Catégories
Finances personnelles

Comment choisir un bon conseiller financier?

Connaissez-vous des personnes qui s’informent sur le Web et en magasin pendant plusieurs semaines avant d’acheter une nouvelle télévision 4K, mais qui signent une hypothèque sans s’informer ni négocier? Certains peuvent s’endetter pour une télévision. Mais en règle générale, l’achat d’une télévision a peu d’impact sur les finances personnelles à comparer de l’achat d’une maison, car cette dernière sera l’achat le plus important de leur vie.

C’est un peu la même chose avec vos placements… Le choix d’un conseiller financier a un impact capital sur vos finances personnelles et sur votre parcours vers l’indépendance financière. Votre retraite est elle aussi en jeu!

Ce n’est pas grave si vous n’êtes pas intéressé ou si vous n’avez pas les compétences pour gérer vous-même vos placements et investissements. Par contre, ne laissez pas vos économies dans un compte d’épargne traditionnel ou sous votre matelas. Vous n’atteindrez certainement pas vos objectifs financiers et vous ne pourrez pas prendre votre retraite. L’inflation ne fera qu’une bouchée de vos économies. Mais, d’un autre côté, ne laissez pas n’importe qui s’occuper de vos économies. Le conseiller de votre institution financière peut être très sympathique, mais il n’est pas nécessairement la meilleure personne pour s’occuper de vos placements.

La gestion des placements peut s’avérer très compliquée. Un conseiller financier ou un planificateur financier peut certainement vous aider. Mais, où trouver un bon conseiller financier? Comment choisir un bon conseiller financier? Il y a plusieurs professionnels : conseillers financiers, planificateurs financiers, conseillers en placements, etc. De plus, il y a plusieurs modes de rémunération : honoraires, commissions, frais de gestion, frais d’entrée ou de sortie, etc. Doit-on choisir un conseiller financier à son institution financière ou un conseiller indépendant? Comment s’assurer que le conseiller a les qualifications requises?

Choisir un conseiller financier de confiance et compétent n’est pas une tâche facile, mais c’est essentiel à l’atteinte de vos objectifs financiers.

Il n’est jamais trop tard pour prendre en main ses finances personnelles. Dans cette perspective, il n’est donc jamais trop tard pour chercher un conseiller financier. Voici quelques informations qui pourront vous aider dans vos démarches de recherche d’un conseiller financier.

Conseiller ou planificateur financier?

Avant d’aller plus loin dans vos démarches, doit-on faire affaire avec un conseiller financier ou un planificateur financier? Ça dépend bien entendu de vos besoins.

La plupart des gens mélangent les expressions « conseiller financier » et « planificateur financier ». D’autres pensent que c’est le même métier. Personnellement, j’utilise seulement l’expression «conseiller financier » sur mon blogue dans le but de simplifier mes articles. Mais, il y a une différence entre les deux.

Un conseiller financier est une personne qui peut vous aider à gérer vos finances personnelles. Il peut s’agir d’un conseiller à votre institution financière, d’un courtier, etc.

Un planificateur financier est une personne qui peut vous aider à faire un plan financier personnalisé : évaluer votre situation financière actuelle, déterminer vos besoins et objectifs financiers, conseiller des produits financiers, etc. Un planificateur financier peut aussi vous aider à faire un budget et à planifier votre retraite. Les planificateurs financiers au Québec sont membres d’une association professionnelle et ont un certificat de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Ce n’est pas le cas dans les autres provinces canadiennes…

Quoi faire avant de chercher un conseiller financier?

Avant de commencer à chercher un conseiller financier, vous devez déterminer quels sont vos besoins. Avez-vous besoin de l’aide pour un problème spécifique ou pour l’ensemble de votre situation? Si vous avez besoin de conseils spécialisés, vous pouvez trouver un conseil qui a de l’expertise dans ce domaine. Avez-vous besoin de conseils sur une base régulière ou occasionnelle? Est-ce que vous cherchez un conseiller financier pour gérer l’ensemble de vos finances personnelles ou seulement pour gérer vos placements? Avez-vous besoin de conseils en assurance? Les conseillers ne peuvent pas s’occuper de l’ensemble de vos finances personnelles (placements, dette, assurance, retraite, etc.).

Les réponses à ces questions vont vous aidez encore une fois dans vos démarches de recherche d’un professionnel de la finance.

Où trouver un conseiller financier?

Il y a des employés dans toutes les institutions financières (banques, Caisses populaires, etc.) qui peuvent vous aider à ouvrir un compte (CELI, REER, etc.) et à acheter des produits d’investissements (CPG, fonds mutuels, etc.).

Il y a aussi des employés dans les compagnies d’assurance qui sont autorisées à vendre des produits d’investissements, comme des fonds mutuels et des fonds distincts, en plus des produits d’assurance.

Finalement, il y a des conseillers financiers indépendants et des compagnies indépendantes de planification financière qui sont autorisées à vendre des produits d’investissements.

Je vous laisse deviner lesquels d’entre eux sont contraints de vendre les produits financiers de leur société et ceux qui ont la liberté de vous offrir tous les produits disponibles sur le marché…

Vous pouvez demander aux membres de votre famille ou à vos amis s’ils peuvent vous recommander un conseiller financier. Sinon, le site de l’Institut québécois de planification financière vous permet de rechercher un planificateur financier selon votre région.

Comment choisir un conseiller financier?

Je suggère de rencontrer plusieurs conseillers financiers et de choisir celui qui pourra le mieux répondre à vos besoins et objectifs financiers. Pour tous les conseillers financiers potentiels, vous pouvez vérifier s’il est bien inscrit sur le site de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Vous pouvez aussi voir s’il y a des plaintes, sanctions ou suspensions, le cas échéant.

Les vendeurs d’actions, d’obligations, de fonds mutuels, etc. doivent suivre une formation et être inscrits auprès d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières provincial ou territorial. Vous pouvez utiliser le Moteur de recherche national de renseignements sur l’inscription des Autorités canadiennes en valeurs mobilières pour vérifier si le conseiller est inscrit.

Ensuite, je vous suggère de planifier un premier rendez-vous avec chacun des candidats. Ce rendez-vous initial peut servir non seulement à vérifier son expérience et son expertise, mais aussi à voir s’il y a une bonne connexion entre vous deux. Vous devez trouver le meilleur conseiller financier possible pour vous aider à atteindre vos objectifs financiers. C’est donc important d’avoir une bonne chimie dans cette relation à long terme…

Vous pouvez poser des questions à chacun des conseillers que vous rencontrez sur son expérience et son expertise. Vous pouvez lui demander ses études, son expérience, ses accréditations, depuis combien de temps il est en affaires, quels sont les produits et services qu’il offre, comment il vous aidera à atteindre vos objectifs, est-il payé par un salaire, une commission ou d’autres frais, etc. N’hésitez pas à demander des références.

Finalement, vous pourrez comparer les réponses des conseillers que vous avez rencontrés et prendre une décision. Ce n’est pas une course. Prenez le temps nécessaire pour choisir votre conseiller financier.

*****

Êtes-vous à la recherche d’un conseiller financier compétent? Envoyez-moi un courriel à l’aide du formulaire de contact et je vous mettrai en contact avec un conseiller financier de mon réseau.

Merci de vous abonner à ma page Facebook et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blog pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Je suis un Québécois de 33 ans, et comme la plupart d'entre vous, je travaille de 8 h à 17 h, enfermé dans un « cubicule » comme un rat de laboratoire. Moi aussi, je fais partie de la « rat race »! Mais, j’ai comme objectif de prendre ma retraite à 40 ans (anciennement 45 ans). Je partage sur mon blogue mon plan pour atteindre l’indépendance financière. Je publie aussi des articles sur les saines habitudes en matière de finances personnelles, les informations cruciales concernant la retraite, la surconsommation et plus encore. Bref, ce blogue se veut un cours de « retraite 101 ».

7 réponses sur « Comment choisir un bon conseiller financier? »

Je trouve qu’il manque quand même plusieurs informations.

Au niveau de la formation un planificateur financier a généralement un BAC universitaire alors qu’un conseiller peut avoir un secondaire 5 avec une formation de quelque mois, mais la formation est très variée. Des conseillers en gestion de patrimoine qui est l’équivalent d’un conseiller financier, mais pour des gens plus fortunés (généralement 250k$ et plus à investir) ont généralement des formations plus poussées et le conseiller en sécurité financière a obligatoirement un BAC universitaire et connait bien les produits d’assurance.

Les frais n’ont pas été abordés alors que c’est un point majeur. Ces frais ne sont pas toujours évidents à comprendre, la majorité des gens sont incapables de lire « la facture de frais » d’un conseiller/planificateur. Certains conseillers (au sens large) peuvent charger 2.5% du montant investi dans leur fonds ce qui est astronomique en cumulant les différents frais.

De plus en plus, les conseillers financiers peuvent vendre des assurances « simples » et de plus en plus les institutions encouragent les conseillers à avoir une base d’assurance. L’assurance est une branche de la finance. Quelqu’un avec une formation décente en finance peut facilement comprendre les produits d’assurance « simples ». Un conseiller financier peut gérer une retraite de quelqu’un même s’il n’est pas planificateur financier tout dépend de la formation de celui-ci et de la situation du client. Un conseiller financier pourrait avoir une maîtrise avec un titre professionnel CFA sans autant être planificateur financier et celui-ci serait capable aisément de gérer budget, dette, placement et retraite d’un individu « classique ».

La grande distinction du planificateur financier est au niveau de la planification fiscale, des enjeux légaux et de l’assurance qui fait partie intégrante de leur formation. Par exemple, un entrepreneur qui désire planifier sa sortie de son entreprise tout en voulant laisser un héritage à ses enfants serait mieux avec un planificateur financier.

Un petit dernier mot sur les conseillers financiers indépendants. Généralement, ils sont affiliés à une institution financière pour vendre des fonds. Peu de gens ont la formation pour gérer un fonds par eux-même et vendre ce même fonds à des clients.

merci pour les détails Anthony! Pour ma part, je crois qu’on devrait tous s’éduquer un minimum avant de faire affaire avec un conseiller financier. Autrement on doit le croire sur parole sans vraiment comprendre ce qu’il nous dit ou recommande. Je suis d’avis que personne n’aura autant à coeur notre argent que nous-même. D’un autre côté je comprends que ce n’est pas tout le monde qui souhaite gérer ses propre affaires.

Bonjour The Rich Dog,

Je suis d’accord avec vous. On devrait s’informer du mieux qu’on peut avant de faire affaire avec un conseiller financier ou autre professionnel de la finance. On ne doit pas confier toute nos épargnes à n’importe qui les yeux fermés. Un minimum de connaissances est donc nécessaire.

Je suis en train de lire « L’investisseur zen : Comment rester rationnel quand les marchés financiers de le sont pas » de Sébastien Trudel et je pense que c’est un excellent livre pour apprendre les bases de la finance et de l’investissement. Il y a justement un chapitre qui explique comment trouver un bon conseiller financier, mais c’est encore plus court que cet article. Comme je disais précédemment, on pourrait écrire un livre complet sur ce sujet.

Merci et au plaisir,
R101

Bonjour Anthony,

Merci pour ces informations supplémentaires. Effectivement, l’article n’est pas complet. On pourrait publier un livre complet juste à propos de ce sujet. Je voulais donc résumer les grandes lignes…

Comme je discutais avec Mylène sur ma page Facebook (https://www.facebook.com/retraite101/), ce n’est pas le sujet que je maitrise le mieux. C’est pourquoi j’avais demandé à plusieurs conseillers et planificateurs financiers de m’aider à la rédaction de cet article. Mais, aussi surprenant que ça puisse paraître, j’ai essuyé plusieurs refus. J’ai donc rédigé cet article du mieux que j’ai pu, en utilisant des sources comme l’Autorité des marchés financiers et le site Web du gouvernement du Canada. Cette personne (Mylène) est conseillère en sécurité financière et représentante en épargne collective indépendante. Elle m’a offert de m’aider à corriger certains aspects de cet article et à l’améliorer. J’espère donc publier une mise à jour de cet article au cours des prochains jours ou prochaines semaines.

Merci et au plaisir,
R101

Ce n’est pas un sujet facile même si ça pourrait sembler l’être. Les titres sont variés et parfois les différences sont minimes. J’ai parfois l’impression qu’uniquenent les gens dans le milieu comprennent réellement la différence et que pour le public tout le monde est un conseiller financier (ce qui est une approche pas totalement faux non plus) Vous avez donné tout de meme le meilleur conseil. Parlez-lui et demandez lui sa formation, c’est généralement le plus simple à faire.

Il y a un problème dans la définition de conseiller financier vs planificateur financier. Le titre de conseiller financier en effet, n’Est pas reconnu comme un titre auprès de l’AMF, mais il y a le conseiller en sécurité financière qui peut s’apparenter voire se confondre au Planificateur financier dans la tête des gens. Sur plusieurs mêmes points ils peuvent aider un même client

Laissez un commentaire...