Notre budget d’épicerie pour une famille de 4

Notre budget d'épicerie pour une famille de 4
(source de l'image : Protégez-Vous)

Dernière mise à jour le 11 février 2024

J’ai reçu une question intéressante à propos de nos dépenses annuelles et de notre budget d’épicerie pour notre famille de 4. Bien entendu, j’ai répondu à la personne (dans la zone « commentaires » de cet article). Cependant, je tenais à développer ma réponse dans un nouvel article, considérant que c’est une question de finances personnelles que d’autres personnes doivent se poser… Dans cet article, je partage notre budget d’épicerie et j’explique comment on fonctionne. Mais, aussi, je compare nos dépenses alimentaires (famille de 4) avec les dépenses alimentaires moyennes des ménages canadiens. De plus, je partage nos trucs pour économiser sur l’alimentation…

Abonnez-vous à l’infolettre

Abonnez-vous gratuitement à mon infolettre pour recevoir les nouveaux articles par courriel. Je publie un article par semaine sur les finances personnelles, la planification de retraite, l’investissement, l’indépendance financière, les cartes de crédit et plus encore.

Vous pouvez annuler votre abonnement à l’infolettre à n’importe quel moment. Il y a un lien au bas de chaque courriel pour annuler l’abonnement.

Question

Je me rappelle avoir été bien impressionnée par votre budget d’épicerie précédemment (et encore plus par celui des restos!). Des modèles à suivre! Quel est votre budget d’épicerie annuellement ? En fait, si vous acceptez de partager combien il vous en coûte annuellement pour vivre à 4, ce serait encore mieux.

Réponse : Notre budget d’épicerie pour une famille de 4

Notre budget annuel familial avant l’atteinte du Coast FIRE (en 2021) était vraiment strict, variant entre 30 000 $ et 35 000 $. C’était un budget assez strict, pour maximiser notre épargne et investir le plus possible. On a fonctionné de cette façon pendant 4 ou 5 ans…

À LIRE : Pourquoi et comment établir un budget mensuel ?

Initialement, on avait un budget strict…

À ce moment-là (entre 2017 et 2021), on avait au début qu’un seul enfant… En fait, un bébé. 🙂 Nos dépenses étaient limitées… Pourquoi? Allaitement, couches lavables, achat d’articles usagés, purées faites maison, etc.

Puis, en 2021, quand on est devenu « Coast FIRE », on était rendu avec deux enfants, soit un enfant de 4 ans et un bébé. Mais, même à ce moment-là, nos dépenses étaient somme toute limitées…

Maintenant, on a levé le pied du frein…

Maintenant, en 2024, c’est différent… Notre budget a littéralement « explosé », mais on est à l’aise avec cela. Bien entendu, il y a l’inflation élevée depuis 2021-2022, surtout du côté de l’alimentation, mais il y a aussi un laissé aller de notre côté.

De plus, nos enfants grandissent, alors les dépenses vont en augmentant. Ils ont maintenant 6 ans et demi et 3 ans et demi.

Nous, les adultes, on a levé le pied de l’accélérateur (revenus), mais aussi du frein (dépenses). Bien entendu, on peut se le permettre, mais on fait quand même attention…

À LIRE : Bilan de l’année 2023 : 1,038M$ (+152k$)

Notre budget et nos dépenses en 2023

Par exemple, pour l’année 2023, nos dépenses ont été de 62 000 $. C’est presque le double de nos dépenses annuelles d’il y a 6 ans…

Cependant, notez que ce montant inclue des rénovations sur la maison, comme les nouvelles portes et quelques fenêtres que nous avons achetées et fait installer en 2023… Pour la modique somme de 12 000 $. Sans cette dépense (entretien, investissement ou dépense ?), notre budget se situe plutôt aux alentours de 50 000 $.

De plus, certaines de ces dépenses sont déductibles d’impôts, car elles sont liées à mon entreprise « Retraite 101 ». Mais ces dernières sont somme toute limitées… Donc, disons 50 000 $.

Nos dépenses alimentaires en 2023

Bref, de ce nombre (50 000 $), les dépenses en alimentation (épicerie et restaurant) ont été de 11 000 $. Malheureusement, les dernières données disponibles de Statistique Canada sont de 2021 (source), donc on ne peut pas se comparer adéquatement…

Une chose est certaine, je sais qu’on est largement sous la moyenne canadienne, car dans nos dépenses en « alimentation », on inclut tout… Les dépenses aux restaurants, bien entendu, mais aussi les produits ménagers et les dépenses en soins personnels (savon, shampoing, essuie-tout, papier de toilette, etc.). Pourquoi? Car on achète souvent (pas toujours) ces articles dans le même magasin que l’épicerie et je ne divise pas une facture dans mon fichier Excel de budget…

À LIRE : Téléchargez mon fichier Excel de budget (gratuit)

Nos 10 trucs pour économiser à l’épicerie

Maintenant, voici nos trucs pour économiser à l’épicerie.

Tout d’abord, je tiens à mentionner que nos trucs n’ont rien de nouveau/particulier. Je pense que la majorité de la population qui s’occupe bien de leurs finances utilise les mêmes trucs. La différence peut être remarquée au niveau du temps disponible pour cuisiner à la maison. Puis, au niveau du choix attentif aux cartes de crédits utilisés dans les épiceries.

De plus, je veux mentionner que ces trucs sont des réflexes naturels pour nous. On n’a pas à faire des efforts particuliers ni de compromis. Vous comprendrez ce que je veux dire quand vous lirez les sections sur les marques maison et les restaurants…

Nos trucs pour économiser à l’épicerie :

  1. Circulaires et rabais
  2. Marque maison
  3. Programmes de fidélité des épiceries
  4. Cuisiner à la maison et cuisiner selon les rabais
  5. Acheter en gros
  6. Cartes de crédit avec récompenses
  7. Limiter les dépenses au restaurant
  8. Ne pas boire d’alcool
  9. Applications mobiles
  10. Coupons et garanties de prix

Truc 1 : Circulaires et rabais

Bien entendu, je regarde les circulaires… Mais, je les regarde quand j’entre dans l’épicerie… Oui! Je vais pratiquement toujours à la même épicerie de grande surface à bas prix dont le nom commence par un « S » et se termine par un « C » (pour ne pas la nommer). Sauf pour les achats en gros format, pour lesquels on va dans un entrepôt avec carte de membre (pour ne pas le nommer). Bref, je regarde la circulaire en entrant…

Quand je vais à l’épicerie, j’achète les articles (qu’on mange habituellement) qui sont en rabais ainsi que les articles de base dont on a besoin (qu’il y ait un rabais ou non).

Si un article qu’on consomme régulièrement a un rabais vraiment intéressant, j’en achète en (très) grande quantité. Bien entendu, je regarde les dates de péremption. J’ai un grand garde-manger pour stocker le surplus. Pour les articles congelés, j’ai aussi un congélateur supplémentaire.

Lorsqu’il n’y a pas de rabais intéressants à l’épicerie, on achète moins à l’épicerie cette semaine-là et on utilise ce qu’on a déjà dans le congélateur. C’est une étape importante que plusieurs personnes oublient… 🙂 Attention au gaspillage !

Truc 2 : Marque maison

Si l’article désiré est disponible dans une marque maison (Sélection, Sans Nom, etc.), j’achète l’article de marque maison sans aucune hésitation. Pour moi, ça goûte toute la même chose… Je n’ai pas de préférence pour le ketchup Heinz ou le beurre d’arachides Kraft.

Truc 3 : Programmes de fidélité des épiceries

Dans le même ordre d’idée que les « marques maison », on est inscrit aux programmes de fidélité des épiceries que l’on fréquente. Avec nos achats, on accumule des points. Puis, on les échange pour diminuer nos factures d’épicerie.

Voici les principaux programmes de fidélité des épiceries :

  • Programme Moi dans les Super C et Métro : 125 points donnent 1 $ de rabais
  • PC Optimum dans les Maxi et Provigo : 1 000 points PC Optimum donnent 1 $ de rabais
  • Scène+ dans les IGA : 1 000 points Scène+ donnent 10 $ de rabais

Truc 4 : Cuisiner à la maison et cuisiner selon les rabais

Depuis environ 7 ans, on cuisine beaucoup à la maison. La conséquence ? On achète des aliments bruts, qui sont moins dispendieux que les plats préparés. De plus, on ne paye pas de taxes à la consommation sur ces aliments bruts… Oui, ça prend du temps, mais c’est si simple de cuisiner les repas et les collations, de faire des conserves, de congeler les légumes en trop de notre jardin estival, etc.

De plus, comme mentionné précédemment, on achète les aliments en rabais… et on cuisine en conséquence. Pas l’inverse… Sinon, on va se retrouver à acheter des aliments aux prix réguliers…

Truc 5 : Acheter en gros

Pour cuisine à la maison, on a besoin d’aliments bruts en grandes quantités. Farine, sucre, avoine, riz, huiles, etc. Pour acheter ces grandes quantités d’aliments bruts, on va dans un entrepôt avec carte de membre (pour ne pas le nommer). C’est aussi à cet endroit où j’achète mes vêtements, mais ça, c’est un autre sujet… 🙂

Truc 6 : Cartes de crédit avec récompenses

Choisir une carte de crédit qui donne plus de points ou de remise en argent pour l’épicerie est à mon avis un truc sous-utilisé.

Voici, par exemple, les meilleures cartes de crédit à utiliser chez Super C, Métro et la plupart des IGA :

  1. Carte Cobalt American Express : 5 points par dollar à l’épicerie (Prime de bienvenue : Jusqu’à 15 000 Points-Privilèges)
  2. Carte American Express Or de la Banque Scotia : Jusqu’à 6 points par dollar (Prime de bienvenue : Jusqu’à 40 000 Points)

Maintenant, voici les meilleures cartes de crédit à utiliser dans toutes les épiceries :

  1. Carte World Elite Mastercard de la Banque Nationale : Jusqu’à 5 points par dollar
  2. Carte Mastercard BMO Remises World Elite : 5 % de remise (Prime de bienvenue : Jusqu’à 260 $ de remise en argent) 
  3. Carte Visa Infinite Momentum Scotia : 4 % de remise en argent (Prime de bienvenue : Jusqu’à 200 $ de remise en argent)
  4. Carte Dividendes CIBC Visa Infinite : 4 % de remise en argent (Prime de bienvenue : Jusqu’à 200 $ de remise en argent)
  5. Carte Dividendes Platine CIBC Visa : 3 % de remise en argent (Prime de bienvenue : Jusqu’à 200 $ de remise en argent)

Les meilleures cartes de crédit pour l’épicerie en 2024

Cartes de crédit Offres de bienvenue
Carte Cobalt American Express Carte Cobalt American Express
Jusqu’à 15 000 Points Privilèges
Valeur 1ère année : 1 054 $
Des modalités s’appliquent
Carte American Express Or de la Banque Scotia Carte American Express Or de la Banque Scotia
Jusqu’à 40 000 Points
L’offre prend fin le 1er juillet 2024
Valeur 1ère année : 861 $
Des modalités s’appliquent
Carte Mastercard World Elite de la Banque Nationale Carte Mastercard World Elite de la Banque Nationale
Valeur 1ère année : 923 $
Des modalités s’appliquent
Carte Mastercard BMO Remises World Elite Carte Mastercard BMO Remises World Elite
Jusqu’à 260 $ de remise en argent
Valeur 1ère année : 920 $
Des modalités s’appliquent
Carte Visa Infinite Momentum Scotia Carte Visa Infinite Momentum Scotia
Jusqu’à 200 $ de remise en argent
L’offre prend fin le 31 octobre 2024
Valeur 1ère année : 848 $
Des modalités s’appliquent
Carte Dividendes CIBC Visa Infinite Carte Dividendes CIBC Visa Infinite
Jusqu’à 200 $ de remise en argent
Valeur 1ère année : 831 $
Des modalités s’appliquent
Carte Dividendes Platine CIBC Visa Carte Dividendes Platine CIBC Visa
Jusqu’à 200 $ de remise en argent
Valeur 1ère année : 762 $
Des modalités s’appliquent
Les meilleures cartes de crédit pour l’épicerie en 2024

Truc 7 : Limiter les dépenses au restaurant

Comme on cuisine beaucoup à la maison, on ne va pas souper aux restaurants. Ça arrive, mais c’est vraiment rare. Ce n’est pas une activité qu’on apprécie particulièrement, peu importe le prix. Je préfère souper à la maison avec des invités. On peut passer le temps qu’on le désire ensemble, on peut manger un grand plat pour une fraction du prix, les enfants peuvent jouer au salon, etc. À l’occasion, il nous arrive de commander des pizzas à la maison. Mais, encore une fois, c’est plutôt rare.

Truc 8 : Ne pas boire d’alcool

Cela n’a rien à voir avec l’argent, mais on ne boit pas d’alcool depuis 7 ans (peut-être 8). Ma femme peut boire un verre lors d’une occasion, mais sans plus. Je sais que Statistique Canada inclut cette dépense dans une autre catégorie (« Produits de tabac, boissons alcoolisées et cannabis pour usage non thérapeutique »). Mais, lorsqu’on achète (exemple) une bouteille en cadeau, on l’inclut dans notre catégorie « Alimentation ». Pour en savoir plus : Arrêter de boire de l’alcool pour économiser de l’argent ?!

Truc 9 : Applications mobiles

Je n’utilise pas régulièrement des applications mobiles. Mais j’utilise à l’occasion les applications pour lutter contre le gaspillage alimentaire comme Flashfood et FoodHero.

Flashfood

Flashfood : Obtenez un rabais de 3 $ lorsque vous faites un premier achat de 15 $ ou plus grâce à mon code « VINC2SP8F ».

FoodHero

FoodHero : Utilisez mon code d’invitation « vincentm46 » et recevez 5 $ lorsque vous aurez effectué votre première commande.

Comme je ne regarde pas énormément les circulaires, je n’utilise pas vraiment les applications Reebee et Flipp…

Truc 10 : Coupons et garanties de prix

Finalement, je suis conscient qu’il y a beaucoup d’autres trucs pour économiser à l’épicerie. Par exemple, les coupons et les garanties de prix (« price matching »). Bien que je n’ai rien de négatif à dire contre ses trucs, je n’ai pas trouvé (personnellement) une utilisation efficace (en temps et en argent) au fil des années. Peut-être que c’est différent pour vous… Et c’est bien ainsi! 😉

Dépenses alimentaires moyennes des ménages canadiens

Tout d’abord, je devais trouver des données…

Données disponibles pour le Canada et le Québec

J’ai regardé sur le site Internet de Statistique Canada (Dépenses des ménages, Canada, régions et provinces) et les données disponibles sont pour les années 2017, 2019 et 2021.

Ensuite, j’ai regardé sur le site Internet de l’Institut de la statistique du Québec (Dépenses moyennes des ménages) et les dernières données disponibles sont pour l’année 2019.

Finalement, j’ai regardé sur le site Internet du CIRANO (Dépenses des ménages) et les dernières données disponibles sont elles aussi pour l’année 2019.

Ainsi, j’ai décidé de comparer notre budget d’épicerie (notre famille de 4) avec le ménage moyen canadien (données de Statistique Canada).

Qu’est-ce qui est inclus dans les dépenses alimentaires

Les dépenses alimentaires incluent les aliments achetés au magasin (épicerie) et les aliments achetés au restaurant.

Dans les dépenses alimentaires de la famille R101, on inclut aussi une partie des dépenses en soins personnels… Car les dépenses alimentaires et les dépenses en soins personnels sont souvent (pas toujours) effectuées dans un grand entrepôt avec carte de membre, pour le pas le nommer… 😉

Dans les données de Statistique Canada, les dépenses en soins personnels sont dans une catégorie à part…

Années disponibles pour la comparaison

Malheureusement, jusqu’à l’année 2020 inclusivement, je faisais le suivi des dépenses, mais je ne décortiquais pas les dépenses par catégorie (habitation, alimentation, transport, etc.). Ce n’est que depuis l’année 2021 que je catégorise chaque dépense…

Ainsi, je ne peux malheureusement pas comparer nos dépenses alimentaires avec le ménage moyen canadien pour l’année 2019. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut le faire pour l’année 2021.

Pour 2023, j’ai ajouté mes dépenses alimentaires dans le tableau, mais les données canadiennes ne sont pas (encore) disponibles.

En résumé, la seule année de comparaison où on a les données autant de notre côté que du côté de Statistique Canada est pour 2021…

Comparaison entre le ménage moyen canadien et notre famille

Dépenses en épicerie pour l’année 2019

Année 2019ÉpicerieRestaurantTotal
Dépense moyenne par ménage (Canada)7 536 $2 775 $10 311 $
Dépense de la famille R101N.D.N.D.N.D.
DifférenceN.D.N.D.N.D.
Dépenses alimentaires moyennes des ménages canadiens en 2019

Dépenses en épicerie pour l’année 2021

Année 2021ÉpicerieRestaurantTotal
Dépense moyenne par ménage (Canada)8 065 $2 189 $10 254 $
Dépense de la famille R1018 839 $594 $9 433 $
Différence774 $-1 595 $-821 $
Dépenses alimentaires moyennes des ménages canadiens en 2021

En 2021, on avait deux enfants de 4 ans et 1 an. Comme on peut le constater, nos dépenses en épicerie sont plus élevées (+774 $), mais nos dépenses au restaurant sont (beaucoup) plus faibles (-1 595 $). Au total, nos dépenses alimentaires en 2021 ont été inférieures à la moyenne canadienne (-821 $).

De plus, comme mentionné précédemment, notre sous-catégorie « Épicerie » inclut les produits ménagers et une partie de nos dépenses en soins personnels… Donc, j’estime que la différence doit être de plus de 1 000 $…

Avec les récompenses de nos cartes de crédit, on peut aussi ajouter une économie de 500 $ (variable d’une année à l’autre).

Dépenses en épicerie pour l’année 2023

Année 2023ÉpicerieRestaurantTotal
Dépense moyenne par ménage (Canada)N.D.N.D.N.D.
Dépense de la famille R10110 010 $1 254 $11 264 $
DifférenceN.D.N.D.N.D.
Dépenses alimentaires moyennes des ménages canadiens en 2023

En 2023, nos enfants ont eu 6 ans et 3 ans.

Conclusion : Notre budget d’épicerie pour une famille de 4

Voilà! C’était notre budget d’épicerie pour notre famille de 4.

Je pense avoir bien répondu à la question initiale, en plus d’avoir partagé d’autres informations comme nos trucs pour économiser à l’épicerie et notre comparaison avec les dépenses alimentaires moyennes des ménages canadiens.

J’espère que je ne vous déçois pas trop avec notre niveau de dépense à la hausse… On n’est plus aussi frugal qu’on l’était auparavant!

Les cartes de crédit qui donnent le plus de récompenses à l’épicerie

Cartes de crédit Offres de bienvenue
Carte Cobalt American Express Carte Cobalt American Express
Jusqu’à 15 000 Points Privilèges
Valeur 1ère année : 1 054 $
Des modalités s’appliquent
Carte American Express Or de la Banque Scotia Carte American Express Or de la Banque Scotia
Jusqu’à 40 000 Points
L’offre prend fin le 1er juillet 2024
Valeur 1ère année : 861 $
Des modalités s’appliquent
Carte Mastercard World Elite de la Banque Nationale Carte Mastercard World Elite de la Banque Nationale
Valeur 1ère année : 923 $
Des modalités s’appliquent
Carte Mastercard BMO Remises World Elite Carte Mastercard BMO Remises World Elite
Jusqu’à 260 $ de remise en argent
Valeur 1ère année : 920 $
Des modalités s’appliquent
Carte Visa Infinite Momentum Scotia Carte Visa Infinite Momentum Scotia
Jusqu’à 200 $ de remise en argent
L’offre prend fin le 31 octobre 2024
Valeur 1ère année : 848 $
Des modalités s’appliquent
Carte Dividendes CIBC Visa Infinite Carte Dividendes CIBC Visa Infinite
Jusqu’à 200 $ de remise en argent
Valeur 1ère année : 831 $
Des modalités s’appliquent
Carte Dividendes Platine CIBC Visa Carte Dividendes Platine CIBC Visa
Jusqu’à 200 $ de remise en argent
Valeur 1ère année : 762 $
Des modalités s’appliquent
Les meilleures cartes de crédit pour l’épicerie en 2024

Suivez-moi sur :

Abonnez-vous à l’infolettre

Devenez supporteur

Vous pouvez devenir supporteur de Retraite 101 sur BuymeaCoffee … pour le prix d’un café ! Les abonnés obtiennent plusieurs exclusivités : remerciement sur les réseaux sociaux, accès aux publications exclusives BuymeaCoffee, et plus encore.

Merci aux 42 donateurs. Cliquez-ici pour vous joindre à nous.

Par Retraite 101

Je m’appelle Vincent (BSc, MBA) et je suis le fondateur de Retraite 101. En 2017, j’ai lancé le blogue Retraite101.com pour inspirer et motiver les Québécoises et Québécois à prendre leurs finances personnelles en main et atteindre l’indépendance financière. Aujourd’hui, Retraite 101 rejoint plus de 175 000 visiteurs uniques par année! Sans oublier les 23 000 abonnés sur mes réseaux sociaux et les 2 500 abonnés à mon infolettre. De plus, Retraite 101 a été cité dans plusieurs articles de médias, blogues, balados et livres de finances personnelles. Mes principaux outils d'investissement incluent Disnat et Wealthsimple Trade*. Je gagne des intérêts sur mon épargne avec Achieva Financial et je gagne des récompenses en argent sur mes achats en utilisant KOHO*. Finalement, je surveille ma cote de crédit gratuitement en utilisant Borrowell*.

5 commentaires

  1. Bonjour Vincent,
    Nous sommes à 22k pour 2023 du côté de l’alimentation sur un total 77k, (famille de 4 avec deux filles de 6ans et 4ans). Nous allons attaquer ce dossier de front en 2024. J’aimerais réaliser une diminution de 15% en 2024. Je dois dire par contre, que nous avons eu un taux d’épargne de 68% en 2023, et c’est toujours à ces niveaux là depuis plusieurs années! Nous allons probablement battre le 68% en 2024 … À suivre
    Du côté plus philosophique, j’aimerais encore une fois de féliciter pour ton mode de vie, c’est vraiment à contre-courant de notre société et comme on dit, la liberté n’a pas de prix. De notre côté, on n’a tout simplement pas ce niveau de confiance et de sécurité dans la vie pour avoir ce mode de vie surtout avec nos deux belles cocottes. Aussi, j’ai lu beaucoup de tes articles dernièrement et je ne suis pas sûr que nous aimerions changer de vie et surtout pour une fraction de salaire. Nous aimons notre travaille pour l’instant et nous sommes rendus des experts dans nos domaines respectifs. Toutefois, nous aimerions atteindre l’indépendance financière bientôt pour faire des meilleurs choix de vie (plus de liberté & être capable de dire NON). Donc, j’aimerais partir un nouveau mode vie (indépendance financière partielle) Joke!!!
    Toujours un plaisir de te lire
    Merci beaucoup!
    Duromax

    1. Je ne serai pas à 68% de taux d’épargne en 2024, c’est impossible. C’est parce que j’avais de la liquidité dans mon compte en 2023 que j’ai placé dans un compte non enregistré. En 2024, ça va ressembler à 50-55% et nous sommes à ces niveaux là depuis plusieurs années.
      Merci!

    2. Bonjour Duromax,

      Bravo pour le taux d’épargne supérieur à 50 %! 🙂 Je ne suis pas dans votre maison, mais effectivement, je pense qu’il y a de la place à l’amélioration concernant les dépenses alimentaires. Une diminution de 15 % est à portée de mains avec des dépenses actuelles de 22k$…

      Merci beaucoup pour le « feedback ». Quand on va à contre-courant de la société, on se remet constamment en question. Mais, plusieurs personnes diront que lorsqu’on va à contre-courant de la société, c’est une bonne nouvelle. Car la société dans laquelle on vit est endettée, surconsomme, vit d’une paie à l’autre, n’a pas assez d’épargne pour la retraite, préfère avoir une auto financée à 500 $ par mois plutôt qu’épargner 500 $ par mois, etc.

      Quant à votre mode de vie et vos travails respectifs, si vous les aimez, pourquoi changer? Que ferez-vous après? Que voulez-vous offrir à vos enfants? Il faut répondre à ces questions avant de prendre une décision aussi importante… 🙂
      Sans blague, pour ce qui est de l’indépendance financière partielle, il y a déjà « Coast FIRE » et « Barista FIRE ». Plus d’informations ici : https://retraite101.com/les-5-variations-du-mouvement-fire/

      Au plaisir,
      R101

  2. On avait fait ce calcul l’an dernier suite à un article du Devoir sur le même sujet. J’ai demandé une mise à jour au statisticien de la famille: environ $12 500 pour 2 adultes en 2023, si on compte les restaus ($1 500, en grande partie pendant les vacances en Gaspésie – sinon on y va très rarement).

    Clairement on ne se prive de rien, on doit avoir un $1 000 chez Premières Moissons dans le total. 🙂 Mais oui, on regarde les spéciaux, on stocke aussi. Je cuisine énormément, y compris des desserts avec des ingrédients de très grande qualité (de tels gâteaux seraient facilement $50 en magasin). Il y a un peu de bière dans ce total et les soins personnels aussi. On pourrait sûrement réduire un peu, mais c’est probablement ce qui affecterait le plus notre moral alors tant pis! J’aime mieux continuer à manger des fruits de mer et des gâteaux que rouler en gros VUS…

    1. Bonjour Johanna,

      Je suis 100 % d’accord avec vous. Vaut mieux manger de la nourriture de qualité, quitte à payer un peu plus cher, que de mettre un montant équivalent sur un véhicule. Pire encore, si c’est un paiement de voiture (prêt-auto).

      L’important est de prendre conscience de ces dépenses pour être de mesure de prendre une décision éclairée (ce que vous faites). Il y a beaucoup plus de gens que l’on pense qui n’ont aucune idée de leurs dépenses annuelles (encore moins, le « break down » par catégorie de dépenses).

      Au plaisir,
      R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *