Arrêter de boire de l’alcool pour économiser de l’argent ?!

Arrêter de boire de l’alcool pour économiser de l’argent

Mettons les choses au clair immédiatement. Est-ce que je recommande d’arrêter de boire de l’alcool pour économiser de l’argent? La réponse est : non! En clarifiant ceci dans la première phrase de l’article, je vais pouvoir identifier facilement ceux qui commentent mes articles sur Facebook sans les avoir lus 😛 C’est à la mode de faire cela…

Combien dépensez-vous en alcool chaque année?

Maintenant, est-ce que vous buvez de l’alcool? Probablement! Mais, savez-vous combien vous dépensez en consommation d’alcool chaque année? Je ne peux pas répondre pour vous, mais je peux vous dire combien le Canadien moyen dépense en alcool chaque année…

Si vous voulez suivre vos dépenses en alcool, vous pouvez entrer vos dépenses dans votre budget. Si vous n’avez pas de budget, voici mon fichier Excel que j’offre gratuitement.

Revenons aux dépenses en alcool. Malheureusement, Statistique Canada ne différencie pas les dépenses en produits de tabac et boissons alcoolisées. Donc, il n’est pas possible de connaitre les dépenses annuelles moyennes en alcool uniquement. Mais bon, je vais quand même utiliser ces chiffres pour vous donner une idée des dépenses en argent et en pourcentage des dépenses totales (budget).

De 2010 à 2017, les dépenses annuelles en produits de tabac et boissons alcoolisées sont passées de 1206 $ à 1497 $ par ménage (source – Statistique Canada).

Dépenses en produits de tabac et boissons alcoolisées au Canada de 2010 à 2017
Dépenses en produits de tabac et boissons alcoolisées au Canada de 2010 à 2017

Maintenant, voici le pourcentage que représentent les dépenses en « produits de tabac et boissons alcoolisées » dans le budget. Même si les dépenses en tabac/alcool augmentent chaque année, la proportion reste environ la même dans le budget…

Année Dépenses totales Dépenses en produits de tabac et boissons alcoolisées Pourcentage des dépenses totales
201072 075 $1206 $1,67 %
201173 646 $1201 $1,63 %
201275 695 $1244 $1,64 %
201379 098 $1352 $1,71 %
201480 727 $1222 $1,51 %
201582 697 $1336 $1,62 %
201684 489 $1406 $1,66 %
201786 070 $1497 $1,74 %

Cependant, c’est quand même beaucoup d’argent… En fait, selon les statistiques, les ménages canadiens dépensent le même montant (environ) en tabac/alcool qu’en éducation. De plus, ces derniers dépensent plus en tabac/alcool qu’en soins personnels. Eh oui! 😛

Les données des années 2018, 2019 et 2020 ne sont pas encore disponibles. J’ai surtout hâte de voir ceux de 2020, pendant le confinement…

Impact des dépenses en alcool sur la planification de la retraite

Je n’ai pas besoin de vous dire que les dépenses en alcool ont un impact sur la planification de la retraite et sur l’argent qui sera disponible à la retraite (je n’avais pas besoin de le dire, mais je viens de le faire 😛 ). Des dépenses annuelles de 1497 $ (moyenne canadienne) peuvent sembler banales. Mais, savez-vous de combien se prive à la retraite un adulte qui a dépensé cette somme de 18 à 65 ans (pendant sa vie adulte)? La réponse : un demi-million de dollars! C’est exactement 492 848,91 $ (source)

Des dépenses annuelles de 1497 $ en alcool pendant la vie adulte vous privent de 492 848,91 $ à la retraite
Des dépenses annuelles de 1497 $ en alcool pendant la vie adulte vous privent de 492 848,91 $ à la retraite

Bien entendu, le temps et le rendement composé font la majorité du travail pour vous 🙂

Pourquoi je ne consomme pas d’alcool?

Personnellement, je ne consomme PAS d’alcool. J’en ai déjà consommé lorsque j’étais plus jeune (beaucoup! 😛 ). Mais je n’en consomme plus depuis 5 ans. Contrairement à ce que pensent certains de mes amis, ce n’est pas à cause de l’argent…

Ceux qui sont abonnés à mon blogue depuis longtemps sont au courant, mais je vis avec des douleurs chroniques relativement importantes (je dis « relativement importantes », car il y a bien pire que moi… je ne suis pas à plaindre). Ces douleurs chroniques font en sorte que je dois prendre des corticoïdes tous les jours, et ce, pour le reste de mes jours. Il n’y a malheureusement pas d’autres options à mon âge. Ne me prenez pas en pitié, je vis bien avec cela. De plus, ne me proposer pas d’aller voir un « ramancheur » 😛 Je suis déjà passé par toutes les étapes, incluant : injections (ex. : bloc facettaire), physiatrie, opérations mineures (ex. : brûler les nerfs sensitifs), neurochirurgie, etc.

Je peux quand même boire de l’alcool avec ces médicaments. Selon mon médecin, il faut y aller graduellement et le corps finit par s’habituer. Mais, mon corps ne s’est jamais habitué, que ce soit pour une seule bière ou une simple coupe de vin. Le résultat : je ne consomme plus d’alcool. Est-ce que ça me manque? Non. Est-ce que je peux avoir du plaisir sans alcool? Certainement! Est-ce que j’économise de l’argent en même temps? Bien sûr. Beaucoup d’argent… 😉

Conclusion

Pour revenir à la question initiale, est-ce que je recommande d’arrêter de boire de l’alcool pour économiser de l’argent? La réponse est : non! Même si vous dépensez 1500$ par année ou si vos dépenses en alcool représentent 2-3-4% de votre budget… Ce n’est pas la fin du monde. Même si je préconise la consommation responsable, les bonnes habitudes en matière de finances personnelles, etc. L’argent n’est pas le plus important dans la vie.

Si vous aimez boire un verre de vin au souper ou boire quelques bières avec des amis en regardant un événement sportif à la télévision, c’est bien. Je n’ai pas de problème avec cela. À mon avis, il ne faut pas couper dans les petits plaisirs de la vie pour économiser de l’argent. Au autant que ce soit responsable, bien entendu…

De plus, si vous visez l’indépendance financière et retraite précoce (FIRE) comme moi, je pense qu’il est important de NE PAS se priver pour atteindre cet objectif. Le parcours vers la liberté financière ne doit PAS être un parcours de privation… Il faut avoir du plaisir quand même 🙂

Pour ma part, je ne consomme pas d’alcool, alors bien entendu que j’économise beaucoup d’argent.

Et vous, consommez-vous de l’alcool? Savez-vous combien vous dépensez en consommation d’alcool chaque année? Pensez-vous qu’arrêter de boire de l’alcool pour économiser de l’argent est une bonne idée?

*****

Merci de vous abonner à @retraite101 sur Facebook et Instagram et de partager cet article avec vos amis. De plus, abonnez-vous à mon blogue pour recevoir gratuitement les nouveaux articles par courriel.

Offre Wealthsimple – Ouvrez un compte d’investissement avec Wealthsimple Trade et obtenez une prime en argent de 10 $ (lorsque vous déposez et échangez au moins 100 $); Obtenez la gestion gratuite de 10 000 $ pendant un an avec Placements Wealthsimple.

Offre Questrade – Ouvrez un compte d’investissement avec Questrade et obtenez 50 $ en transactions gratuitesObtenez la gestion gratuite de 10 000 $ pendant un an avec Questwealth Portfolios.

Au plaisir d’échanger avec vous.

Par retraite101

Blogueur québécois qui a atteint CoastFIRE à 35 ans et qui a pris sa retraite du 9@5!

22 commentaires

  1. Bel article R101!
    Personnellement, je me reconnais un peu là-dedans. Par exemple, j’épargne plus de 50% de mon salaire, mais je ne serais pas prêt à couper dans les bières de microbrasserie et le petit verre de scotch qui représentent de petits plaisirs 😉 Pas acheté de bateau pour 3 weekends par été, pas acheté de pick-up pour le weekend de pêche de l’année… mais par contre, difficile de troquer la pinte du vendredi soir 🙂 Je pense que tout est une question de choix et d’équilibre et de garder le cap sur ses finances et ses objectifs en termes de cible de % d’épargne et d’avoir net. Pour ma part, je préfère couper dans des choses vraiment inutiles comme une voiture de luxe. Somme toute, c’est bien d’avoir mis des chiffres sur la question 😉
    Joyeuses fêtes à toi et ta famille! En espérant de nombreux autres super articles en 2021.
    C

    1. Bonjour C,

      Je suis d’accord avec vous. C’est une question d’équilibre. Je préfère moi aussi réduire voire éliminer les dépenses inutiles, mais continuer de dépenser pour les petits plaisirs de la vie. À mon avis, l’important est d’optimiser les 3 postes de dépenses les plus importants du budget : habitation, transport et alimentation. Une fois que ces 3 postes de dépenses sont optimisés, le gros du travail est fait 🙂 Je suis d’ailleurs en train d’écrire un article à ce sujet…

      Joyeuses Fêtes et au plaisir d’échanger avec vous!
      R101

      1. J’ai bien hâte de lire ça! J’irais même jusqu’à dire qu’en optimisant seulement le transport (la voiture), le gros du travail est fait. Avec, disons, un paiement moyen de voiture de nos jours (350$-400$ par mois), on peut s’en permettre des choses … voici un article qui avait complètement changé ma perspective sur le sujet :
        https://www.marketwatch.com/story/the-road-to-riches-is-this-simple-drive-a-crappy-car-2019-06-21

        Au plaisir!
        C

        1. J’avais déjà lu cet article 🙂 C’est très bien expliqué, pour ceux qui comprennent l’anglais. J’avais d’ailleurs déjà pensé faire un article à ce sujet… 🙂

      2. Tu as raison, les 3 postes principaux. Une de mes fierté cette année c’est que le budget alimentation a carrément fondu comme neige au soleil ! On a jamais autant si peu dépensé pour se nourrir, et jamais aussi bien mangé.. Quelques idées :
        1) Cuisiner, cuisiner, cuisiner, cuisiner ?
        2) Perso, je déteste faire les circulaires. Mais j’ai une amie qui le fait. Donc, elle m’avertit quand certains items viennent en spécial. Cette semaine, c’était les pâtes Barilla à 1$. Je lui ai demandé de m’en prendre 24. Le beurre a 3 $, oui oui une douzaine.
        3) À peu près tout est réutiliser… Je prépare des carottes, et bien mes charmantes poules adorent les épluchures. Tu manges du poulet ? Conserve les os pour faire ton bouillon le lendemain. Donc, réduire le gaspillage. Aussi, c’est tellement meilleur !
        5) Un jardin pour des produits frais l’été ! ! !
        6) Le point le plus important cette année… J’achète le cochon entier, ça donne environ 100 lbs de viande à environ 1 $ la lbs. En plus du bacon et des jambons ! Cela fait 6 mois que je cherchais un boeuf, car le boeuf a l’épicerie ($$$). Je vais l’avoir à l’automne 2021, environ 1 000 lbs de viande. (Je le partage avec d’autres..) Etc.

        Bref, oui les prix de l’alimentation augmentent, mais il y a énormément de moyens de réduire considérablement ce poste budgétaire.

        1. Nous, c’est l’inverse 🙁 Nos postes de dépenses « habitation » et « transport » sont optimisés. Même si nous avons fait beaucoup d’effort dans les dernières années pour l’alimentation, je pense que c’est le poste de dépenses qui pourrait être amélioré dans notre budget. Je n’ai pas de chiffres exacts (je ne comptabilise/catégorise pas toutes nos dépenses), mais avec deux enfants et un chat, je confirme que les dépenses en alimentation sont assez élevées et pourraient être optimisées.

  2. Salut R101

    Personnellement j’ai arrête de boire de l’alcool cette année pour une question d’argent et de santé.Je ne buvais pas beaucoup mais bien.J’étais un amateur de whisky et de bière de microbrasserie.Je dépensais environs 2600$ par année.sa représente environ le montant que je cotise au reee de ma fille.Entre temps j’ai découvert le mouvement fire, pas besoin de te dire que je suis très fière de cette décision.Au plaisir !

    1. Bonjour Alex,

      À mon avis, il n’y a pas de problème à continuer de dépenser de l’argent pour de l’alcool, si cela est raisonnable et apporte du plaisir. Mais, l’inverse est aussi vrai… Il n’y a pas de problème à arrêter de boire de l’alcool pour économiser de l’argent et utiliser cet argent à un endroit plus prioritaire. L’éducation est justement une de ces priorités à mon avis. Votre fille vous remerciera lorsqu’elle terminera ses études SANS DETTE!

      Je vous souhaite un joyeux temps des fêtes! 🙂

      Au plaisir,
      R101

  3. Allo, Non je ne serais pas prête à couper dans l’alcool. C’est un plaisir de la vie pour moi. J’adore les bières de microbrasserie et je me permet généralement une bouteille de vin par fin de semaine. D’après moi, ça nous coûte au moins 1500$ par année à deux.
    Joyeuses fêtes!

    1. Bonjour Framboise bleue,

      Dans votre cas, la consommation d’alcool n’est pas un problème de dépendance. De plus, vous savez combien (environ) cela vous coûte par année. Alors, je n’ai pas de problème avec ça. Il ne faut pas couper les petits plaisirs de la vie 🙂

      Je vous souhaite un joyeux temps des fêtes!

      Au plaisir,
      R101

      PS : C’est facile d’identifier ceux qui ont commenté ma publication sur Facebook sans avoir lu l’article… 😛

      1. Allo! J’avais bien lu ton article. Tu présumes que je ne l’avais pas lu car je répond au titre, mais je l’avais bien lu 😉 A moins qu’il y avait une phrase subliminale que je n’ais pas pigée haha!

        1. Non non. Je voulais simplement dire que c’était évident que tu avais lu l’article, contrairement à d’autres qui commentent ma publication sur Facebook sans voir lu l’article. Ce sont généralement des commentaires du genre « Oh que non » ou « Jamais de la vie » ! 😛

  4. Ah ah, je trouve tes articles vraiment drôle, comme celui sur la coupe de cheveux à 15 000 $ !
    On a tous nos passions. Malheureusement au Québec (Canada), le coût de l’alcool est dispendieux. Merci aux nombreuses taxes de l’état et la redevance que la SAQ doit versée au gouvernement. Je m’ennui du temps d’avant le programme inspire. Je réussissais toujours à avoir mes bouteilles de 14-15 $ à 7-9 $ en multipliant les promotions (combiné un samedi vente éclair avec des coupons sur les bouteilles qui était une promo du manufacturier avec d’autres rabais par exemple circulaire). Depuis le programme inspire, il n’y a pratiquement que des points.
    J’aime beaucoup le vin et il faut toujours rester imaginatif et créatif dans notre budget. Disons que j’ai certains trucs pour faire en sorte que mon budget SAQ soit minine, car il est impensable de se priver quand on est FI non?

    1. Merci JP 🙂

      Je n’ai pas de statistiques à l’appui et je me base seulement sur les commentaires de mes connaissances, mais j’ai entendu dire qu’il n’y a plus beaucoup de rabais en argent à la SAQ depuis le lancement du programme Inspire. C’est surtout des points… des maudits points! 🙁 Et semble-t-il que le programme n’est pas très généreux pour la quantité d’informations personnelles qu’on « accepte » de donner en échange de ces points…

      Il y a plusieurs personnes FI qui font leur propre vin. As-tu déjà pensé à faire cela? C’est une façon de sauver du $$$

      Joyeuses Fêtes!
      R101

  5. J’ai réduit de beaucoup ma consommation d’alcool cette année. Je réserve l’alcool pour des occasions spéciales, soit de fêter quelqu’un ou moi-même, célébrer des milestones, les fêtes, s’il y avait eu une rencontre entre blogueurs ( 😉 ), etc. Je bois beaucoup moins qu’avant et je tolère moins l’alcool aussi, mais je ne serais jamais capable d’être totalement sobre! Tout est dans la modération et l’équilibre pour moi !

    1. Bonjour Sorcière Frugale,

      Je pense que c’est une consommation d’alcool tout à fait raisonnable. Mais bon, je suis qui pour juger de cela? 😛 😛 😛

      Vous marquez un point important. Tout est dans la modération et l’équilibre!

      Bonne année 2021!
      R101

  6. Je pense que toutes les femmes qui ont eu des enfants peuvent confirmer que couper la consommation d’alcool pendant plusieurs mois n’est même pas un sacrifice. Après avoir passé trois ans pratiquement sans boire : enceinte 9 mois-allaitement 9 mois-enceinte 9 mois-allaitement 9 mois, l’envie n’est juste plus vraiment là. Je pense que depuis juin 2017, j’ai du boire une dizaine de verres de vin et quatre bières. Une bonne eau pétillante m’apporte maintenant autant de plaisir qu’un apéro, alors pourquoi choisir celui qui est moins bon pour ma santé ET celle de mon portefeuille?
    Tout comme le dessert, l’alcool fait partie de ces habitudes qui sont de plus en plus faciles à couper avec le temps (moins on en boit, moins on en veut).
    Ceci dit, ça dépend beaucoup des gens dont on est entourés aussi. Mon mari aime bien boire une bonne bière avec son souper une fois de temps en temps, ou savourer un scotch devant un épisode de Game of Thrones particulièrement sanglant après le dodo des petits. Et je dirais que sans lui, ma consommation d’alcool serait probablement encore plus faible. (et la proportion dans le budget serait pratiquement nulle!) J’ai validé, et en 2020 nous avons dépensé 436$ à la SAQ et en bières de spécialité. Toutefois, je dois dire que les caisses de unibroue/Brasseurs de Montréal/etc. achetées avec une épicerie sont inclues dans le budget épicerie (je n’épluche pas le détail des factures en faisant le budget – je mets 100% du coût dans le poste qui constitue le plus gros % de la facture), donc j’ajouterais un autre 200$ environs. (une dizaine de caisses de 12 par an). Donc au total 636$ pour 2020.
    Je ne prévois pas mettre la moindre pression à mon mari pour la faire diminuer, j’ai moi-même des postes de dépense qu’il pourrait considérer frivole auxquels il ne s’attaque pas! (Allô, librairie du quartier où on dépense beaucoup trop en se justifiant qu’on encourage l’achat local!)
    Un billet intéressant! Merci

    1. Bonjour private_lili,

      Je pense qu’avec ce niveau de dépenses là, et le fait que vous savez combien représentent ce poste de dépenses là, vous n’avez pas à vous en faire!

      Merci de votre contribution à la discussion. Je pense que votre commentaire donne un bon exemple aux autres lecteurs! 🙂

      Au plaisir,
      R101

  7. Je pense qu’on peut rajouter qu’il va de l’alcool comme de la bouffe:
    – sortir, c’est brûler du cash. On n’a pas plus de plaisir au bar que chez soi et chez les amis. Il faut que le bar soit un plan B (pas d’appartement où aller, etc.)
    – consommer, c’est un acte citoyen: dépense ton argent là où il te revient (économie locale, matérieux consignés ou recyclés, etc.)
    – certains plaisirs sont une dette de santé: oui, ton 24 pack de Tremblay est moins cher que le 6 d’Unibroue, mais … es-tu sûr que sur 20 ans tu pourras en dire autant?

    1. Bonjour pod,

      Bienvenue sur mon blogue et merci pour ce premier commentaire 🙂

      Je suis tout à fait d’accord avec le lien pour la nourriture : restaurant/bar vs maison, consommer = acte citoyen, dette de santé!

      Au plaisir d’échanger avec vous,
      R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *