RREGOP : Rente différée ou CRI ?

RREGOP : Rente différée ou CRI ?

Voici une question intéressante que j’ai reçue par courriel à propos du RREGOP, où la personne se demandait s’il est préférable de choisir la rente différée ou de transférer les sommes dans un compte de retraite immobilisé (CRI).

Abonnez-vous à l’infolettre

Abonnez-vous gratuitement à mon infolettre pour recevoir les nouveaux articles par courriel. Je publie un article par semaine sur les finances personnelles, la planification de retraite, l’investissement, l’indépendance financière, les cartes de crédit et plus encore.

Vous pouvez annuler votre abonnement à l’infolettre à n’importe quel moment. Il y a un lien au bas de chaque courriel pour annuler l’abonnement.

P.S. Les articles de type « Q&A » comme celui-ci sont classés/regroupés dans cette page.

Question

J’ai travaillé dans le réseau de la santé durant 8 ans et cotisé au RREGOP. Je ne travaille plus dans le réseau depuis 2 ans. Je ne me suis jamais questionné avant sur ces fonds, car tout le monde me disait que j’y aurais droit à 65 ans. Mais selon mes lectures, j’ai l’impression que ce montant sera simplement indexé, donc un maximum de 2 % par année peut-être. J’imagine qu’il est plus rentable de le transférer dans un CRI pour ensuite l’investir en FNB.

Donc, si l’on a travaillé quelques années chez un employeur public et cotisé au RREGOP, mais qu’on n’y travaille plus. Est-ce généralement plus rentable de transférer ces fonds vers un CRI ou plutôt de les laisser et obtenir ce qu’ils appellent une « rente différée »?

Réponse : RREGOP Rente différée ou CRI ?

Effectivement, lorsqu’une personne ayant travaillé dans le secteur public et ayant cotisé au RREGOP (Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics) quitte son emploi, il ou elle a un choix à faire concernant son régime de retraite.

  1. Laisser les sommes dans le régime et obtenir une rente différée (à l’âge de 65 ans).
  2. Si vous désirez prendre votre retraite, demander une rente immédiate sans pénalité (65 ans et plus) ou avec pénalité (0,5 % par mois ou 6 % par année) si vous êtes âgé entre 55 ans et 65 ans.
  3. Transférer les sommes accumulées dans votre régime (la valeur actuarielle de votre rente différée) dans un compte de retraite immobilisé (CRI) ou dans un fonds de revenu viager (FRV).

Ces choix sont expliqués dans le relevé annuel du régime, chiffre à l’appui (à l’exception du dernier choix).

Le compte de retraite immobilisé (CRI) est un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) particulier, dans lequel une personne peut transférer les sommes provenant de son régime complémentaire de retraite ou de son fonds de revenu viager (FRV). À la différence d’un REER, l’argent contenu dans un CRI est immobilisé, car il doit servir à procurer un revenu à la retraite. Cet argent ne peut donc pas être retiré, sauf dans certaines circonstances où un remboursement est permis. (source : Retraite Québec)

Est-il préférable de choisir la rente différée ou de transférer les sommes dans un CRI?

Rendement

Si vous êtes encore loin de l’âge de la retraite, il est parfois plus rentable de transférer les sommes dans un compte de retraite immobilisé (CRI) et de l’investir selon votre profil d’investisseur (horizon de placement, tolérance aux risques, etc.).

Pourquoi? Car le profil d’investisseur d’une personne encore loin de sa retraite permet généralement (pas toujours) d’investir avec une allocation d’actifs un peu plus audacieuse.

À LIRE : Qu’est-ce qu’un profil d’investisseur?

Rente garantie

Ceci étant dit, il n’y a pas que la rentabilité (performance/rendement) à prendre en considération. En effet, la rente à l’avantage d’être prévisible et garantie pour le reste de vos jours, comparativement à un placement autogéré. Ceci a donc un coût (implicite dans le cas de la rente).

Par exemple, pour obtenir cette même garantie par soi-même, il faudrait acheter une rente viagère dont le cout ne sera pas du « 1 pour 1 » avec le montant payé.

Décès : prestation au conjoint

Cependant, il y a des désavantages aux rentes de retraite, par exemple en cas de décès. En général (chaque régime de retraite est différent), une prestation est payée au conjoint(e) survivant. Mais, cette prestation ne sera pas le plein montant. Dans le cas du RREGOP, cette prestation équivaut à 50 ou 60 %, selon des critères préétablis. Après le décès du conjoint survivant, la rente n’est pas versée à la succession. Dans le cas d’un décès prématuré des deux conjoints, aucune rente de survivant ne sera versée…

Ce n’est pas le cas lorsqu’on gère soi-même ses placements. En cas de décès, les placements (et autres actifs) iront à la succession.

Discuter avec un professionnel

Bref, il y a des avantages et des désavantages aux 2 options (demander une rente ou transférer les sommes et gérer son fonds de retraite).

Une rencontre avec un conseiller financier ou autre professionnel de la finance pourrait vous être utile, car vous obtiendrez un conseil personnalisé à votre situation.

Comment ouvrir un CRI?

Vous pouvez ouvrir un CRI avec une institution financière, une compagnie d’assurance, une plateforme de courtage (autogestion) ou un conseiller indépendant.

À LIRE : Quelle est la meilleure plateforme de courtage?

Si vous optez pour l’autogestion de votre CRI, vous pourriez (par exemple) investir les sommes dans un FNB d’allocations d’actifs qui correspond à votre profil d’investisseur.

À LIRE : Qu’est-ce qu’un FNB d’allocation d’actifs

Conclusion : RREGOP Rente différée ou CRI ?

Voilà! C’est un court article avec le copier-coller de ma réponse à la personne qui se demandait s’il est préférable de choisir la rente différée ou de transférer les sommes dans un CRI (compte de retraite immobilisé) lorsqu’on quitte un emploi public et qu’on a cotisé au RREGOP (Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics).

Articles connexes

Meilleures Offres

Placements autonomes Wealthsimple (Wealthsimple Trade)
Obtenez un bonus de 25 $ lorsque vous ouvrez un compte avec mon code : SSMJWA
+ une récompense de 250 $ si vous accédez au statut «Avantage» dans les 30 jours et de 1 000 $ pour le statut «Génération»
Qtrade Investissement direct
Obtenez jusqu’à 150 $ de remise en argent! (code promotionnel «PROMO2024»)
Questrade Placements autogérés
Obtenez 50 $ en transactions gratuites.

Suivez-moi sur :

Les finances pour tous

Devenez membre de mon groupe « Les finances pour tous » sur BuymeaCoffee pour soutenir le blogue et obtenir plusieurs exclusivités :

  • Accès aux publications secrètes/exclusives BuymeaCoffee
  • Accès gratuit aux outils et calculateurs (fichiers Excel)
  • Mes achats de FNB et ma stratégie d’investissement en bourse

Abonnez-vous à l’infolettre

Abonnez-vous gratuitement à mon infolettre pour recevoir les nouveaux articles par courriel. Je publie un article par semaine sur les finances personnelles, la planification de retraite, l’investissement, l’indépendance financière, les cartes de crédit et plus encore.

Vous pouvez annuler votre abonnement à l’infolettre à n’importe quel moment. Il y a un lien au bas de chaque courriel pour annuler l’abonnement.

Avertissement : Je ne suis pas accrédité par la loi pour émettre des conseils/recommandations financières. Retraite101 est un blogue où je partage mes connaissances sur les finances. Les articles sont offerts à titre d’information et ne constituent pas un conseil financier. Consultez un professionnel de la finance pour des conseils personnalisés.

Par Retraite 101

Je m’appelle Vincent (BSc, MBA) et je suis le fondateur de Retraite 101. En 2017, j’ai lancé le blogue Retraite101.com pour inspirer et motiver les Québécoises et Québécois à prendre leurs finances personnelles en main et atteindre l’indépendance financière.Aujourd’hui, Retraite 101 rejoint plus de 250 000 visiteurs uniques par année! Sans oublier les 25 000 abonnés sur mes réseaux sociaux et les 3 500 abonnés à mon infolettre. De plus, Retraite 101 a été cité dans plusieurs articles de médias, blogues, balados et livres de finances personnelles.Mes principaux outils d'investissement incluent Disnat et Wealthsimple Trade*. Je gagne des intérêts sur mon épargne avec Achieva Financial et je reçois des récompenses sur mes achats en utilisant ma Carte Cobalt American Express*. Finalement, je surveille ma cote de crédit gratuitement en utilisant Borrowell*.

12 commentaires

  1. Salut Vincent,
    Tu as oublié le choix de faire affaire avec un représentant en épargne collective pour ouvrir un CRI !
    Tu as raison sur le fond et je suis d’accord sur le fait que plus on est loin de la retraite, plus c’est intéressant de transférer sa pension en CRI…. mais c’est quoi « loin » ? Il faut considérer aussi l’espérance de vie car la beauté de la pension c’est quand même de donner une pension à vie ! (enfin quand il reste des fonds mais ça c’est une autre histoire)
    Personnellement, je ne fait pas de recommandation que je ne puisse prouver avec des chiffres alors j’ai fait un petit fichier Excel (tu me connais, j’adore Excel) me permettant de faire des comparatifs pour mes clients.
    C’est toujours bon de faire des choix en toute connaissance de cause !
    Au plaisir,
    Julie

    1. Salut Julie,

      Je n’ai pas mentionné explicitement « représentant en épargne collective » ou les autres professionnels de la finance. J’ai simplement mentionné que le CRI peut être ouvert « avec une institution financière, une compagnie d’assurance, une plateforme de courtage (autogestion) ou un conseiller indépendant ». Sinon, j’ai lié mon article qui explique les différents professionnels de la finance (conseiller en sécurité financière, représentant en épargne collective, conseiller en placement, planificateur financier, etc.) : https://retraite101.com/comment-choisir-un-bon-conseiller-financier/

      Effectivement, j’ai été assez rapidement avec ma réponse, car c’est souvent du cas par cas (et je ne veux pas donner de conseil financier). Par contre, j’aurais pu mentionner les « lignes générales » et les avantages/désavantages de chacune des options (pas seulement aborder l’aspect « rendement »). Bref, je viens d’ajouter deux paragraphes dans mon cas, pour être plus clair, et surtout, plus objectif.

      Merci de m’avoir fait travailler un peu plus sur cet article! 🙂 🙂 🙂

      Bon week-end et à bientôt (au prochain événement de Youssef sur la liberté financière?)

      -Vincent

      1. Hey, ce n’était vraiment pas une critique !!! Je trouve ça vraiment cool déjà de juste porter à l’attention du public que c’est possible de transférer son RREGOP et que ça peut être avantageux. Malheureusement, beaucoup de personnes ne sont pas au courant.
        (bon me semble que quand je l’ai lu il n’y avait pas « ou un conseiller indépendant » )

        Sinon, oui, j’aimerai ça être exposante au prochain évènement sur la liberté financière (et t’y avoir cette fois-ci ) mais je n’ai pas encore eu de nouvelles de Youssef

        À bientôt,

        Julie

        1. Aucun problème, Julie. Tu fais bien de l’avoir mentionné! 🙂 En plus, avec ton commentaire, tu m’as fait retravailler mon article Q&A et ajouter des informations. Alors, c’est très bien ainsi. Merci beaucoup et à bientôt.

  2. Il a aussi l’impact s’il y a un décès prématuré.
    Le CRI appartiendra à la succession / héritier tandis que le REGOP sera transféré au conjoint survivant et payable durant 10 ans MAIS s’il n’a pas de conjoint, rien n’ira aux enfants survivants!!!

    Le transfère de patrimoine n’est pas a négliger dans notre décision 🙂

    1. Bonjour Mr Gustave,

      Vous avez raison! D’ailleurs, c’est assurément un des éléments les plus importants (à mon avis) de vouloir gérer soi-même son fonds de retraite plutôt que de demander une rente de retraite. Certes, il y a des avantages et désavantages pour chacune des options. Mais, à mon avis, la totalité des cotisations versées au régime de retraite pendant plusieurs décennies doit revenir, d’une façon ou d’une autre, au conjoint, aux enfants ou aux héritiers (à la succession).

      Bonne semaine et au plaisir,
      R101

  3. Bonjour Vincent,

    j’ai une question concernant le RREGOP. j’ai 53 ans, et je fais ma demande pour sortir mon RREGOP et l’investir pour ma retraite. je ne travaille plus pour le Gouvernement depuis plus de 5 ans. Je me demande si j’investie en immobilier si je vais devoir payer l’impot sur le montant que je veux me servir pour acheter un immeuble ?

    1. Bonjour Denis,

      Les sommes accumulées dans votre régime (un montant unique correspondant à la valeur actuarielle de votre rente différée) devront être transférées dans un compte de retraite immobilisé (CRI). Les sommes seront alors « immobilisées » jusqu’à la retraite (vous devrez alors transférer les sommes de votre CRI vers un FRV).

      Cependant, si la valeur actuarielle de votre rente différée dépasse la valeur maximale transférable (selon les limites fiscales établies par la Loi de l’impôt sur le revenu), alors il y aura un montant excédentaire. Ce montant sera versé par chèque une fois que les retenues d’impôt ont été prélevées. Ce montant net d’impôt peut être utilisé en partie ou en totalité selon vos objectifs. Vous pourriez aussi décider de cotiser ce montant excédentaire dans votre REER, selon l’espace REER dont vous disposez, pour récupérer une partie des impôts prélevés à la source.

      Dans votre cas, pour investir en immobilier, vous pourriez (exemple) cotiser le montant excédentaire dans votre REER, puis effectuer un RAP (jusqu’à concurrence de 35 000 $) si vous êtes admissible.

      Je vous recommande de rencontrer un professionnel de la finance pour discuter des options possibles selon votre situation personnelle/financière et vos objectifs.

      Au plaisir,
      R101

      1. Bonjour,
        On dirait que seule une partie des informations concernant la conversion RREGOP en CRI est publique. Par exemple, l’information qu’il y ait habituellement la possibilité de transférer en REER un montant de la conversion RREGOP en CRI n’est référencée nulle part sur le Web, sauf ici. D’où vient le « habituellement », pourquoi cela est-il offert, quelles sont les règles claires quant à la hauteur de ce montant ? Sur le site de banque nationale, il est mention que l’on peut sortir ses montants du CRI avant la retraite, mais que c’est compliqué. Je veux bien, mais si c’est possible, pourquoi ne pas en exposer les règles. Est-ce qu’il y a un document qui donne 100% des règles autour de la conversion RREGOP en CRI et CRI en REER ?

        1. Bonjour Hugo,

          Malheureusement, il n’y a pas beaucoup d’informations publiques disponibles concernant le RREGOP. Que ce soit pour la formule et les variables du calcul de la valeur actuarielle de la rente différée, le transfert des sommes accumulées dans un compte de retraite immobilisé, etc. Par exemple, les taux d’intérêt font partie de la formule (pour calculer la VF ou la VA), mais ce n’est expliqué nulle part…

          Il y a quand même quelques informations disponibles sur le site Web de Retraite Québec, mais elles sont assez sommaires (source).

          J’ai écrit le mot « habituellement », car ça dépend si vous avez un montant excédentaire ou non. D’ailleurs, je viens de modifier ma réponse précédente (à Denis), car j’allais directement au but sans expliquer les détails… Je viens donc d’ajouter quelques phrases pour expliquer que le montant excédentaire (pouvant être transféré dans un REER) correspond au montant de la « valeur actuarielle de la rente différée » qui dépasse la « valeur maximale transférable » (selon les limites fiscales établies par la Loi de l’impôt sur le revenu).

          Concernant les montants qui peuvent être désimmobilisés d’un CRI, c’est effectivement très compliqué. Vous devriez consulter un fiscaliste ou un planificateur financier (Pl. Fin.). Cependant, il y a une bonne nouvelle… Il y a des modifications qui devraient être adoptées sous peu concernant les règles d’immobilisation (source). À suivre…

          Au plaisir,
          R101

  4. Un élément n’a pas été mentionné dans votre article et pourtant il est très important. La personne qui retire les sommes accumulées dans son RREGOP elle va retirer uniquement ses cotisations plus les rendements sur ses cotisations. Ainsi la personne va perdre les cotisations de l’employeur ainsi que le rendement sur les cotisations de l’employeur. Considérant que le RREGOP est un régime 50-50, donc que la moitié des cotisations sont faites par l’employeur une personne qui souhaiterait le transférer dans un CRI serait drôlement perdante.

    1. Bonjour Robin,

      À moins que je me trompe, les cotisations de l’employeur au RREGOP ne sont pas « perdues » si l’employée a plus de 2 années de service.

      Selon la documentation :

      « Vous pouvez nous demander de transférer vers un compte de retraite immobilisé (CRI) ou un fonds de revenu viager (FRV) la valeur des droits accumulés dans votre régime de retraite, jusqu’à concurrence des limites fiscales établies par la Loi de l’impôt sur le revenu.

      Cette valeur correspond au plus élevé des 2 montants suivants :
      – la valeur actuarielle de la rente différée que vous avez acquise; ou
      – le total des cotisations que vous avez versées à votre régime de retraite, plus les intérêts accumulés.

      À ce montant s’ajoute, s’il y a lieu :
      – la valeur actuarielle du crédit de rente que vous avez acquis. »

      Bonne journée,
      R101

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *