Le guide ultime du REER

Le REER pour les nuls

Dernière mise à jour le 16 décembre 2023

Le Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un fond utilisé au Canada pour épargner au cours de sa vie professionnelle dans le but de compléter les revenus de retraite reçu par l’état comme le Régime de rentes du Québec (RRQ) et la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV ou PSV).

Dans ce guide ultime du REER, je vous explique ce qu’est le REER, ce qu’est un taux effectif et un taux marginal d’imposition, comment diminuer son taux d’imposition à l’aide du REER, les impacts du REER sur les programmes sociaux ainsi qu’un exemple détaillé de cotisation à un REER.

Abonnez-vous à l’infolettre

Abonnez-vous gratuitement à mon infolettre pour recevoir les nouveaux articles par courriel. Je publie un article par semaine sur les finances personnelles, la planification de retraite, l’investissement, l’indépendance financière, les cartes de crédit et plus encore.

Vous pouvez annuler votre abonnement à l’infolettre à n’importe quel moment. Il y a un lien au bas de chaque courriel pour annuler l’abonnement.

Qu’est-ce qu’est le REER?

Le Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un fond utilisé au Canada pour épargner au cours de sa vie professionnelle dans le but de compléter les revenus de retraite reçu par l’état (RRQ/RPC).

Les cotisations versées au REER sont utilisées pour réduire votre impôt.

De plus, tous les revenus accumulés dans le REER sont exempts d’impôts tant et aussi longtemps que ces fonds demeurent dans le REER. Cela dit, vous devez payer de l’impôt lorsque ces fonds sont retirés du REER à la retraite. C’est ce qu’on appelle un compte « différé d’impôt », par opposition à un compte « libre d’impôt ».

Généralement, le taux d’imposition à la retraite est inférieur au taux d’imposition lors de la vie active, ce qui est donc c’est très avantageux pour celui qui cotise au REER.

Le REER n’est pas un investissement, mais plutôt un compte dans lequel vous achetez des placements.

Il est possible d’y investir presque tous les types de placement : certificats de placement garanti (CPG), dépôts à terme, actions, obligations de gouvernement ou d’entreprise, fonds communs de placement, fonds négociés en bourse (FNB), etc.

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Le REER (Régime enregistré d’épargne-retraite) doit être transféré en FERR (Fonds enregistré de revenu de retraite) lorsque vous atteignez l’âge de 71 ans. À cette date, vous êtes obligé de retirer un certain pourcentage de vos fonds de REER chaque année. Le FERR est un véhicule de placement conçu pour vous aider à gérer votre revenu de retraite et à répondre à cette obligation de retrait.

Limite de cotisation annuelle au REER

La limite de cotisation annuelle au REER équivaut à 18 % du revenu l’année précédente, jusqu’à un maximum de 29 210 $ (pour 2022) et 30 780 $ pour 2023. Si vous n’utilisez pas la totalité de vos droits de cotisations, ceux-ci sont reportables dans les années suivantes.

Prenons l’exemple d’une personne qui a des droits de cotisation pour l’année courante de 5 000 $. Si cette personne verse seulement 1 000 $ en cotisation REER, elle lui reste donc 4 000 $ de droits inutilisés. Cette personne pourra cotiser ce 4 000 $ de droits inutilisés dans le futur.

Pour connaître vos droits de cotisations au REER, vous pouvez regarder l’avis de cotisation envoyé par l’Agence de revenu du Canada (ARC).

Limites de cotisation annuelle (2015-2024)

Voici les limites de cotisation annuelle pour le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) des 10 dernières années.

AnnéeLimite des REER en dollars
201524 930 $
201625 370 $
201726 010 $
201826 230 $
201926 500 $
202027 230 $
202127 830 $
202229 210 $
202330 780 $
202431 560 $
Limites de cotisation annuelle pour le REER au cours des 10 dernières années (2015-2024)

La liste complète est disponible sur le site du gouvernement du Canada (source).

Qu’est-ce que le revenu après impôt? Quelle est la différence entre le taux moyen d’imposition et le taux marginal d’imposition?

Voici quelques définitions pour vous aider à mieux comprendre l’exemple qui suit.

  • Revenu d’emploi : Un revenu d’emploi est un montant que vous recevez comme salaire, commissions, bonis, pourboires, gratifications ou honoraires (montants versés pour des services professionnels).
  • Revenu après impôt : Il s’agit du revenu total après déduction des impôts fédéraux, des impôts provinciaux et des cotisations sociales.
  • Taux moyen d’imposition : Il s’agit de l’impôt total que vous payez, c’est-à-dire l’impôt total payé divisé par le revenu total.
  • Taux marginal d’imposition : Le taux d’imposition marginal pour un particulier est le montant de l’impôt que vous payez sur vos derniers dollars gagnés.

Pourquoi et comment le REER diminue-t-il l’impôt à payer?

Le REER permet de réduire l’impôt, car les cotisations réduisent le revenu imposable. Le remboursement d’impôt est calculé selon le taux marginal, soit l’impôt sur le dernier dollar gagné. Le taux marginal correspond à la tranche d’impôt la plus élevée.

Prenons l’exemple d’une personne dont le revenu annuel est 55 000 $ et que ce dernier verse une cotisation de 5 000 $ à un REER, alors son revenu imposable sera de 50 000 $ (55 000 $ – 5 000 $).

Cette personne recevra un remboursement d’impôt qui correspond à l’impôt payé sur le dernier 5 000 $ gagné.

Un exemple complet est détaillé dans la prochaine section.

Voici une table d’imposition sommaire pour le Québec (applicable pour l’année 2021).

Tranche d’imposition fédéraleTaux d’imposition fédéralTranche d’imposition du QuébecTaux d’imposition du Québec
49 020 $ ou moins15 %45 105 $ ou moins15 %
49 021 $ – 98 040 $20 %45 106 $ – 90 200 $20 %
98 041 $ – 151 978 $26 %90 201 $ – 109 755 $24 %
151 979 $ – 216 511 $29 %109 756 $ et plus25,75 %
216 512 $ et plus33 %  
Table d’imposition sommaire pour le Québec (pour l’année 2017)

Vous pouvez aussi consulter la table d’impôt 2021 complète (source).

Exemple de cotisation REER

Voici un exemple simplifié pour comprendre comment fonctionne le REER. David a un revenu d’emploi de 55 000 $ par année. L’exemple comprend deux scénarios. Dans un premier temps, David NE verse PAS de cotisation à un REER. Dans un deuxième temps, David verse une cotisation REER de 5 000 $.

Scénario 1

David a un revenu d’emploi de 55 000 $ et ne verse pas de cotisation à un REER. Il paye 14 583 $ en impôt, soit 4 803 $ en impôt fédéral, 6 093 $ en impôt provincial et 3 688 $ en cotisations sociales (RRQ et AE).

Ainsi, son revenu après impôt est de 40 417 $.

Son taux moyen d’imposition est 19,90 % et son taux marginal d’imposition est 37,12 %.

Scénario 2

David a un revenu d’emploi de 55 000 $ et il verse une cotisation REER de 5 000 $. Il paye 12 727 $ en impôt, soit 3 947 $ en impôt fédéral, 5 093 $ en impôt provincial et 3 688 $ en cotisations sociales (RRQ et AE).

Ainsi, son revenu après impôt est de 42 273 $.

Il fait donc une économie de 1 856 $ en impôt!

Son taux moyen d’imposition est 18,17 % et son taux marginal d’imposition est 32,53 %.

En réalité, la cotisation REER de 5 000 $ aura coûté à David 3 144 $ (5 000 $ – 1 856 $).

De plus, ces cotisations vont générer des revenus exempts d’impôts jusqu’à la retraite…

Résumé des deux scénarios

Voici un résumé des deux scénarios :

Scénario 1Scénario 2Différence
Revenu d’emploi55 000 $55 000 $– $
Cotisation REER0 $5 000 $+5 000 $
Impôt fédéral4 803 $3 947 $-856 $
Impôt provincial6 093 $5 093 $-1 000 $
Cotisations au RRQ et à l’AE3 688 $3 688 $– $
Montant d’impôt total14 583 $12 727 $-1 856 $
Revenu après impôt40 417 $42 273 $+1 856 $
Taux moyen d’imposition19,90 %18,17 %-1,73 %
Taux marginal d’imposition37,12 %32,53 %-4,59 %
Résumé des deux scénarios de cotisation REER

Les calculs ci-dessous ont été effectués avec la calculatrice d’impôt du Québec de TurboImpôt (source).

Impacts sur les programmes sociaux

Il y a beaucoup d’autres avantages à cotiser au REER. Comme mentionné précédemment, les cotisations versées au REER diminuent le revenu imposable. En diminuant votre revenu imposable, vos crédits et allocations des deux paliers de gouvernement seront bonifiés et vous aurez même accès à des programmes sociaux dont vous n’aviez pas accès auparavant.

Je pense notamment au crédit pour la solidarité (Québec), au crédit de TPS (Canada), à l’Allocation Canadienne pour Enfants (ACE) et à l’Allocation Famille du Québec.

À LIRE : Cotiser au REER pour augmenter les allocations familiales

Comment investir dans un REER?

Il existe plusieurs options pour cotiser/investir dans un REER. Voici certaines d’entre elles :

Pour comparer les différentes plateformes de courtage (courtiers en ligne), je vous recommande d’utiliser cet outil :

Voici un outil similaire pour les robots-conseillers :

Comment investir en bourse ★

→ Pour investir en bourse, vous devez ouvrir un compte d’investissement avec un courtier en ligne. Au Canada, il y a actuellement 4 courtiers en ligne sans frais de commissions ou à faibles commissions :

~Personnellement~, j’investis en bourse avec Desjardins Courtage en ligne (Disnat), tandis que ma femme utilise Wealthsimple Trade* pour sa simplicité et sa facilité d’utilisation. Sur ces deux plateformes, nous avons un portefeuille d’investissement de 750 000 $ (CELI x 2, REER x 2, REEE x 5 et compte non enregistré).

Achat d’une première maison ou retour aux études?

Le REER peut aussi être utilisé sans impact fiscal pour l’achat d’une première maison (RAP) ou pour financer un retour aux études (REEP), pourvu que les fonds soient remboursés dans le REER dans les années suivantes.

Mais, n’oubliez jamais que le but ultime du REER est de compléter les revenus à la retraite.

Régime d’accession à la propriété (RAP)

Le régime d’accession à la propriété (RAP) est un programme qui vous permet de retirer des sommes d’argent de vos régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) pour acheter ou construire une habitation admissible pour vous-même ou pour une personne handicapée qui vous est liée.

Pour être admissible au RAP, vous devez respecter plusieurs conditions. Notamment être considéré comme un acheteur de première habitation et avoir une entente écrite pour acheter ou construire une habitation admissible pour vous-même.

Depuis 2019, le plafond des retraits dans le cadre du RAP est de 35 000 $ par personne (ce dernier était de 25 000 $ avant 2019). Le RAP vous permet de rembourser les fonds sur une période de 15 ans (1/15e du montant total par année). Notez que votre période de remboursement débute deux ans après l’année où vous avez retiré les fonds de votre REER.

Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP)

Le régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) vous permet de retirer jusqu’à 10 000 $ de vos régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) par année civile (et jusqu’à 20 000 $ au total) pour financer votre formation ou vos études à temps plein. Le REEP permet aussi de financer les études de votre époux ou conjoint de fait. Cependant, le REEP ne peut pas servir à financer les études de vos enfants; vous devez plutôt utiliser le régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour ces derniers.

Pour être admissible au REEP, vous devez respecter plusieurs conditions. Notamment d’avoir un REER, d’être résident du Canada et d’être inscrit comme étudiant (à temps plein dans un programme de formation admissible dans un établissement d’enseignement agréé).

Le REEP vous permet de rembourser les fonds sur une période de 10 ans (1/10e du montant total par année jusqu’à ce que le solde du REEP soit de zéro).

Transfert du REER en FERR

Le REER (Régime enregistré d’épargne-retraite) doit être transféré en FERR (Fonds enregistré de revenu de retraite) lorsque vous atteignez l’âge de 71 ans. À cette date, vous êtes obligé de retirer un certain pourcentage de vos fonds de REER chaque année. Le FERR est un véhicule de placement conçu pour vous aider à gérer votre revenu de retraite et à répondre à cette obligation de retrait.

Le FERR vous permet de continuer à investir vos fonds de retraite, tout en offrant une source de revenu stable pendant votre retraite. Vous pouvez retirer une partie de votre capital chaque année, ce qui vous permet de disposer de liquidités pour couvrir vos dépenses de retraite. Les revenus du FERR sont soumis à l’impôt, mais comme vous n’êtes pas tenu de retirer l’intégralité de votre capital, vous pouvez réduire votre impôt en choisissant de retirer seulement le montant requis chaque année. En somme, le transfert de vos fonds de REER en FERR est une étape importante dans la planification de votre retraite, car cela vous permet de continuer à faire fructifier vos investissements tout en fournissant un revenu stable pendant votre retraite.

Retrait minimum du FERR

Les retraits minimaux obligatoires du FERR dépendent de votre âge et de la valeur de votre fonds de retraite au début de l’année. Les règles fiscales canadiennes stipulent que le pourcentage de retrait minimum est calculé en fonction de l’espérance de vie restante du titulaire du FERR.

À LIRE : Retrait minimum du FERR en 2024

Voici les pourcentages de retrait minimum du FERR pour chaque tranche d’âge en 2024 :

  • 71 ans : 5,28 %
  • 72 ans : 5,40 %
  • 73 ans : 5,53 %
  • 74 ans : 5,67 %
  • 75 ans : 5,82 %
  • 76 ans : 5,98 %
  • 77 ans : 6,18 %
  • 78 ans : 6,36 %
  • 79 ans : 6,58 %
  • 80 ans : 6,82 %
  • 81 ans : 7,08 %
  • 82 ans : 7,38 %
  • 83 ans : 7,71 %
  • 84 ans : 8,08 %
  • 85 ans : 8,51 %
  • 86 ans : 8,99 %
  • 87 ans : 9,55 %
  • 88 ans : 10,21 %
  • 89 ans : 10,99 %
  • 90 ans : 11,92 %
  • 91 ans : 13,06 %
  • 92 ans : 14,49 %
  • 93 ans : 16,34 %
  • 94 ans : 18,79 %
  • 95 ans ou plus : 20,00 %

Il est important de noter que les retraits de FERR sont imposables comme revenu, donc il est important de tenir compte de ces montants minimums et de planifier votre revenu de retraite en conséquence.

Régimes enregistrés d’épargne

Les régimes enregistrés d’épargne sont un instrument d’épargne qui permet de payer moins d’impôt ou de reporter dans le futur de l’impôt à payer. Les 4 principaux types de régimes enregistrés d’épargne sont :

  • Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)
  • Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)
  • Régime enregistré d’épargne-études (REEE)
  • Régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI)

Mais, il existe aussi le FERR, le CRI, le FRV, etc. Sans oublier le nouveau compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP).

Note : Les régimes d’épargne ci-dessus doivent être « enregistrés » auprès de l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Articles connexes

Meilleures Offres

Placements autonomes Wealthsimple (Wealthsimple Trade)
Obtenez un bonus de 25 $ lorsque vous ouvrez un compte avec mon code : SSMJWA
+ une récompense de 250 $ si vous accédez au statut «Avantage» dans les 30 jours et de 1 000 $ pour le statut «Génération»
Qtrade Investissement direct
Obtenez jusqu’à 150 $ de remise en argent! (code promotionnel «PROMO2024»)
Questrade Placements autogérés
Obtenez 50 $ en transactions gratuites.

Suivez-moi sur :

Les finances pour tous

Devenez membre de mon groupe « Les finances pour tous » sur BuymeaCoffee pour soutenir le blogue et obtenir plusieurs exclusivités :

  • Accès aux publications secrètes/exclusives BuymeaCoffee
  • Accès gratuit aux outils et calculateurs (fichiers Excel)
  • Mes achats de FNB et ma stratégie d’investissement en bourse

Abonnez-vous à l’infolettre

Abonnez-vous gratuitement à mon infolettre pour recevoir les nouveaux articles par courriel. Je publie un article par semaine sur les finances personnelles, la planification de retraite, l’investissement, l’indépendance financière, les cartes de crédit et plus encore.

Vous pouvez annuler votre abonnement à l’infolettre à n’importe quel moment. Il y a un lien au bas de chaque courriel pour annuler l’abonnement.

Avertissement : Je ne suis pas accrédité par la loi pour émettre des conseils/recommandations financières. Retraite101 est un blogue où je partage mes connaissances sur les finances. Les articles sont offerts à titre d’information et ne constituent pas un conseil financier. Consultez un professionnel de la finance pour des conseils personnalisés.

Par Retraite 101

Je m’appelle Vincent (BSc, MBA) et je suis le fondateur de Retraite 101. En 2017, j’ai lancé le blogue Retraite101.com pour inspirer et motiver les Québécoises et Québécois à prendre leurs finances personnelles en main et atteindre l’indépendance financière.Aujourd’hui, Retraite 101 rejoint plus de 250 000 visiteurs uniques par année! Sans oublier les 25 000 abonnés sur mes réseaux sociaux et les 3 500 abonnés à mon infolettre. De plus, Retraite 101 a été cité dans plusieurs articles de médias, blogues, balados et livres de finances personnelles.Mes principaux outils d'investissement incluent Disnat et Wealthsimple Trade*. Je gagne des intérêts sur mon épargne avec Achieva Financial et je reçois des récompenses sur mes achats en utilisant ma Carte Cobalt American Express*. Finalement, je surveille ma cote de crédit gratuitement en utilisant Borrowell*.

20 commentaires

  1. Bonjour et merci pour toutes ces précieuses informations!! Quel est votre avis sur les REER de type fond d’action et fons de solidarité FTQ.
    Y a-t-il réellement plus d’avantages?

    1. Bonjour Philippe,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Voici mon avis personnel sur les fonds de travailleurs (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN). D’autres personnes ont un avis différent. Alors, c’est à vous de faire vos recherches par la suite 😉

      Personnellement, je n’investis pas dans les fonds de travailleurs (FTQ/CSN). Je préfère investir dans quelque chose que je contrôle et dont je peux choisir le profil de risque. Souvent, les gens oublient que les fonds de travailleurs sont ce qu’on appelle du capital de risque… Moi je n’ai pas de problème avec cela de toute façon (je suis en phase d’accumulation avec une exposition aux actions à 100 %). Donc le profil du fonds correspond à mon profil d’investisseur. Mais, les contraintes de ces fonds et le rendement ne m’intéressent pas…

      Je pense que les fonds de travailleurs (FTQ/CSN) sont de bons investissements à l’aube de la retraite, car :
      – l’investisseur profite du crédit d’impôt supplémentaire;
      – l’impact du coût d’opportunité d’investir dans ce fonds est limité (rendement inférieur aux principaux indices).

      Bref, ce n’est pas un produit pour moi qui pense prendre ma retraite à 40 ans. J’ai beaucoup d’autres REER ailleurs, donc mon REER d’un fonds de travailleurs (si j’en avais un) serait le dernier que je pourrais décaisser… Je n’aurais donc pas le plein contrôle de ma stratégie de décaissement du REER de ce fonds de travailleurs.

      Au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  2. Bonjour,

    J’ai une REER avec mon employeur car il cotise 4% pour moi. Mais est-ce possible d’ouvrir un autre compte REER et le gérer moi-même? si oui quelle est la meilleure plateforme pour les REER?

    1. Bonjour Viou,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Bien entendu. Vous pouvez ouvrir autant de comptes REER que vous voulez. Dans votre cas, vous pourriez ouvrir un compte REER avec un robot-conseiller ou un compte de courtage pour cotiser un autre 10 % en REER (j’assume que vous cotisez vous aussi 4 % dans le REER en plus du 4 % de votre employeur, donc 18 – 4 – 4 = 10%).

      Voici un tableau comparatif des différentes plateformes de courtage : https://retraite101.com/quelle-est-la-meilleure-plateforme-de-courtage/

      Au plaisir d’échanger avec vous!
      R101

      1. Merci beaucoup. Maintenant que votre ancien employeur ne cotisera plus dans votre REER, allez-vous garder le garder toujours chez Manuvie? Si non, dans quel FNB allez-vous investir dorénavant. Merci

        1. Je n’ai pas encore décidé. Mais, il y a de fortes chances que je transfère mon REER collectif dans mon compte de courtage pour investir dans un FNB d’allocation d’actifs, comme mes mes autres comptes (CELI, REEE, compte non enregistré…)

  3. Bonjour!
    Je me demande si tous les FNB sont admissibles au REER. Je regarde pour investir dans les FNB XGRO ET VGRO. Dans le cas de VGRO dans la fact sheet il est clairement indiqué (RRSP, RRIF, RESP, TFSA, DPSP, RDSP, Non-reg). Par contre du côté de blackrock les programmes indiqués sont PACC/DRIP/SWP. Est ce que cela signifie qu’il n’est pas admissible au reer?
    Merci!!!

    1. Bonjour Nick,

      Bienvenue sur mon blogue et merci de briser la glace avec ce premier commentaire. 🙂

      C’est une excellente question. À moins d’un avis contraire, tous les FNB sont admissibles au REER. Plus spécifiquement, les FNB « XGRO » (iShares) et « VGRO » (Vanguard) sont admissibles au REER. Les programmes du site Internet de iShares (Blackrock) que vous mentionnez concernent les plans de réinvestissement des dividendes (https://retraite101.com/drip-dividend-reinvestment-plan-prd-plan-de-reinvestissement-des-dividendes/). Ce n’était pas les types de comptes admissibles. 🙂

      Bonne journée et au plaisir d’échanger avec vous.
      R101

  4. Que penses-tu du réer avec le paramètre suivant : ne pas être certain de vouloir rester toute sa vie au Canada. Aucune idée de ce qu’il va se passer jusqu’à la retraite.
    Nous plaçons dans le CELI et RÉER, les heures supplémentaires fait chez l’employeur, qui le propose

    1. Bonjour Mel,

      Je ne peux pas donner de conseils/recommandations financières. Cependant, si j’étais à votre place (c.-à-d. que je voudrais quitter le Canada), je n’investirais pas le REER. J’irais surtout dans le CELI et dans le compte non enregistré/marge. Mais ça, c’est moi. À moins que le futur pays de résidence ait une entente fiscale avec le Canada… Qui sait? 🙂

      Au plaisir,
      R101

  5. Bonjour, j’ai 24 ans et j’ai rempli mon CELI et CELIAPP. Je pensais à investir dans mon REER, mon salaire est d’environ 50 000$. Je sais que cet argent ne sera retiré qu’à la retraite. Pensez-vous qu’il serait préférable pour moi de verser de petits montants chaque année et d’investir ceux-ci, plutôt que de maximiser mes contributions chaque année ?

    1. Bonjour Sam,

      Comme dans presque toutes les questions de finances personnelles, la réponse est : « Ça dépend ! ». Ça dépend, car nous avons tous des situations personnelles et financières différentes, des objectifs différents, etc. C’est pour cela qu’on appelle cela des finances « personnelles » ! 🙂

      Ceci étant dit, je ne peux pas vraiment répondre à votre question. Il y a trop de variables à prendre en considération…

      Cependant, je voulais préciser quelques informations. Tout d’abord, le REER peut être utilisé bien avant la retraite. Par exemple, vous pourriez l’utiliser dans le cadre d’un RAP ou d’un REEP. Mais, vous pourriez aussi l’utiliser pour financer une année sabbatique, une « retraite » précoce, etc. Je ne dis pas que c’est ce que vous devriez faire, mais je le mentionne à titre de clarification.

      Ensuite, les cotisations REER n’ont pas obligatoirement à être déduites dans l’année fiscale de la cotisation. Par exemple, vous pourriez cotiser au REER cette année (vu que vos comptes CELI et CELIAPP sont déjà maximisés), mais reporter la déduction fiscale dans le futur. Par exemple, lorsque vos revenus d’emploi seront plus élevés (taux marginal d’imposition plus élevé) ou lorsque vous aurez des enfants (les mesures sociofiscales sont calculées sur le revenu net, soit après les déductions REER). Un revenu net inférieur fera augmenter, entre autres, vos allocations familiales ! 😉

      Bonne réflexion et au plaisir,
      R101

      1. Bonjour, merci beaucoup !

        Pensez-vous que ce serait une bonne idée de cotiser au REER cette année, de déduire cette cotisation le plus tôt possible et de réinvestir le montant acquis après les impôts afin de générer un intérêt plus élevé plutôt que d’attendre que mon revenu soit supérieur ?

        1. Bonjour Sam,

          C’est une bonne idée, mais ce n’est peut-être pas la stratégie la plus optimale à long terme (peut-être que oui, peut-être que non …). Par exemple, si vous n’avez pas d’enfant(s) actuellement, mais que vous en voulez plus tard, alors les déductions REER feront augmenter vos allocations familiales non imposables (en plus du remboursement d’impôt, bien entendu). Une piste de solution : regardez votre TEMI actuel et essayez d’envisager votre situation familiale/personnelle dans 5 ou 10 ans.

          Bonne journée et au plaisir,
          R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *