivière, que j’embarque sur la vague et si ça marche pas, j’en choisirai une autre. J’ai quitté souvent mon emploi au cours de ma vie pour faire de nouvelles expériences. Ce qui importe, c’est de vivre dans le présent. Et je sais particulièrement de quoi je parle actuellement car j’ai quitté le Québec pour le Mexique au mois d’août pour au moins un an… et j’ai dû rentrer en octobre car j’ai des problèmes de santé, possiblement un syndrome post-COVID, pour lequel je suis en investigation avec des médecins spécialistes. Je suis donc ici, maintenant, et je vis avec l’hiver. Je me suis tournée vers d’autres projets pour le moment car la vie est belle malgré tout. On a toujours le choix de se rouler en boule et de pleurer (bon, j’avoue que je l’ai fait un petit peu et franchement, ça m’a fait du bien) ou de se « revirer sur un 10 cents » et de se demander: je fais quoi maintenant. Je vous souhaite le meilleur et tu trouveras une voie à suivre pour l’avenir de la petite famille. Vous êtes deux à vous soutenir l’un l’autre dans l’aventure.

    1. Salut Gabrielle,

      Exactement! Si ce mode de vie ne convient plus à notre famille, on essayera autre chose. Ce n’est pas plus grave que ça.

      C’est comme quand des gens me demandent ce que je ferai en tant que FIRE s’il y a une chute boursière, crise économique, récession, inflation ou peu importe… Le pire qui peut se passer, c’est que je retourne sur le marché du travail… Ce que j’aurais fait jusqu’à 65 ans si je n’avais pas découvert le mouvement FIRE. Ainsi, j’aime bien ce « pire scénario » 🙂

      J’espère que la santé va mieux ou sinon qu’elle s’améliorera rapidement! La santé est ce qu’il y a de plus important. Le soleil et la plage ensuite 😛 (ou la glace et le froid polaire pour moi 😛 ).

      Merci de me donner des nouvelles de temps en temps. J’apprécie énormément!

      Bonne semaine,
      R101

  3. Merci pour les nouvelles, très intéressant.

    Je suis désolé pour votre plus vieux, ce ne doit pas être évident ni pour lui, ni pour le coeur des parents …

    Vos remises en question sont légitimes et permettent à plusieurs (dont moi) de voir qu’on n’est pas seul à se questionner sur plusieurs sujets.

    Merci pour ce partage, bonne continuation et sachez que les choix que vous prendrez seront les meilleurs pour vous.

    1. Merci Simon.

      Effectivement, ce n’est pas facile pour le coeur des parents… 🙁 Ainsi, je me dis que c’est encore plus difficile à vivre/comprendre pour un enfant de 4 ans…

      Merci beaucoup pour les encouragements! Bonne continuation à vous aussi.

      Au plaisir,
      R101

  4. Ceci est une belle expérience. En tant que parent, je crois que la décision va être plus prise par les enfants. On regarde toujours ce qui est meilleur pour nos enfants. Pour la question du travail, même en français, il y a certains blogueurs qui vivent de leurs blogue. Ils développent des produits. Il y a par exemple le blogue de Béatrice https://bloguedebeatrice.com/, j’ai acheté son excellent produit concernant le blogging. Je comprends que son blogue fournit un salaire moyen avec 2 mois de vacances…en tout cas, vivre en faisant ce qu’on aime et en faisant un impact positif sur la communauté a toute une valeur. Merci pour le partage et je vous souhaite une Bonne réflexion

    1. Salut Simpledar,

      Tu as tout à fait raison… Ce sont les enfants qui dictent nos décisions. 🙂 Quand on devient parent, on veut toujours le mieux pour nos enfants. Alors, on fait tous ces choix naturellement pour ces « petites bébittes d’amour ». 🙂

      Ironiquement, certaines personnes de notre entourage nous disent que d’aller dans le « Nord » est/était un mauvais choix pour nos enfants, pour leur développement, etc. Disons que la communication ne passe plus aussi bien avec ces personnes depuis… 😛 Mais, à la base, on faisait ce choix autant pour nous que pour nos enfants. Une vie sans stress, une vie de découverte et d’apprentissage (culturelle, géographique, traditionnelle, …), une communauté centrée sur les enfants, etc. Bref, on est bien heureux ici, sauf depuis le « lock down » …

      Oui, je connais bien le blogue de Béatrice. Je pense qu’elle est un modèle à suivre pour les créateurs de contenu du Québec! 🙂 Ses abonnements annuels/à vie sont très intéressants, autant pour elle que pour ses abonnés, car elle peut offrir du contenu intéressant et exclusif. Sans parler des Facebook Live, des infolettres exclusives, de ses produits, etc.

      Sauf que, je ne pense pas que ce modèle d’affaires s’applique bien pour un blogueur anonyme comme moi. De plus, je n’ai pas un horaire assez régulier pour faire des Facebook Live, pour générer du contenu exclusif, etc. Pour le moment, je garde mon modèle d’affaires comme il est, soit des revenus publicitaires + des revenus d’affiliation. Mais, à court/moyen terme, j’aimerais être capable de réduire voire éliminer complètement les bannières publicitaires. Il faudra que j’augmenter mes revenus d’affiliation pour faire ainsi… À suivre.

      Tu as tellement raison pour la valeur de vivre en faisant ce qu’on aime et en ayant un impact positif sur la communauté. 🙂 C’est ce qui me motive pour mon blogue… et ce qui me démotive de retourner dans le 9@5 pour un an, en technologies financières, si c’est la décision qu’on prend… :S

      Au plaisir,
      R101

  5. je suis né dans le grand nord et je peux te dire que les blanc n’étais pas les bienvenue a l’école ont subissais beaucoup d’intimidation et c’étais pire en vieillissant car les autochtones doublais souvent et la différence d’age n’aidais pas ,genre en 4ieme anné la plupart des blanc avais 9-10ans et il n’étais pas rare d’avoir des autochtone de 12-13 ans donc je te laisse deviné qui se fesais battre ,quand la cloche sonnais a la fin de la journé ont courais pour se rendre a l’autobus pour se sauver des autochtone qui voulais ce battre ,et pour les chiens c’étais pareille il y a 35 ans sans parler des petite mouche noir l’été.non ,tres content d’etre déménager de la a la fin de mon primaire.

    1. Bonjour John,

      J’ai malheureusement entendu des histoires de ce genre, principalement à l’école secondaire. 🙁 J’espère que votre expérience dans le « Nord » n’a pas seulement eu du négatif.

      D’un autre côté, je vois aussi des histoires positives de « blancs » qui sont nés ici ou qui ont déménagés ici (comme nous) et qui sont restés toute leur vie, sans problèmes. Je suppose que ça dépend de plusieurs facteurs… comme la communauté (ex. : nordique vs intermédiaire, crie vs inuit, etc.).

      Au plaisir,
      R101

  6. Un grand merci Retraite 101 pour cet article qui nous montre la réalité du « Nord » et de plus en, la réalité du lock down, vécue dans votre communauté.

    Un deuxième merci pour cet article plus personnel, je te l’ai déjà dis et je me rejetterai encore, ce sont selon moi tes meilleurs articles.

    J’apprécie également, tout comme l’ont fait avant toi Mr. Jack et puis le Jeune retraité ensuite, des articles sur l’après FIRE. Ou bien… le coast FIRE dans ton cas.

    Vous saurez prendre la bonne décision, j’en suis certain. Un grand merci à toi, et à bientôt!

    1. Merci beaucoup Renard Futé. J’ai beaucoup de plaisir à écrire ces articles. Je sens que la connexion avec les lecteurs / abonnés du blogue se fait mieux qu’avec un article sur (exemple) l’imposition des revenus de dividendes dans un compte non enregistré 😛 😛 😛

      Je pense que c’est de notre responsabilité (Mr Jack, Jeune retraité, etc.) de continuer d’être actif dans la communauté FIRE après l’atteinte de ses objectifs (FIRE, CoastFIRE, etc.). C’est bien beau le « avant », mais c’est d’autant plus important de partager le « après ».

      Bonne continuation. Au plaisir,
      R101

  7. Ouf, pas évident à lire, c’est un tout autre monde là-bas, surtout en confinement! Au moins, vous l’avez fait et vous avez que des opportunités au bout des doigts!
    Je comprends ta femme, j’en suis au même point. Prendre une pause du système de santé public me fait énormément de bien et j’hésite encore à ce que je vais faire dans les prochains mois (retour ou non comme infirmière, privé ou pas, etc).

    1. Salut SF,

      Effectivement, c’est au autre monde là-haut. 🙂 Mais, pour notre petite famille, il y a Beaucoup plus de positifs que de négatifs! Plusieurs personnes n’ont retenue que le négatifs… mais cet article fait partie d’une série d’articles sur notre vie dans le Grand Nord où je n’avais dit que du positifs jusqu’à aujourd’hui (jusqu’à cet article). Ainsi, je parle d’éléments négatifs actuellement, car c’est ce que nous vivons…

      Ce qui est difficile en ce moment, c’est le « clash » entre ma femme (qui vit sa plus belle expérience à vie comme infirmière) et notre petite famille (confinée en lock down, avec couvre-feu, interdiction des enfants dans les lieux publics intérieurs, aucune activités, etc.).

      Autrement, on vit très bien. La possibilité de re-déménager au « Sud » est une décision basée uniquement sur le fait qu’on veut faire essayer la maternelle en français à notre plus vieux. Autrement, on resterait ici *au moins* une année de plus… 🙂

      Bonne semaine. J’espère que tu auras bientôt ton nouvel emploi à temps partiel 🙂

      R101

  8. Merci pour cette petite mise à jour franche.

    Petite question: Ressens-tu davantage de stress dans ta situation actuelle (papa à la maison dans Nord) que lorsque tu étais sur le marché du travail?

    Tu l’as bien souligné: la liberté financière donne le choix! C’est pour cette raison que je veux la liberté financière à tout prix, et non pour acheter des choses pour augmenter mon statut social.

    1. Salut J-C,

      C’est une excellente question.

      Je ne ressens pas de pression d’être à la maison. Dû moins, beaucoup moins que lorsque j’étais sur le marché du travail.

      Par contre, je sens que mon niveau de responsabilités est plus élevé : élever ses enfants vs répondre à des besoins technologiques en finances. 😛

      De plus, mes journées sont BEAUCOUP plus épuisantes. Mes deux garçons ont (et demandent) beaucoup d’énergie ! 🙂

      Autrement, la liberté m’enlève toute la pression du monde. Ça va être difficile de retourner en arrière, si je dois le faire (retourner dans le 9@5).

      Bonne journée,
      R101

  9. Beaucoup de contenu dans ce billet!
    Je pense que cette introspection, même si elle peut être lourde à porter, ne pourra amener à terme que du positif dans votre vie.
    Pour les enfants, est-ce que vous avez une ou deux familles avec des enfants d’âge similaires, avec qui ton plus vieux pourrait bâtir une certaine amitié? C’est souvent la clé d’une intégration réussie, surtout pour un enfant qui n’a pas connu la garderie.
    Pour ce qui est des revenus, n’oublie pas qu’entre « blogueur temps plein à 9$/h » et « retour dans la rat race », il y a mille possibilités! Travailler au comptoir dans une caisse desjardins à temps partiel. Offrir du gardiennage à une autre famille qui ne souhaite pas avoir des enfants en garderie, mais souhaite tout de même avoir deux parents qui travaillent (déclaré, évidemment). Être commis dans un commerce de quartier avec des horaires agréables. Faire de la consultation dans ton domaine. Ce sont toutes des choses que je considère pour le jour où je serai COAST fire. Toutes les portes sont ouvertes devant toi! Et même pour ta femme.
    Et ma note finale: N’oublie pas que la fin janvier/début février sont les semaines les plus difficiles pour le moral collectif. C’est vrai même lorsque nous ne sommes pas dans une vague pandémique, et même lorsqu’on vit dans un endroit avec plus de luminosité. Alors donnez-vous une chance de vivre ce blues et ne prenez surtout pas de décisions sur votre vie pendant ce moment, cette déprime collective n’est pas de bon conseil pour notre avenir. Le printemps viendra, et le soleil avec. Dehors comme dedans. Bon courage. Tu as toute une communauté derrière toi.

    1. Bonjour private_lili,

      Je suis d’accord avec toi. Ça ne peut qu’amener du positif à long terme. 🙂

      La bonne nouvelle est qu’on peut se permettre de réfléchir et se permettre de faire pratiquement tous les choix qu’on veut. D’ailleurs, c’est une des raisons pour laquelle on visait FIRE / CoastFIRE … c.-à-d. pour avoir le choix de prendre les meilleures décisions pour notre famille, indépendamment du chèque de paie.

      On habite sur une rue avec beaucoup d’enfants. Mais, avec une combinaison de « lock down » (interdiction de plusieurs familles à l’intérieur, gymnase fermé, etc.), hiver froid (-25C en moyenne, mais souvent entre -30C et -35C), horaires différents (la majorité des enfants vont en garderie ou à la prématernelle) et culture (les enfants de 5 ans et moins des natifs ne sortent pas souvent à l’extérieur), disons qu’on n’a pas vu beaucoup d’autres familles / d’enfants depuis 2 mois. L’été était très bien à ce niveau. C’est vraiment un problème passager (« lock down » et l’hiver).

      Effectivement, il y a mille possibilités entre blogueur et travailleur de 9@5. Mais, je trouve que pour le nombre d’heures requis par un parent (seulement) qui travaille pour couvrir nos dépenses annuelles familiales, c’est la meilleure solution que j’ai trouvée pour notre famille. En d’autres mots, pour couvrir nos dépenses annuelles et qu’un parent reste à la maison avec les enfants, l’autre parent doit travailler à temps plein (à moins d’avoir un salaire horaire de 75$/heure haha). Tant qu’à travailler à temps plein sur le blogue et gagner potentiellement 35-40k$, je suis mieux de travailler à temps plein dans mon domaine et de gagner +100k$. Bien entendu, j’aurais une approche complètement différente que par le passé. Étant donné que je suis « Coast FIRE » et que je n’ai plus (autant) besoin de cet emploi… Je vais travailler avec une mentalité de « je-m’en-foutisme » (eh bien, pas autant que ça, mais c’est pour bien illustrer ma vision). De plus, si je perds cet emploi ou que je le quitte, on a toujours une multitude d’options, comme le blogue, un emploi à temps partiel dans un domaine connexe, ma femme qui trouve un emploi comme infirmière à l’extérieur d’un CISSS/CIUSSS, etc.

      Bref, la réflexion n’est toujours pas terminée…

      Merci pour ton commentaire. Tu m’as permis d’y réfléchir à nouveau ! 😛 😛 😛

      Bonne semaine.
      R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.