Comment faire 50 000 $ avec les marchés en 2022 ?

Pour tous ceux et celles qui suivent de près les marchés boursiers, l’année 2022 est une année haute en couleur ! Nul ne sait comment l’année va se terminer et si nous réussirons à récupérer les pertes encourues. Ainsi, pour la plupart d’entre nous, nous avons vu fondre nos portefeuilles d’investissement de façon assez substantielle. L’idée de cet article (« Comment faire 50 000 $ avec les marchés en 2022 ? ») m’est venue il y a quelques semaines. Je vous raconte…

Rencontre avec un client

Un client nous demande une rencontre pour discuter de son portefeuille d’investissements. En vous épargnant les détails, le client avait vu son précieux pécule fondre de 3 millions depuis le début de l’année (sur un portefeuille initial d’environ 7,5 millions). En discutant avec le client, celui-ci nous mentionne qu’il désire maintenant prendre sa retraite… en janvier 2023, et qu’il souhaite savoir comment décaisser de façon la plus optimale possible ses investissements (REER, CELI, RRI, compagnie de gestion, placements privés, etc.).

Nous avons donc posé plusieurs questions au client, et les réponses en furent assez surprenantes :

  1. Combien de communications avez-vous reçues de votre conseiller depuis le début de l’année ?  Réponse : Aucune
  2. Quels changements votre conseiller a-t-il apportés à votre portefeuille ? (À titre informatif, il s’agit d’un portefeuille de titres bâti sur mesure par un courtier de plein exercice) Réponse : Aucun, après analyse des relevés de portefeuille, il n’y a eu aucune transaction.
  3. Que dit votre plan de décaissement effectué par la firme auprès de votre courtier de plein exercice? Réponse : Rien, il n’y a pas de plan qui a été bâti.

Il y a toujours un gagnant…

Bref, si je reviens au titre de l’article, on oublie parfois qu’il y a toujours un gagnant avec les marchés, et ce peu importe que le marché soit haussier ou baissier. L’intermédiaire financier, que ce soit la Banque, la société de fond, ou le conseiller charge son honoraire bon an / mal an.

Dans ce cas-ci, c’est plus de 50 000 $ de frais annuel (en plus des taxes) qui sont chargé à ce client. Est-ce trop? Est-ce trop peu? Ce n’est pas à moi à répondre à cette question. Il vous appartient d’en décider, selon le service reçu.

Conclusion

Pour conclure, il arrive plus fréquemment que les gens analysent leurs relevés de placement plus attentivement en période de baisse. Lorsque les rendements sont positifs, la majorité des investisseurs sont passifs et ne font rien.

Et vous, qu’allez-vous faire?

N’hésitez pas à demander à votre conseiller s’il a changé sa luxueuse BMW contre une Toyota Camry ! 🙂

Note (Retraite 101)

Cet article a été écrit par JP, un lecteur de mon blogue qui participe régulièrement aux discussions, étant donné ses compétences dans plusieurs domaines de la finance. Dans cet article, il explique qu’il y a toujours un gagnant avec les marchés, et ce peu importe que le marché soit haussier ou baissier. C’est l’intermédiaire financier! 😉

Cet article n’a pas pour objectif de discréditer les conseillers financiers. Comme l’explique JP (et je suis d’accord avec lui), le conseil est important et doit être rémunéré en conséquence. Le conseiller financier (ou autre professionnel de la finance) a un rôle important à jouer… qui ne se limite pas uniquement aux choix de placements. Cependant, lorsque le service n’est pas rendu et que la rémunération du conseiller fonctionne avec un pourcentage de l’actif sous gestion, alors je pense qu’il est légitime de se poser des questions.

Articles connexes

Voici les autres articles de JP :

Offres exclusives

Qtrade
Obtenez jusqu’à 2 000 $ de remise en argent plus un bonus de 50 $ à l’inscription.
Questrade
Obtenez 50 $ en transactions gratuites.
Wealthsimple Trade – Courtage sans commissions et Bonus de 25$
Obtenez un bonus en argent de 25 $ après avoir déposé un montant initial de 150 $.

Infolettre GRATUITE

Réseaux Sociaux

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux (plus de 18 000 abonnés) :

Page BuymeaCoffee

BuymeaCoffee

Vous pouvez devenir supporteur de Retraite 101 sur BuymeaCoffee … pour le prix d’un café ! ☕ Les abonnés obtiennent plusieurs exclusivités.

Par Retraite 101

Je m'appelle Vincent et je suis le fondateur de Retraite101.com. Je détiens un baccalauréat en informatique de gestion (B.Sc.) et une maîtrise en administration des affaires (MBA). De plus, j’ai 12 ans d’expérience professionnelle en technologie financière et je suis passionné par les finances personnelles et l'investissement. J’ai créé le blogue Retraite101 en 2017 pour inspirer et motiver les Québécois.es à prendre leurs finances personnelles en main et atteindre l’indépendance financière. Je publie des articles sur les finances personnelles, la planification de retraite, l’investissement, l’indépendance financière, les cartes de crédit et plus encore. Aujourd'hui, Retraite101 rejoint plus de 150 000 visiteurs uniques par année! De plus, je compte plus de 18 000 abonnés sur les réseaux sociaux et 1600 abonnés à mon infolettre. Finalement, le blogue Retraite101 a été cité dans plusieurs médias, blogues et livres comme « Liberté 45 » (*) de Pierre-Yves McSween, « De zéro à millionnaire » (*) de Nicolas Bérubé et « La retraite à 40 ans » (*) de Jean-Sébastien Pilotte. Vous pouvez en savoir plus sur moi dans la page « À propos ». Mes principaux outils d'investissement incluent Disnat et Wealthsimple Trade (*). Je gagne des intérêts sur mon épargne avec Achieva Financial et je gagne des récompenses en argent sur mes achats en utilisant KOHO (*). Finalement, je surveille ma cote de crédit gratuitement en utilisant Borrowell (*).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *